Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

La suite des écoutes téléphoniques de Bernès sur l’OM, MLD et Labrune

Par Mis à jour le - Publié le

 

 

Après le Canard Enchaîné cette semaine (voir ici), c’est le journal l’Equipe qui publie une grande partie des écoutes téléphoniques de Jean-Pierre Bernès, ancien directeur sportif de l’OM et agent influent du football français. Bernès parle de l’OM, de MLD mais aussi de Labrune à l’époque ou Didier Deschamps était le coach du club phocéen. Morceaux choisis :

 

 

 

« L’époque de Tapie, c’était Lourdes à côté »

 

«La femme à Dreyfus, elle ferait mieux de prendre ses billes, de vite partir parce que ça va lui coûter très cher… J’ai des informations, crois-moi, parce que l’affaire Guérini, t’as vu, eh ben ils vont venir sur l’OM, ça va être un désastre, tout le monde rigole, tu vas voir comment ça va faire. L’époque de Tapie, c’était Lourdes à côté. »

 

 

 

Bernès : « ça va vous coûter très, très cher l’addition »

 

« Labrune ne lui dit pas la vérité… Moi, si je l’ai en face de moi, je lui dirai la vérité : ‘‘Madame, ça fait trente ans que je suis dans le football, je vais vous expliquer comment ça va finir, ça va vous coûter très, très cher l’addition »

 

 

Bernès : « Et pourquoi, on ne fait pas un putsch »

 

«Et pourquoi, on fait pas un putsch, Louis (à Acariès) ? C’est toi qui as solutionné les problèmes de l’OM il y a quatre ans. »

 

«Labrune, quand il voulait que Deschamps prolonge, il m’appelait toutes les quarante-cinq secondes… Et maintenant, il m’appelle plus, rien ! Hier, j’ai acheté mes places 250 euros pour aller voir le match (OM-Dortmund).»

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0