OM Info Publié le - Mis à jour le - Par

ASSE – OM // Les Notes de FCM : Kamara et Payet au dessus du lot, Radonjic décisif !

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

L’Olympique de Marseille va gagner à Saint-Étienne sans trembler (0-2). 

 

Retour sur les prestations individuelles des marseillais avec les Notes de FCM.



 

LES JOUEURS

 

S. Mandanda: 7/10

Toujours impeccable…

 

Bien protégé par son triangle d’acier devant lui, le capitaine marseillais a été assez peu mis à contribution (seulement 3 tirs cadrés). Et encore sur les 3 tentatives stéphanoises, une seule était vraiment dangereuse (16′ Diony) mais le portier olympien s’est parfaitement détendu pour la repousser. Autrement, il a fait le taf notamment dans ses sorties sur les centres et corners pour tuer dans l’œuf toutes possibilités de danger. Serein mais inquiétant en fin de match lorsqu’il a semblé touché à la cuisse. L’OM a trop besoin de lui actuellement…

 

B. Sarr : 6/10

Appliqué et combatif…

 

Sarr a rendu une copie propre principalement remplie d’actions défensives utiles à l’équipe. Il a par exemple réussi 5 interceptions, ce qui constitue le record du match. Bien placé et dynamique dans ses courses défensives, il a fait le taf. Offensivement, il a peu eu l’occasion de se mettre en avant mais personne ou presque dans son équipe ne l’a fait.

 

 

 

D.Caleta-Car : 7/10

Une force tranquille…

 

Toujours bien placé et calme, le Croate a encore défendu sa surface de réparation comme un trésor personnel. Avec 6 dégagements, il a encore fait le ménage aux abords de la surface de réparation marseillaise tout en restant propre puisqu’il n’a commis aucune faute du match. Bref, un nouveau match solide pour « DCC » ponctué d’un peu moins d’ouvertures splendides qu’à l’accoutumée. 

 

Alvaro : 6,5/10

Indispensable mentalement…

 

Avec le temps, on se rend compte qu’il n’est pas toujours ultra serein sur certaines situations anodines mais dans l’ensemble sa mentalité de gagnant trop heureux de s’exprimer dans ce club est indispensable à l’ensemble de l’édifice. Il n’a pas tout bien fait mais maintient ses partenaires concentrés pendant l’intégralité du match. À noter tout de même sa très bonne défense sur Bouanga à la 85′. Le complément idéal au plus doué mais dilettante Caleta-Car.

 

J.Amavi : 5/10

Entre bonne attitude défensive et comportement dangereux…

 

Amavi a joué avec le feu en première période avec deux grosses fautes (11′ et 25′) mais aussi quelques ballons dangereux perdus comme celui de la 20′. Au final, il passe entre les gouttes et s’en sort avec un simple carton jaune (25′). Ce qui lui a permis de redresser la barre avec une attitude défensive plus sobre en seconde période symbolisée par ses bonnes fermetures dans l’axe. 5 tacles réussis, 3 interceptions et 3 duels aériens gagnés à son crédit.

 

 

B. Kamara : 7/10

Parfaitement à l’aise dans son rôle sécuritaire…

 

Il a encore assuré au milieu comblant un nombre impressionnant de décalages. Brillant dans ses duels, précis dans ses transmissions et dynamique dans ses déplacements, il s’est aussi bien inséré dans le triangle défensif axial (avec Alvaro et DCC) que dans celui du milieu de terrain (avec Rongier et Sanson). 87 ballons touchés, 4 tacles réussis, 90% de passes réussies, 3 long ballons sur 5 arrivés à destination et 0 faute commise, du propre.

 

V.Rongier : 5,5/10

Meilleur que lors de ses dernières sorties…

 

Très actif au pressing, l’ancien Nantais a récupéré beaucoup de ballons et aidé à la récupération. Il s’est également projeté vers l’avant les rares fois où son équipe le faisait. Point négatif, il a commis beaucoup de fautes (4) et récolté un nouveau carton jaune. 91% de passes réussies, 1 passe dé’ (bon pour Payet sur le but) et 1 frappe contrée. Pas son meilleur match mais une vraie utilité.

 

M.Sanson : 5,5/10

Match combatif ponctué d’une passe dé’…

 

Pas vraiment à son aise en début de match, Sanson a d’abord eu du mal à se situer et fait preuve de déchet technique. Il n’a pas baissé la tête et s’est remis dans le droit chemin avec beaucoup d’activité et beaucoup plus de propreté dans ses transmissions (72 ballons touchés, 90% de passes réussies et 2 passes clés). Comme Rongier, il a peut-être commis un peu trop de fautes (3) mais a gêné Sainté dans sa construction. 

 

N.Radonjic : 5,5/10

Du Radonjic dans le texte…

 

Il est une sorte d’élément instable pouvant faire pencher un match dans le bon ou le mauvais sens. Seul olympien offrant réellement de la profondeur à l’attaque, il a souvent été bien lancé mais n’a pas toujours fait les bons choix. Manquant soit de spontanéité soit de justesse dans son choix, il a gaspillé quelques munitions. Mais au final, il a plié le match en concluant parfaitement une belle action marseillaise (86′). Bref, oui il est énervant, oui il gaspille beaucoup mais il possède un réel potentiel de dangerosité pour l’adversaire. Et ça, c’est précieux dans cette équipe si limité offensivement parlant…

 

D.Payet : 7/10

En mode Quarterback brillant…

 

Il a d’abord rendu le match de son équipe plus facile en inscrivant un superbe but en solo du gauche dans un angle fermé (7′). Puis il a travaillé pour l’équipe comme tout le monde (2 dégagements, 1 tacle) mais a illuminé le jeu marseillais de plus bas sur le terrain. À l’image de cette ouverture magnifique à la 15′ de l’extér’ ou de cette avant-dernière passe subtile à la 86′ à l’origine du second but, il a régalé techniquement. Au cœur d’un match peu spectaculaire, il a offert les rares éclairs de bonheur offensif aux spectateurs.

 

D.Benedetto : 3,5/10

Toujours pas sorti du tunnel…

 

L’Argentin a encore traversé le match comme l’ombre du joueur qu’il est. Touchant très peu de ballons lors de ses 75 minutes sur le terrain (28), il n’a pas réussi à les bonifier. Une action résume son match. À la 69′, il réussit un très beau contrôle aérien à proximité du rond central. Il a alors une solution à gauche, une autre à droite mais ne choisit pas, part dans une espèce de dribble incompréhensible et perd le ballon. Le bon Benedetto aurait sans doute ouvert le jeu et potentiellement profité d’un ballon lui revenant dans la surface. Pas celui d’hier. Remplacé par Valère Germain (75′), utile au pressing sur le second but…

 

LE COACH

André Villas-Boas : 6/10

8 points en 4 matches…

 

Certes ce n’est pas brillant offensivement mais qu’est-ce que c’est solide ! Le Portugais semble être rentré dans une course aux points et dans cette optique, cette victoire était importantissime. En étant jamais mis en danger, l’OM s’assurait déjà au moins un point et son individualité principale (Payet) lui en a offert deux de plus.

 

Sur le court terme, ça se défend.