Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Bastia – OM – Les Notes de FCM : Les cadres dans le dur

Par Publié le - Mis à jour le
Hiroki Sakai of Marseille, Allan St Maximin of Bastia and Maxime Lopez of Marseille during the Ligue 1 match between SC Bastia and Olympique de Marseille at Stade Armand Cesari on December 21, 2016 in Bastia, France. (Photo by Dume/Icon Sport)

L’OM passera les fêtes au chaud grâce à cette quatrième victoire consécutive et ses joueurs profiteront d’un jour de vacances supplémentaire. Win/Win. Pourtant, que cette victoire fut pénible à aller chercher ! Dans un contexte très rugueux, les olympiens auront surtout miser sur leurs certitudes actuels collectifs plus que sur des éclairs individuels.

 

Les Notes de FCM.

 



 

 

 

 

LES JOUEURS

 

 

Y.Pelé : 6,5/10

pele-fiche-joueur-2017

 

Pas loin d’être le meilleur match de l’Albatros à l’OM. Avec son équipe à la peine, il a multiplié les parades décisifs(47′, 48′,75′) et s’est montré rassurant sur toutes ses prises de balles. Dommage qu’il glisse sur l’action de l’égalisation, cela ternit un peu sa prestation. Il sera monté en puissance depuis le début de la saison.

 

 

H.Sakaï : 5/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

Le japonais a été irréprochable pendant 70 minutes puis a beaucoup souffert. D’abord éjecté à l’épaule à la 74ème par Djiku qui se voit ensuite contrer par Pelé, il est également complétement perdu sur l’égalisation qui intervient quelques minutes plus tard toujours par l’intermédiaire de son vis-à-vis direct. Il s’en sort quand même avec la moyenne car avant les vingt dernières minutes de jeu, il avait été précieux offensivement et défensivement.

 

 

R.Fanni et Rolando : 3,5/10 et 4/10

Fanni_fichecercle-rolando-sans-nom

 

Leur duo fonctionne normalement sur un schéma voulant que Fanni assure la relance lorsque Rolando éteint l’avant-centre adverse. Forcément lorsque le premier met presque systématiquement son équipe en danger sur ses relances et que le second se fait un peu balader par son vis-à-vis, cela devient difficile. Les deux auront par contre réussi à se montrer aussi peu à leur avantage dans la lectures des trajectoires de balles offrant aux bastiais des cartouches supplémentaires. Inquiétant.

 

 

K.Rekik : 5/10

 

Le néerlandais retrouvait le XI de Garcia au poste de latéral gauche et a rendu une copie propre. Beaucoup d’à-propos dans ses interventions défensives et quelques sauvetages notamment celui sur Coulibaly à la 34′. Une seule crise de narcolepsie, à la 34′, lorsqu’il laisse Bifouma partir au but, heureusement sans dommage. On passera sous silence son apport offensif symbolisé par ce centre de défenseur central juste avant la mi-temps.

 

 

W.Vainqueur : 5/10

Vainqueur-william-présentation

 

Il est décidément moins rayonnant à l’extérieur qu’à domicile. Un match tout en muscle où il aura tout de même été utile par quelques bonnes interventions défensives. Il aura malgré tout souvent été baladé par Saint-Maximin et se sera rendu coupable de pas mal de fautes. Il est d’ailleurs averti d’un jaune à la 75′.

 

 

M.Lopez : 6/10

maxime-lopez

 

« Super Minot » continue d’apprendre en accéléré non sans oublier de rafler les bons points. Aujourd’hui, lui était proposé le contexte bastiais. Les tampons, les longs ballons et la pelouse de merde. Pas de problème, il s’est adapté. Lorsque l’OM reculait en milieu de première période, il a beaucoup bougé pour toujours proposer des solutions au porteur de balle et ainsi organiser le jeu. Sa seule présence met de l’huile dans les rouages. Incroyable d’avoir cette intelligence de jeu à cet âge-là. Et il n’aura encore une fois pas hésité à mettre des tampons bien sentis malgré son gabarit poids plume.

 

 

AF. Zambo-Anguissa : 6/10

Anguissa-fiche-joueur-2017

 

L’autre satisfaction du match. Très bon en première mi-temps lorsque les marseillais jouaient, bon an mal an, plus haut et surtout avec plus d’ambition. Il se déplaçait alors de manière très intelligente entre les lignes. À la 8ème minute, il se trouve à point nommé dans la surface pour d’abord gagner son duel physique puis réussir un super contrôle et enfin talonner à Cabella qui transmet à Gomis pour l’ouverture du score. Une action de grande classe trop peu soulignée. Il offre 10 minutes plus tard un caviar à Thauvin après s’être retrouvé en position d’ailier droit. C’est lorsque l’OM joue haut qu’il est bon. Lorsqu’il a fallu aller charbonner défensivement en seconde période, il n’a pas rechigné à la tâche mais s’est montré plus maladroit notamment en commettant plusieurs fautes inutiles. Un talent qui s’affirme de match en match.

 

 

F.Thauvin : 4,5/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

Peut-être son plus mauvais match de la saison. Il n’a pas été en réussite face à son ancien club ratant souvent ses dribbles et faisant les mauvais choix offensifs. Il s’est même montré très nerveux en première période avec un Mostefa qui venait le chatouiller comme savent si bien le faire les bastiais. Il aura malgré tout fait preuve d’une belle activité en multipliant les courses sans jamais se décourager. Il est d’ailleurs impliqué sur le second but où sa reprise manquée se transforme en passe décisive pour Njie.

 

 

R.Cabella : 5/10

Cabella-fiche-joueur-2017

 

RC7 aura fait du RC7… en un peu plus malin que d’habitude. Il est bien resté dans son couloir sans dézoner à tout-va et s’est surtout signalé par de nombreux efforts défensifs qui ont soulagé Rekik derrière. Devant, il a eu beaucoup de déchets dans ses dribbles mais n’a jamais croqué lorsqu’il avait un partenaire disponible. Passeur décisif sur l’ouverture du score même s’il semblait vouloir tirer plutôt que passer sur l’action. En progrès.

 

 

B.Gomis : 5,5/10

Gomis-fiche-joueur-2017

 

Oui, Bafé est lent, il vendange fréquemment et a les mêmes aptitudes de dribble que Rolando mais encore une fois : il marque ! Son dixième but de la saison, son quatrième en quatre match de championnat. Le tout en étant diminué physiquement sur ses deux dernières sorties. On connaissait ses défauts mais il faut bien lui reconnaitre ses qualités. Irréprochable dans l’état d’esprit même si sa faute grossière de la 29′ aurait pu mettre son équipe dans la panade si elle lui avait valu un rouge. Selon Peybernes, c’est grâce à ses discours de « sénateur à la télé » qu’il s’en sort juste jauni. Il faut donc l’encourager à continuer à l’avenir.

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 6/10

 

rudy-garcia-conf-2

 

Il continue d’imposer son jeu à l’adversaire plutôt que de chercher à s’adapter. Ça fonctionne, quatre victoires sur les quatre derniers matches.

 

Il faudra cependant qu’il travaille sur une meilleure maîtrise des matches à l’extérieur où son OM souffre fréquemment après avoir ouvert le score.

 

L’essentiel est cependant acquis pour cette première phase de son histoire avec l’OM avec un redressement express de la situation et une redynamisation de l’effectif via une gestion efficace et motivante de sa part.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0