Ligue 1 Publié le - Mis à jour le - Par

Angers – OM // Les Notes de FCM : Mandanda sauve les meubles, les autres cadres intermittents ou absents…

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Steve Mandanda of Marseille looks dejected during the Ligue 1 match between Amiens and Marseille at Stade de la Licorne on November 25, 2018 in Amiens, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

L’OM termine son année 2018 par un match nul 1-1 à Angers. Voici les notes FCM de ce match aux deux visages comme souvent avec cette équipe olympienne. Cette fois, les olympiens ont finalement réussi à égaliser en fin de rencontre. Ce point du match nul sauve peut être les apparences vu que Lyon et Lille n’ont pas gagné. Pour autant, l’OM n’avance pas, aussi bien dans le jeu que comptablement…

 

Retour sur les prestations individuelles des joueurs avec Les Notes de FCM
 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 6/10

 

Enfin décisif, même si…

Steve Mandanda a été important samedi soir. L’ex capitaine olympien sort 3 parades dont une particulièrement compliquée (12′, 57′, 65′). Il aura permis à l’OM de rester en vie avant l’égalisation de Bouna Sarr. On peut par contre se demander ce qu’il fait sur l’ouverture du score de Bahoken. Son placement est incompréhensible. D’autre part, il s’est montré rassurant dans le jeu aérien et a connu moins de déchet dans ses relances au pied. 

 

 

H.Sakaï : 4/10

 

Un Sakai moins convaincant.

Il a toujours le même état d’esprit irréprochable. Cependant, l’international japonais est moins performant. Pas aidé par Thauvin en première période, il a beaucoup subi. De plus, son apport offensif est moins fluide. Il s’est fait dribbler à trois reprises et a raté ses 3 tacles. Il a par contre remporté 100% de ses duels aériens. Du Sakai moyen dans un collectif médiocre.

 

 

A.Rami : 3/10

 

Toujours les mêmes carences

Rami a encore souffert face à Bahoken. Plusieurs fois dépassé, le défenseur central est en retard et absent lors du but de l’ancien strasbourgeois. Son marquage laisse à désirer. Le champion du monde s’est appliqué à bien relancer, 97% de passes réussies. Par contre il n’a pas été flamboyant dans les airs avec seulement 40% de duels aériens remportés. Il doit être plus sûr dans la base de son jeu, la défense.

 

 

Rolando : 2/10

Contrairement à Kamara, Rolando ne paye pas cash ses erreurs…

Rudi Garcia veut de l’expérience en défense centrale. Rolando a donc fait un retour express dans le onze de départ malgré ses 33 ans et surtout 6 mois d’absence suite à une blessure. Le portugais est clairement un leader, il est appliqué dans ses passes (91% de passes réussies) mais il est encore plus lent que Rami. De plus, son placement samedi a été plus qu’aléatoire. Il aurait même pu offrir un but à Angers avec une tête plein axe que Bahoken aurait pu exploiter. Un mauvais match, mais une place de titulaire bien au chaud…

 

 

 

 

J.Amavi : 3,5/10

 

Toujours en difficulté mais pas aidé…

Malgré sa piteuse prestation face à Strasbourg mercredi, Rudi Garcia a décidé de lui faire confiance dans le couloir gauche de la défense. Un cadeau empoisonné quand l’ailier gauche se nomme Dimitri Payet. Amavi a souvent été esseulé sur son côté et n’a pas réussi à se montrer rassurant. Il a perdu trop de ballon (73% de passes réussies) et affiche toujours une certaine fébrilité. Par contre, l’ancien niçois s’est battu, en atteste ses 7 tacles et ses 5 duels gagnés de la tête. Il devrait voir débarquer un concourent cet hiver…

 

 

L.Gustavo : 5/10

 

Loin d’être parfait, mais essentiel…

Comme le reste de son équipe il a connu une première mi-temps compliquée. Il a par contre bien redressé la barre en seconde période. Plus précis (90% de passes réussies), le milieu de terrain brésilien a apporté son impact à la récupération et sa science du jeu à la relance. Il a souvent poussé ses actions devant pour apporter le surnombre. Gustavo est clairement l’âme de cette équipe. Le brassard de capitaine devrait être autour de son bras…

 

 

M. Lopez : 4,5/10

C’est encore lui qui trinque…

Il n’a pas été flamboyant avec notamment une perte de balle dangereuse et une faute qui offre un bon coup franc à Angers lors de cette première mi-temps. Pour autant, Lopez est un des rares à se montrer disponible pour jouer vers l’avant. Comme à son habitude son jeu de passe est sûr avec 97% de passes réussies. Dans la bouillie de football proposée par l’OM pendant 45 minutes il a fait son taf. Pour autant, Rudi Garcia n’a pas hésité à le sortir dès la mi-temps. Assez injuste… Remplacé par Sarr, qui sans être très précis a été remuant et égalise de la poitrine. 

 

 

M.Sanson : 4/10

 

Trop de déchet mais du combat…

Morgan Sanson n’est pas vraiment taillé pour jouer dans ce rôle de meneur de jeu. Il a par contre affiché un visage de guerrier en seconde période quand il s’est retrouvé plus bas aux côtés de Gustavo. Une activité à la récupération qui se traduit par 4 tacles dans le match. Par contre il a perdu trop de ballons, seulement 76% de passes réussies, et aucune passe clé. De plus, il aura tiré deux fois aux buts.

 

 

D.Payet : 2,5/10

 

Payet n’y est pas!

Encore un match quelconque du capitaine marseillais. Toujours problématique pour l’équipe quand il est aligné sur un côté, il se recentre systématiquement laissant le couloir désert. Le meneur de jeu olympien est imprécis dans ses passes, même sur les coups de pied arrêtés. Il a le plus grand mal à accélérer et éclairer le jeu. Seulement 78% de passes réussies mais tout de même 6 passes clés. 

 

 

 

F.Thauvin : 4/10

 

Comme l’équipe, un Thauvin aux deux visages

Complètement absent des débats en première mi-temps, l’ailier marseillais a été inexistant. Il se réveillera en seconde période dans un rôle d’attaquant. Sans être exceptionnel, le meilleur buteur olympien frappera deux fois, et surtout c’est lui qui offre l’égalisation à Bouna Sarr. Auteur d’une seconde période de meilleur niveau, alors qu’il avait même rechigné à faire ses tâches défensives en première. Il aura réussi 3 dribbles sur 4 tentés. L’ensemble reste insuffisant comme la prestation collective de son équipe.

 

 

K. Mitroglou : 1/10

Déjà parti ?

On le sait, les attaquants ont bien du mal à exister dans l’OM de Rudi Garcia. Mais encore une fois le pauvre Kostas Mitroglou a traversé cette première période comme un fantôme ne touchant que 3 ballons pour aucun tir. Des statistiques famélique pour un joueur qui semble déjà parti, vers l’Olympiakos ? Le coach n’a pas hésité à le sortir dès la mi-temps… Remplacé par Lucas Ocampos qui a comme toujours montré son envie de bien faire mais a connu trop de déchet dans son jeu.

 

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 4/10

 

 

Monsieur seconde mi-temps a encore sévi…

Il a fait le choix fort d’opérer deux changements à la mi-temps. Un changement de joueurs et de tactique payant dans le jeu et au score. Par contre, difficile de se satisfaire de 45 minutes face à une équipe d’Angers en mode contre. Il l’a pourtant affiché une nouvelle fois au micro de Canal+ après le match. Une positivité à outrance qui ne passe plus auprès des supporters.
Car si Garcia a su réagir, on peut encore se demander comment son équipe peut proposer une telle bouillie de football en première mi-temps. Payet sur un côté, ça n’a jamais fonctionné, Sanson n’est pas bon non plus en meneur de jeu, pourquoi s’entêter ? Pourquoi sortir Maxime Lopez à la mi-temps ? Garcia tape souvent sur les jeunes ou les joueurs en difficulté et l’a confirmé une nouvelle fois…