OM Info Publié le - Mis à jour le - Par

[Dossier FCM] : Les énormes dettes laissées par MLD, immédiatement épongées par McCourt pour l’OM…

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

Pour bien commencer l’année 2019, Football Club de Marseille vous propose de repartir de zéro avec l’OM de McCourt. Le milliardaire américain a déjà investi beaucoup d’argent dans l’Olympique de Marseille mais il a aussi complètement changé son organisation juridique. À l’aide des documents officiels déposés au greffe du tribunal de commerce depuis 2016, nous vous proposons un panorama structurel et financier en trois temps. 

 

 

 

 

Second temps où l’on revient sur les dettes qu’a immédiatement épongées McCourt à son arrivée…

 

 

 

 

Avant McCourt, le bateau OM prenait l’eau financièrement…

 

 

 

Lors de la première crise de l’ère McCourt à la sortie de l’été 2017, Jacques-Henri Eyraud s’était ému « en off » du manque de reconnaissance dans la presse des efforts consentis par son boss pour redonner une santé financière au club. Le tout en partant de loin, avec ses propres deniers et donc sans avoir recours à l’endettement contrairement à d’autres projets…

Si sur le moment cela n’arrangeait pas le placement de Patrice Évra, le président du directoire de l’OM mettait tout de même le doigt sur un point crucial trop souvent ignoré : McCourt a récupéré le club dans un piètre état sur… et en dehors du terrain ! 

 

 

En Octobre 2016, le bateau OM fuyait de partout malgré les rustines comptables appliquées ci et là par Margarita ou les déclarations de Vincent Labrune, quelques mois plus tôt. 

« Aujourd’hui, beaucoup de conditions sont réunies pour que le club soit attractif pour l’arrivée potentielle de nouveaux investisseurs. Je vais les rappeler : l’OM est propriétaire de son centre d’entraînement, n’a pas de dettes, contrairement à la majorité des clubs en Europe, son équipe est composée à la fois de jeunes talents à fort potentiel et de joueurs reconnus plus expérimentés. »
Vincent Labrune, Mars 2016 – Source : La Provence

 

 

 

L’OM en déficit…

Eric soccer également ! 

 

 

 

A LIRE AUSSI : Entre Paris et le Delaware, présentation des structures qui contrôlent l’OM

 

 

Si les comptes de la « SASP Olympique de Marseille » sont désormais scrutés avec attention par nombre d’observateurs attentifs, ceux de sa société mère, Eric Soccer, le sont nettement moins. Et pourtant l’un ne va pas sans l’autre. Nous savions déjà que la « SASP Olympique de Marseille » se trainait un report à nouveau négatif de 40M€ lors de la vente du club, sachez que la « SA Eric Soccer » a ajouté à la dot un report à nouveau négatif supplémentaire de 53,5M€ !

 


Procès verbal de l’assemblée générale ordinaire des actionnaires d’Eric Soccer du 17 Octobre 2016 à 14h00


 

 

 

Pour avoir plus de renseignements sur ces pertes affichées par Eric Soccer, il aurait été utile de consulter les comptes de la société. Malheureusement, ceux-ci ne sont plus déposés au Greffe du Tribunal de Commerce de Paris depuis 2013 ! Seuls certains PV d’assemblée générale sont disponibles comme celui concernant la réunion du 6 Novembre 2015 où l’on discutait de la dissolution de l’entreprise devant ses derniers résultats désastreux… 

 

 


Les comptes annuels d’Eric Soccer non déposés au Greffe…


 


Extrait PV Assemblée Générale mixte Eric Soccer 6 Novembre 2015


 

 

 

D’où viennent ces – 53,5M€ ? 

 

 

 

La raison d’être d’ « Eric Soccer » étant de présider aux destinées financières de la « SASP OM », ses pertes avaient forcément un rapport avec sa protégée. En épluchant attentivement les comptes de la « SASP OM », nous nous sommes aperçus que les chiffres d’une ligne comptable en particulier coïncidait étrangement avec ceux présentés plus haut. Il s’agit des dettes fournisseurs du club qui ont explosé lors des deux dernières années Labrune. 

 


Extrait des comptes annuels 2016 de la SASP Olympique de Marseille


 

Ressurgissent alors les souvenirs de ces fournisseurs de la fin de l’ère Louis-Dreyfus se plaignant de retard de paiement de la part de l’OM… Eric Soccer aurait donc été en charge du paiement des dettes fournisseurs de l’Olympique de Marseille ? Nous avons tenté de faire vérifier cette hypothèse auprès de certains fournisseurs. Malheureusement ils n’ont pas été en mesure de nous confirmer avec précision cette information mais ont insisté sur le fait qu’ils avaient tous été finalement payés… 

 

 

La seule certitude est le montant des pertes affichées par « Eric Soccer » à l’époque (-53,5M€).

 

 

 

78M€ injectés dans Eric Soccer dès le 16 Octobre

 

 

 

Pour le moment, concernant « Eric Soccer » , nous avons parlé de pertes et non de dettes, il est important de faire la distinction. Les pertes représentent un résultat comptable, les dettes, des sommes dues. Les dettes de la société arrivent dans les documents à notre disposition sous forme de… créances ! Dans un mic-mac comptable de très haut niveau, « OM llc » (donc Frank McCourt) a acquis auprès de Margarita Louis-Dreyfus 78M€ de créances sur la société au moment de l’achat du club. C’est à dire 78M€ de dettes d’ « Eric Soccer » si l’on change de perspective. Non seulement « Eric Soccer » perdait de l’argent mais elle en devait également apparemment…

 

 


Extrait Décision du Président-Directeur Général d’Eric Soccer du 17 Octobre 2016


 

 

 

Ces dettes sont désormais dues par « Eric Soccer »  à « OM llc. » C’est un peu comme si vous vous deviez de l’argent puisque l’unique actionnaire d’ « Eric Soccer » était à ce moment-là… « OM llc » ! Au final, ces dettes, ces créances, ont été transformées par McCourt en capital dans « Eric Soccer. »  Après l’achat du club, il a donc immédiatement injecté 78M€ supplémentaires pour remettre à flot sa société mère.

 

 

 

Ces 78M€ ont permis à « Eric Soccer » d’effacer ses dettes (notamment un prêt de 22,5M€ de MLD qu’elle a dû récupérer d’une manière ou d’une autre) et d’avoir enfin la surface financière pour absorber les pertes des deux dernières années. Plus de dettes, plus de pertes. Pour faire simple, Frank McCourt a récupéré auprès de Margarita Louis-Dreyfus les dettes de l’entreprise, ils les a épongé puis les a injecté au capital d’ « Eric Soccer. » Grâce à cet apport en capital, « Eric Soccer » a absorbé ses pertes des deux dernières années. 

 
 


Extrait PV Assemblée Générale extraordinaire Eric Soccer 17 Octobre 2016, 16h00


 

 
 

Cette première opération financière du milliardaire américain illustre ses efforts réels entrepris mais aussi l’état catastrophique dans lequel lui a été vendu le club. Des reports à nouveau répétés dans toutes les structures, des retards de paiements, des dettes à la propriétaire sans oublier la fiducie réalisée sur les bâtiments du centre RLD… Un champ de ruines financier…

 

Dans le dernier article du dossier demain, nous reviendrons sur l’ensemble des opérations financières réalisées par Frank McCourt et tenterons donc d’estimer le montant total de son investissement à l’OM. Spoiler Alert : la barre des 200M€ a allègrement été franchie…