Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

At. Bilbao/OM (1-2) : Une qualification en patron !

Par
Lucas Ocampos ATHOM
Ath. Bilbao  1  2 OM
 Williams (74′)     Payet (38′ sp)
       Ocampos (51′)

 

Les compositions : 

Ath. Bilbao : Iago Herrerín – De Marcos, Yeray, Etxeita , Lekue – Beñat, Iturraspe – Mikel Rico, Córdoba, Williams, Aduriz

OM : Mandanda – Sakai, Rami, Rolando, Amavi – L.Gustavo (55′ Zambo), M.Lopez (75′ Sanson) – Thauvin (65′ Sarr), Payet, Ocampos, Mitroglou

 

 

Le Match : 

 

L’Olympique de Marseille avait décidé de prendre cette rencontre au sérieux comme le prouve la composition d’équipe de Rudi Garcia. Thauvin, tout juste de retour de blessure est aligné d’entrée tout comme les tauliers pourtant fatigués L.Gustavo et A.Rami

 

Un choix gagnant puisque l’OM aura maîtrisé parfaitement le premier acte de cette rencontre. Plus haut sur le terrain, ce sont les olympiens qui se procurent la première occasion du match grâce à Ocampos bien décalé par un très bon Lopez (6′). Les basques eux tentent de mettre de l’intensité dans les duels mais leur jeu est bien trop stéréotypé. Aduriz a une belle occasion de la tête à la 25′ mais sa tête passe au dessus. Il s’essaye également à la frappe de 35 mètres… encore au dessus. 

 

En plus d’être relativement inoffensif devant, l’Athletic ne respire pas la sérénité derrière. Dimitri Payet va avoir la bonne idée d’en profiter. À la 38′, au terme d’un joli rushs et de deux relais avec Gustavo et Mitroglou, il est fauché dans la surface. Penalty ! Le capitaine marseillais transforme et permet à ses coéquipiers de rentrer au vestiaire avec un avantage ô combien précieux. Mi-temps : Bilbao 0 – 1 OM.

 


 

Malgré une première occasion franche pour Bilbao d’entrée de seconde mi-temps, les marseillais vont vite doucher San Mamés. Maxime Lopez décale Lucas Ocampos qui à l’angle droit de la surface de réparation place une frappe à raz de terre dans le petit filet d’Herrerin (51′ Bilbao 0 – 2 OM). 

 

 

L’OM est à l’abri et Garcia décide donc de commencer à faire reposer ses cadres. C’est tout d’abord  Luiz Gustavo qui sort (55′) pour faire rentrer Zambo. C’est ensuite au tour de Florian Thauvin de céder sa place au profit de Bouna Sarr (65′). Les coups commencent à pleuvoir, on a par exemple très peur pour Jordan Amavi après une vilaine semelle.
 

 

Même quand Benat réussit un superbe coup franc qui part vers la lucarne marseillaise, Mandanda s’interpose (72′). Il faudra finalement un cafouillage dans les six mètres marseillais pour permettre à I.Williams de réduire la marque de près (74′ Bilbao 1 – 2 OM)

 

 

Le match aurait pu devenir fou mais le tacle en retard d’Aduriz (75′) lui vaut un second jaune et une expulsion qui remet les marseillais dans leur confort. Si ni Ocampos (76′) ni Mitroglou (81′) ni Sakai (91′) ne creusent l’écart malgré trois occasions franches, l’Olympique de Marseille se qualifie tranquillement empochant au passage sa première victoire cette saison à l’extérieur en Europa League ainsi que la première victoire de son histoire en terre espagnole. Costaud. 

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0