OM Info Publié le - Mis à jour le - Par

[Dossier FCM] : Les dessous des 250M€ déjà investis par McCourt à l’OM… hors achat du club !

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Frank McCourt - crédit image Footballclubdemarseille.Fr

Pour bien commencer l’année 2019, Football Club de Marseille vous propose de repartir de zéro avec l’OM de McCourt. Le milliardaire américain a déjà investi beaucoup d’argent dans l’Olympique de Marseille mais il a aussi complètement changé son organisation juridique. À l’aide des documents officiels déposés au greffe du tribunal de commerce depuis 2016, nous vous proposons un panorama structurel et financier en trois temps. 

 

 

 

 

Troisième et dernier temps où l’on fait les comptes de tout l’argent déjà investi par McCourt à l’OM…

 

 

 

 

 

Entre Eric Soccer et l’om :

Quatre augmentations de capital

 

 

 

Dès le 16 Octobre 2016, date de son arrivée officielle à l’Olympique de Marseille, Frank McCourt a commencé à investir massivement dans le club. Comme nous vous l’expliquions dans l’article précédent du dossier, il a immédiatement procédé à une substantielle augmentation du capital d’ « Eric Soccer » qui a effacé les dettes de la société mère de l’OM.

 

 

A LIRE AUSSI : Les énormes dettes laissées par MLD, épongées par McCourt…

 

 

Pour la « SASP Olympique de Marseille », trois augmentations de capital sont documentées dans les documents officiels déposés au Greffe du Tribunal de commerce de Marseille. Cependant, nous y reviendrons, l’une d’entre elles a un rapport avec l’augmentation de capital initial d’ « Eric Soccer. » Voici un tableau compilant les dates et montants liés à ces opérations dans « Eric Soccer » et la « SASP Olympique de Marseille. » 

 

   Eric Soccer SASP OM Type d’opération
17/10/2016 19M€ + prime d’émission = 78,9M€  

Compensation de

créances

28/06/2017   38M€ + PE = 103M€ (1)

Compensation de

créances

29/03/18   18M€ +PE = 51M€

Compensation de

créance

03/09/18   28M€ + PE = 76M€ (1)  

 

(1) : Participation de Margarita Louis-Dreyfus incluse

 

 

 

 

comprendre ces augmentations de capital

 

 

 

Deux notions sont essentielles à la compréhension des hiéroglyphes comptables présentés plus haut. 

 

La prime d’émission, tout d’abord. Elle permet tout simplement à l’entreprise d’injecter plus d’argent dans son capital que ce que valent réellement ses actions. Illustration de cette méthode avec la première augmentation de capital pour la « SASP Olympique de Marseille » , agrémentée des explications de Lionel Maltese, maître de conférence sur l’économie du sport à l’université d’Aix-Marseille. 

 

 

 


Extrait des comptes annuels 2017 de la SASP Olympique de Marseille


 
« Dans le cas de l’OM, l’augmentation de 38M€ de capital c’est la valeur nominale de l’action, le prix d’émission est supérieur. La différence entre le prix d’émission et la valeur nominale va figurer comptablement dans un compte appelé « Prime d’émission » qui est en fait une réserve. Ici, 103 – 38 = 65M€. Plus le cours est élevé plus la société récupère de l’argent frais sans endettement car le capital et la prime d’émission n’ont pas à être remboursés à une date déterminée. »
Lionel Maltese

Toutes les augmentations de capital ont été réalisées en utilisant ce stratagème astucieux et assez courant.

 

 

La seconde notion à appréhender avant d’aller plus loin est l’augmentation de capital par compensation de créances. Pour faire simple, lorsque vous possédez une créance sur une société (c’est à dire qu’elle a une dette envers vous), vous pouvez accepter de la transformer en capital dans la dite-société à condition que votre créance soit « certaine, liquide et exigible. » Plutôt que de récupérer votre argent, vous l’ajoutez au capital de l’entreprise. 

 

 

Illustration avec encore une fois la première augmentation de capital pour la « SASP OM »  : Frank McCourt avait effectué plusieurs apports en compte courant (à hauteur de 95M€) pour subvenir aux besoins de l’entreprise lors de sa première saison marseillaise (saison 2016/17). Ces apports en compte courant pouvaient lui être remboursés en cas de bons résultats économiques du club. Il y a renoncé en les transformant en capital. 

 

 

 

Pourquoi 250M€ investis par McCourt et pas plus encore ? 

 

 

 

Le 26 mai 2018, Jacques-Henri Eyraud déclarait à nos confrères de La Provence : « Frank McCourt a déjà investi 180M€ dans l’Olympique de Marseille, hors rachat. »180M€ seulement ? Pourtant il y a déjà eu, à ce moment-là, trois augmentations de capital de 78,9M€ (Eric Soccer), de 103M€ et de 51M€ soit bien plus que 180M€ même une fois que l’on a retranché la part de MLD …

 

 

 

   Eric Soccer SASP OM Type d’opération
17/10/2016 19M€ + prime d’émission = 78,9M€  

Compensation de

créance

28/06/2017   38M€ + PE = 103M€ (1)

Compensation de

créance

29/03/18   18M€ +PE = 51M€

Compensation de

créance

03/09/18   28M€ + PE = 76M€ (1)  

 

(1) : Participation de Margarita Louis-Dreyfus incluse

 

 

Détail important, l’augmentation de capital de 51M€ du 29 mars 2018 a encore été réalisée par « Eric Soccer » via une capitalisation de créances sur la société. Il est donc légitime de penser qu’il s’agit-là d’une créance plus ancienne qu’ « Eric Soccer » possédait sur la « SASP OM. » Étant donné que McCourt a remis ses comptes au vert et absorbé ses pertes en 2016, « Eric Soccer » pouvait donc se permettre de transformer cette vieille dette de la « SASP Olympique de Marseille » en capital. Dans cette configuration, McCourt n’aurait pas ré-injecté de l’argent supplémentaire lors de cette augmentation de capital mais plutôt renoncé à un éventuel remboursement de cette dette.

 

78,9M€ dans « Eric Soccer » plus 103M€ (moins 5M€ injectés par MLD) dans la « SASP OM » permettent d’arriver approximativement en mai 2018 au montant annoncé par JHE à l’époque. À ce moment-là, les fondations des deux entreprises ont été renforcées et leurs comptes nettoyés de toutes dettes embarrassantes. Lorsque l’on jette un œil sur les dernières sanctions de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, ce dernier aspect des choses n’est pas négligeable…

 

 

Enfin, en septembre 2018, une dernière augmentation de capital a été effectuée. Cette fois-ci sans compensation de créances et avec l’appui de Margarita Louis-Dreyfus. 

 

 


Extrait PV assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la SASP OM


 


Extrait PV assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la SASP OM


 

 

Récapitulons rapidement l’investissement de McCourt à l’Olympique de Marseille * : 

  • – Octobre 2016 : 78,9M€ injectés dans « Eric Soccer » qui serviront également plus tard en partie à la « SASP OM »
  • – Juin 2017 : 98M€ d’abord en apport en compte courant (95M€) puis transformé en capital
  • – Septembre 2018 : 72,2M€ en capital

 

249,2M€ au total, hors rachat !

 

Le milliardaire bostonien aurait donc déjà dépensé près de 300M€ pour l’OM si l’on ajoute les 40 à 45 M€ annoncés par la presse lors du rachat du club. La fameuse barre des 200M€ d’investissements annoncés a donc largement été franchie. Plus que jamais, il faut reconnaître les efforts réels entrepris par McCourt pour remettre à flot le club. Il va maintenant falloir concrétiser sur le terrain car il ne pourra pas se permettre indéfiniment un tel fonctionnement…

 

 

A LIRE AUSSI : Entre Paris et le Delaware, présentation des structures qui contrôlent l’OM

 

 

 

  • * : Margarita Louis-Dreyfus aurait, selon nos estimations, participé aux deux augmentations de capital de juin 2017 et septembre 2018 à hauteur de 8,8M€. Sa participation à la dernière augmentation de capital n’est pas chiffrée dans nos documents mais elle était bien présente. En juin 2017, elle avait apporté 5,047M€.