OM Info Publié le - Mis à jour le - Par

Bordeaux – OM (2-0) // Les Notes de FCM : Garcia coupable, numéro 1 !

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Rudi Garcia head coach of Marseille during the Ligue 1 match between Olympique Marseille and AS Saint Etienne on March 3, 2019 in Marseille, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport)

Nouvelle défaite pour l’Olympique de Marseille, à Bordeaux, deux buts à zéro.

 

 

Retour sur les prestations olympiennes avec les Notes de FCM. 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 5/10

 

Peut-être le meilleur marseillais… 

 

Cette fois-ci, on ne pourra pas reprocher grand chose à Mandanda. Il aura gardé son équipe en vie avec deux belles parades (2′ et 23′ même s’il y avait une faute préalable sur la première) et même réussi une ou deux bonnes sorties loin de ses cages comme à la 59′. Dommage qu’il soit l’une des très rares choses qui est à peu près fonctionné dans son équipe…

 

H.Sakai : 3,5/10

 

Méritant mais pas exempt de tout reproche…

 

Il a été très actif sur son côté droit et a proposé beaucoup de solutions offensives avec notamment 4 centres même si aucun n’a trouvé de cible démarquée. Malheureusement il a laissé des espaces défensivement dans son couloir. Les deux buts viennent plus ou moins de la droite. Enfin logiquement sa charnière aurait pu le couvrir mais avec l’organisation à Roudi…

 

 

B.Kamara : 3/10

 

En grande souffrance…

 

D’entrée de jeu, il a eu du mal à maîtriser Nicolas De Préville et a multiplié les fautes (5 au total dont plusieurs dangereuses). Pire encore, il s’est fait mangé en 1 vs 1 à deux reprises par ce même De Préville. La première, sans conséquence à la 3′, la seconde, bien plus grave à la 71′ puisqu’il s’agit de l’action du second but bordelais. À noter tout de même qu’il s’est procuré la meilleure occasion olympienne du match sur corner (8′) et a failli offrir une passe décisive toujours de la tête, toujours suite à un corner (45+1). 

 

 

Caleta-Car : 4,5/10

 

À peu près correct…

 

Malgré une imprécision inhabituelle dans son jeu long (seulement deux passes longues réussies sur neuf tentées), il a à peu près maîtriser sa part du boulot défensivement. En gagnant énormément de duels aériens (7, meilleur marseillais) et en restant constamment debout face à Briand, il s’est montré globalement utile à l’ensemble brinqueballant de Roudi. 

 

J.Amavi : 3/10

Sa présence sur le terrain est une énigme… Un épisode de X-files à lui tout seul !

 

Tout d’abord quelle était sa position exacte hier soir ? Arrière gauche ou troisième central, axe gauche ? Aussi fou que cela puisse paraître, il semblerait qu’il fut central en début de match… Ensuite pourquoi s’il était axe gauche, est-il sorti comme un cowboy sur Kamano (26′) sur le côté droit alors que Kamara était en position pour intervenir ? Bon dans tous les cas la finalité est la même avec lui, il s’est fait éliminer comme le vent élimine les feuilles mortes à l’automne et Radonjic a fini par concéder un penalty sur la même action. D’ailleurs est-ce que c’est pour le protéger que Roudi tente systématiquement de renforcer son côté gauche et de faire défendre un ailier supplémentaire dans ce couloir ? Et dans ce cas mais pourquoi le met-on sur le terrain et pas un défenseur strict qui fera ce travail et laissera l’ailier attaquer ? Enfin est-on certain qu’il s’agisse bien du même Amavi qui a débordé tout seul pour servir Balotelli à la 73′ ? Tant de questions…

 

 

K. Strootman : 2,5/10

 

Difficile de dire s’il s’agissait de Strootman ou Sertic…

 

Bon ok, à ce prix-là et pour faire ça, Grégory Sertic était déjà une arnaque. Mais si c’est pour faire du Sertic au prix de Strootman, rendez-nous Greg ! Un impact physique inexistant, une neutralité technique affolante et une utilité toute relative. Même la tête à l’envers, Gustavo n’aurait-il pas plus apporté ? 

 

 

M.Lopez : 3,5/10

 

Difficile d’exister pour lui sans mouvement…

 

Rarement un joueur à l’OM n’aura été plus dépendant du mouvement autour de lui. Quelque fois, par séquence, il a été utile notamment lorsqu’il partait combiner sur le côté droit avec Thauvin et Sakai. Malheureusement, ses partenaires étaient figés la plupart du temps le rendant de facto inutile. Avec 4 tacles réussis et même 2 duels aériens gagnés, le minot se sera tout de même donné physiquement. Remplacé à la 85′ par Clinton Njie qui aura eu le temps de faire un centre (raté) de l’exter’ du droit. Ouf, il n’a pas perdu son football…

 

 

N.Radonjic : 3/10

 

Perdu dans les limbes du plan à Roudi…

 

Sacrifié sur l’autel du fameux coup fumeux à Roudi (« je mets un ailier mais en fait ha, ha ! C’est un arrière gauche ! »), le serbe a vécu en première mi-temps un calvaire à devoir faire des choses qu’il ne sait pas faire dans des zones où il est dangereux pour son équipe… Résultat après avoir offert un ballon en or par mégarde à Briand (23′) et concédé un penalty sur une main évidente (26′), son coach remarqua dans un éclair de lucidité que sa gestuelle défensive n’était pas adaptée au poste. Il lui a donc demandé d’attaquer et bizarrement Radonjic s’en est mieux sorti en position offensive. Qui l’eut cru ! Il a alors réussi des percées (49′), s’est procuré des petites occasions (49′, 52′, 56′) et fait ce pour quoi il est censé être bon. 

 

 

F.Thauvin : 3/10

 

Plus très loin d’être inutile à l’équipe…

 

Il éprouve désormais les plus grandes difficultés à faire des différences en 1 vs 1 et à se mettre dans ses positions préférentielles pour centrer ou tirer. Résultat, il ne sert plus à grand chose et n’a plus d’impact productif (But ou passe décisive). Il aura fallu qu’il attende la 96′ pour se procurer une véritable occasion franche qu’il aura joué mollement. Autrement, il sert tout de même bien Radonjic à la 49′ et c’est à peu près tout. 

 

 

D.Payet : 2,5/10

Comme l’impression qu’il ne pouvait être utile que sur coup de pieds arrêtés…

 

Mal placé dans une équipe qui ne tenait pas debout tactiquement, le réunionnais n’a pas eu d’influence sur le jeu. Il a dû aller chercher les ballons très bas voire parfois compenser sur le côté gauche l’absence de Radonjic que Garcia avait envoyé défendre. Bref, il était complètement inutile. À part sur coup de pied arrêtés où il a bien tiré plusieurs corner (8′, 56′) et un bon coup franc (41′). Remplacé dans « la joie et la bonne humeur » par Mario Balotelli (69′). L’italien a plus embêté Bordeaux à lui tout seul en 20 minutes que tout le reste de l’OM combiné en 90. 

 

V.Germain : 2/10

 

Difficile d’émettre le moindre commentaire sur son match tant les données viennent à manquer…

 

Inexistant, inutile, fantomatique… Bref, rien de nouveau dans l’appréciation des performances de Valère Germain seul en pointe. C’est presque aussi énigmatique de s’en servir dans ses conditions-là que de placer Nemanja Radonjic, arrière gauche. Remplacé par Morgan Sanson à la 76′ pour pouvoir balancer des longs ballons n’importe où, n’importe comment. 

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 1/10

 

L’architecte du n’importe quoi sur le terrain…

 

Son plan tactique, c’est un peu comme si vous aviez délégué les plans de votre maison à une classe de moyenne section. Vous voyez un peu l’idée, mettre une fusée dans le garage, un fantôme dans le grenier, se reposer sur des piliers en marshmallow et bien sûr une forme changeante en toutes circonstances. C’est fun mais vous ne financerez jamais ça. 

 

L’OM l’a fait, ça a donné le Bordeaux/OM cuvée 2019.