Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Daniel Riolo fait le point sur la #VenteOM

Par Mis à jour le - Publié le
Daniel RIOLO journaliste RMC
Daniel RIOLO journaliste RMC
Daniel Riolo

Le hashtag vente OM sur les réseaux sociaux a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années. Daniel Riolo a fait le point dans une soirée After Foot. 

 

 

« Il y a pas mal de gens qui parfois essaient de m’envoyer des infos. Mais dans ce cas-là de la vente de l’OM, c’est allé très très loin. Les gens suivent des personnes sur les réseaux sociaux. Ils suivent, écoutent et finissent par croire… Et cette partie-là en revanche, c’est incontrôlable pour nous. Moi je ne peux pas empêcher les gens d’aller suivre ou d’aller écouter sur Twitter. Si un mec parle et qu’il a 5000 personnes qui le suivent, il passe à 10 000, ce qu’il va dire va avoir une influence. C’est pour cela que l’on parle d’influenceur. Nous, on ne pourra pas le contrôler. C’est soit petit à petit, ce qu’il dit se vérifie, il va gagner une crédibilité, soit il la gagnera pas et les gens reviendront aux médias traditionnels. » Daniel Riolo – Source : After Foot (07/10/22)

 

 

Discussion, échange… ce n’est jamais arrivé — Rondeau

 

Pierre Rondeau, spécialiste de l’économie du sport a expliqué lors d’une soirée After Foot les raisons qui ont poussé l’Arabie Saoudite a racheté Newcastle plutôt que l’Olympique de Marseille.

 

A LIRE AUSSI : Vente OM : McCourt tape du poing sur la table

 

« Il est connu que l’Arabie Saoudite et le Qatar sont deux frères ennemis qui se détestent. Littéralement, il y a eu des boycotts et des menaces. C’est pour ça qu’ils ont même au fond d’eux, en terme de stratégie pour investir dans le football, ils ne voulaient pas aller à Marseille. S’ils avaient dû vraiment réfléchir, dialoguer, discuter, sur une probable vente et rachat de l’Olympique de Marseille, ce qui n’est jamais arrivé. Mais s’ils avaient dû y réfléchir, ils ne pouvaient pas prendre le risque, vis-à-vis du Qatar qui est vraiment leur pire ennemi, perdre pendant 5 ans avant de pouvoir s’installer dans la durée et devenir un club compétitif. Là à Newcastle, l’avantage c’est ce que c’est la Premier League, ils vont pouvoir se faire la main face aux Big 6 anglais et sans finalement avoir ces deux rencontres annuelles face au PSG, si cela avait été à l’OM, et prendre le risque de les perdre. Parce que médiatiquement et diplomatiquement pour eux, ça allait à l’encontre de ce qu’ils espéraient dans cette quête d’amélioration de leur réputation et notoriété en matière footballistique. » Pierre Rondeau – Source : Twitter After Foot (04/10/2022)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0