Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

FCGB-OM (1-1) // Les Notes de FCM : L’Albatros au dessus de la mêlée

Par Publié le - Mis à jour le
Maxime Lopez - Marseille Girondins de Bordeaux

Pas de première victoire en quarante ans à Bordeaux pour l’OM mais un bon match nul (1-1) qui permet à notre club de garder sa précieuse cinquième place. Les olympiens ont eu le mérite d’aller chercher l’égalisation en seconde période alors que le contexte lui était extrêmement défavorable.

 

Retour sur les prestations individuelles marseillaises. Les Notes de FCM.



 

 

 

LES JOUEURS

 

 

Y.Pelé : 7/10

pele-fiche-joueur-2017

 

Si l’OM se qualifie en Europa League à la fin de la saison, il le devra en grande partie à son Albatros tant décrié en début de saison. Encore une fois ce soir, il a sauvé la patrie. Et pas qu’une fois, trois ! À la 35′ tout d’abord sur une parade du visage sur une reprise de Kamano presque à bout portant puis face à la tête aux 6 mètres de Rolan à la 71′ puis enfin en détournant la puissante frappe d’Ounas dans les arrêts de jeu. Sa sérénité et son envergure auront au final rapporté beaucoup plus de points que n’en n’auront coûté sa lenteur gestuelle et son mauvais jeu au pied. Une vraie satisfaction.

 

 

T.Huboçan : 5,5/10

 

L’arrière droit surprise de la soirée aura encore prouvé que l’on pouvait compter sur lui pour jouer les rustines de fortune. Loin d’être transcendant mais solide. Il a semblé désarticulé sur ses attaques mais déterminé dans ses duels derrière. Il n’a d’ailleurs perdu que très peu de combats rapprochés en position défensive y mettant beaucoup d’ardeur. En attaque, ce fut forcément moins brillant mais il a eu le mérite de tenter d’apporter le surnombre. Sa seule erreur du match aurait pu coûter cher puisqu’il laisse Rolan reprendre le ballon à la 71′ dans la surface. Heureusement l’Albatros veillait.

 

 

R.Fanni : 6/10

 

Un vrai bon match. Tranchant dans ses interventions, assez rapide pour gérer l’espace dans son dos et un placement toujours à même de maintenir la dynamique offensive de son équipe. Il n’a en effet pas reculé et a gagné des duels assez haut lorsque son équipe dominait. On pourrait être très sévère et parler du but encaissé mais les conditions arbitrales font qu’on se l’évitera.

Il finit mieux la saison.

 

 

Rolando : 6/10

 

Satisfaisant également. Il avait pourtant du boulot avec un tonton Pat’ en dedans mais il a assuré. Il a remporté la plupart de ses duels et a même su se montrer conquérant dans ses jaillissements. Plus surprenant encore, il n’a jamais tremblé sur les ballons dans la profondeur dans son dos. Encore plus surprenant, il s’est même projeté vers l’avant sur une ou deux situations. Décidément, la charnière centrale a fini de faire rire.

 

 

P.Évra: 3/10

 

Est-ce sa gastro-entérite qui l’a tant handicapé ? En tout cas, son match est aux antipodes de celui fourni une semaine plus tôt au Stade Vélodrome face à Nice. Sa défense sur plusieurs situations s’apparentaient plus à de la figuration qu’autre chose. Offensivement, il a été très présent, a mis beaucoup de détermination dans ses montées mais moins de précision dans ses centres. Il n’est pas loin de nous coûter un but sur une remise toute molle vers son but en tout début de seconde période. Remplacé à la suite de son petit malaise par Henri Bédimo (75′) qui n’a pas franchement verrouillé son coté pendant son quart d’heure de présence sur le terrain.

 

 

W.Vainqueur : 6/10

 

Du bon Vainqueur. Un placement toujours adéquat, une propension à gratter énormément de duels au milieu et une impulsion guerrière bénéfique pour toute son équipe. Ses orientations de jeu n’apportent par contre pas grand chose à son équipe. S’il reste propre au niveau technique, c’est souvent à Sanson, Lopez voire Payet de redescendre pour relancer la machine. Il aurait pu être le héros du match mais rate complètement sa reprise dans la surface adverse à la toute fin de match.

 

 

M.Lopez : 5/10

 

Un match bizarre où il a d’abord fallu se libérer de Plasil et Sankharé pour pouvoir toucher des ballons. En première période, il a eu du mal à exister avant de sortir la tête de l’eau grâce à la baisse d’impact des bordelais au milieu. Il a alors récité sa partition habituelle faite d’orientations de jeu, de mouvements et de solutions pour ses partenaires.

Est resté sur courant alternatif en seconde période avant de céder sa place à Zambo à la 74′. Le camerounais a été intéressant dans sa domination physique mais a un peu péché techniquement dans le dernier geste.

 

 

M.Sanson : 6/10

 

Tout comme Lopez, il a eu du mal à se sortir de l’étreinte mise en place par Gourvennec en première période. Mais il n’a jamais baissé les bras, s’est efforcé d’aller au charbon. Ses efforts pour se démarquer ont fini par payer et il s’est plus souvent retrouvé dans de bonnes positions en seconde période. Il a été digne de son rôle de travailleur du milieu capable de répéter les efforts pendant 90 minutes. Sa première touche de balle est toujours aussi phénoménale. Il délivre un caviar pour Gomis à la 80′ qui se manque complètement.

 

 

F.Thauvin : 6/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

Il a d’abord semblé bien en dedans, ratant à peu près tout ce qu’il entreprenait en début de match. Pour illustrer ce mauvais début de match, on peut repenser à son coup franc de la 15′ complètement raté. Seul sa splendide passe laser pour Payet est à sauver de ce premier acte. FloTov a fait de la résistance et s’est comporté en pur ailier en seconde période. Sa passe décisive pour Thauvin en est la plus belle représentation. Débordement, centre aux six mètres. Du beau boulot. Pas sûr qu’il était à 100% de ses moyens mais il a quand même trouvé le moyen d’améliorer sa feuille de stats.

 

 

D.Payet : 6,5/10

 

Le patron technique de l’équipe a été très présent dans le jeu. Il ne s’est pas caché. Il a beaucoup demandé le ballon dans le cœur du jeu où grâce à sa technique, il  est parvenu à trouver des solutions malgré la grosse densité de joueurs. Il n’est pas loin de provoquer un csc bordelais sur un coup franc frappé à la 4′ puis trouve la barre transversale sur un boulet de canon à la 30′.

On peut regretter sa gourmandise parfois excessive sur une ou deux situations en seconde période. Remplacé par Doria (86′) pour sécuriser le point du nul.

 

 

B.Gomis : 6/10

Gomis-fiche-joueur-2017

 

S’il ne marque pas, son match aurait été une horreur. Dans la poche de Jovanovic en première période, foirant dans les grandes lignes deux reprises qui aurait pu donner l’avantage à l’OM (48′, 80′), en retard sur les centres… Mais voilà, il a encore marqué et son but vaut cher. Il a fait des efforts au pressing en seconde période. Des efforts appréciés par Rudi Garcia que l’on a entendu le féliciter du banc de touche.

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 6/10

 

rudy-garcia-conf-2

L’OM a dominé techniquement et territorialement le jeu à Bordeaux. Face à un adversaire direct chez lui, c’est déjà pas mal.

 

Il ne pouvait pas prévoir le but gag du début de match mais il y a bien réagi. On a senti des marseillais revigorés à leur retour des vestiaires. Plus haut, continuant à y croire malgré les circonstances et qui finiront par être récompensés. Il y est forcément pour quelque chose.

 

Son choix de titulariser Hubocan s’est avéré satisfaisant tout comme celui de faire entrer Zambo en seconde période.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0