PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Les notes de FCM : Cabella confirme sa médiocrité, Thauvin, sa supériorité !

Publié le - Mis à jour le
Cheick N'Doye of Angers and William Vainqueur of Marseille during the ligue 1 match between Angers SCO and Olympique de Marseille on October 2, 2016 in Angers, France. (Photo Icon Sport)

Elle tendait les bras à l’Olympique de Marseille, cette première victoire à l’extérieur de la saison. Mais malheureusement, la « dalle angevine » aura elle aussi réussi à exploiter la psychose marseillaise des dernières minutes. 1-1, score final et un point de pris tout de même, le premier à l’extérieur de la saison. Autrement, des prestations individuelles plutôt homogènes étirées par les extrêmes positives et négatives des deux milieux offensives excentrés. Les notes de FCM.

 

 



 

 

 

 

Y. Pelé : 6/10

pele-fiche-joueur-2017

 

Un match qui va lui faire du bien malgré le résultat final. Décisif sur plusieurs parades en fin de première mi-temps ainsi qu’aux alentours de l’heure de jeu, il aura en plus de ça rassuré dans les airs sur corner où il s’est souvent imposé. Ne peut pas grand chose sur le but angevin mais coupable d’une relance au pied désastreuse en seconde période.

 

 

H.Sakaï : 4,5/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

Avec Toko Ekambi, le japonnais devait se farcir le poison numéro un des angevins en ce début de saison. Il s’est plutôt bien acquitter de sa tâche même si au niveau tactique, le décalage se créait souvent sur son coté. Quelques fautes stupides comme celle de la 81ème qui offrait une énième munition à Mangani. Un peu plus timide offensivement qu’à l’accoutumé même si comparé à Bédimo, il est hyperactif.

 

 

R. Fanni : 5,5/10

Fanni_fiche

Le surprenant retour se confirme. On attendait pas forcément DJ Fanni apporter tant de sérénité à cette défense. Ces qualités physiques à ce poste ne sont plus à prouver mais il y ajoute des interventions pleines d’à propos suivis de petites prises de risques toujours bien calculées qui donnent confiance à tout le bloc défensif. Dans le positif, notons aussi qu’il « lance » Thauvin sur le but. Il a par contre tendance à laisser les adversaires frapper à mi-distance, ce qui peut être très dangereux.

 

 

M. Doria : 5,5/10

doria-fiche-joueur-2017

 

Que 5,5 pour Doria ? Oui car on pénalise ici sa prise de décision hâtive dans les dernières secondes du match ainsi que son duel aérien décisif dans le mauvais sens qui suit. Sans cette ultime minute (où il n’est qu’à moitié coupable), le brésilien fut énorme dans les duels, dans la couverture et même par moment dans la relance. Il progresse également au niveau de l’intelligence de jeu comme lorsqu’à la 67ème minute, Sunu enrhume Bédimo et crée un énorme décalage. Doria plutôt que de se jeter va parfaitement cadrer l’ex-gunner sur 40 mètres l’empêchant de profiter de sa différence. On est sans doute trop sévère avec lui.

 

 

H.Bédimo : 5/10

bedimo_140816_01_8758

 

Un latéral inoffensif mais précieux derrière. Le camerounais continue de jouer la sécurité sans jamais trop s’aventurer devant mais sa roublardise notamment pour contrôler Ndoye aura été précieuse. Des petits coups d’épaules, des chutes bien travaillées, etc Il aura soulagé plus d’une fois sa défense. On attend ceci dit toujours plus de lui. Partir en sélection dans les semaines qui viennent alors qu’il semble peiner physiquement ne semble pas vraiment indiqué.

 

 

William Vainqueur :4,5/10

Vainqueur-william

 

L’ex-romain a eu un mal fou à se situer en première période. Trop haut pour être touché par ses partenaires, il n’a pas non plus pesé physiquement dans l’entrejeu. Des errements sans doute également dû au bordel tactique mis en place par Franck Passi. Lorsque ce bordel tactique s’est un peu ordonné en seconde période avec des latéraux plus hauts, il a été plus en vue et tout le jeu marseillais s’en est ressenti. Au final, il n’aura pas eu assez d’impact mais possède des circonstances atténuantes.

 

 

Franck Zambo-Anguissa : 5/10

Anguissa-fiche-joueur-2017

 

Si seulement, il avait une meilleure qualité de passe ! L’autre camerounais marseillais sur la pelouse cet après-midi aura ratissé énormément de ballons et stoppé pas mal d’attaques grâce à son physique de déménageur. Par contre, sa relance n’est pas au niveau. Trop limité sur ce point, son coach lui en a pourtant demandé beaucoup dans ce domaine avec son système tactique. Il est une cible facile pour la presse et les supporters et devra vite progresser dans la relance pour que l’on puisse apprécier à sa juste valeur le reste de son travail en tant que milieu défensif.

 

 

 

F.Thauvin : 7/10

thauvin-fiche-joueur-2017

« Flotov » fait à peu près tout bien en ce moment. Même lorsque l’animation offensive est défaillante, il crée comme il le peut. Ses prises de balle sont dynamiques et destabilisantes. Pour ses adversaires, il est devenu extrêmement difficile de lui prendre un ballon qu’il lâche ensuite souvent à bon escient. La providence a décidé de s’en mêler sur son but avec cette frappe contrée qui termine au fond des filets à l’issue d’un travail énorme de l’ex-bastiais. Quand c’est pas Gomis, c’est forcément Thauvin.

 

 

R.Cabella : 3/10

Cabella-fiche-joueur-2017

 

On attend de Rémy Cabella qu’il réalise le même genre de performances que Florian Thauvin. Pourtant tel un ado en pleine crise d’adolescence, il s’obstine à faire l’inverse. Invisible la plupart du temps, il ne se signale désormais plus que par ses petites crises de colères et ses fautes stupides.

Que ce soit sur le coté gauche ou dans l’axe, il repart systématiquement vers l’arrière lorsqu’il a le ballon et joue à contre-tempo de l’équipe. Un désastre, une fois de plus.

 

 

B.Sarr :4/10

Sarr-fiche-joueur-2017

 

Le sprinteur de la team FCMetz a bien du mal à lever la tête. Dommage car sa vitesse lui permet de créer des choses que sa technique et son intelligence de jeu gâchent. De bons débordements suivis de centre ratés par exemple où encore des dribbles réussis enchainés avec des frappes dans les nuages. Trop limité pour l’OM surtout s’il commence à faire preuve d’excès d’individualisme comme en seconde période.

 

 

B.Gomis : 4,5/10

Gomis-fiche-joueur-2017

 

Bafé a retrouvé sa cellule d’isolement. Il lui est tellement difficile de proposer quoique ce soit lorsque le toucher relève de la mission pour le reste de ses coéquipiers… Pourtant, il ne ménage pas ses efforts (offensivement et défensivement) mais dès lors qu’on lui enlève un second attaquant l’aidant pour déstabiliser la défense adverse, il se retrouve simplement en attente de ballons qui n’arrive jamais. Une victime collatéral d’El Local.
 

L’entraîneur : 

Franck Passi : 3/10

 

passi-con-sept-2

 

On ne peut pas lui reprocher de ne pas tenter des trucs. Aujourd’hui, il a tenté Sarr en deuxième attaquant et un schéma qui oscillait entre le 4-4-2, le 4-2-3-1 en position défensive et le 3-3-3-1 sauce Bielsa à la relance.

 

Bref, c’est un peu parti dans tous les sens n’importe comment. Zambo a beaucoup souffert à la relance, Vainqueur dans son positionnement, l’expérience Sarr/Cabella a été un four total et Gomis a vu autant de ballons qu’un prisonnier en isolement.

 

Dès lors que l’on sort du 4-4-2 mis en place depuis Lorient, on s’effondre.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0