Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Dib: « Les Marseillais veulent savoir! »

Par Mis à jour le - Publié le
supporers OM
supporers OM
Supporters Marseille - OM

 

 

Il est né à Marseille et a porté le maillot de l’OM à 95 reprises. Champion de France de D2 en 1995 avec son club de cœur, Marcel Dib vit avec beaucoup de tristesse la situation actuelle. Avec sincérité, l’ancien international tricolore revient pour footballclubdemarseille.fr sur la crise dramatique que vit actuellement le club phocéen. Entretien…

 

 

Marcel Dib, qu’avez-vous pensé de la défaite de l’OM à Bastia dimanche dernier (2-1) ?

Dib_asm

Marcel Dib

C’était un match très moyen de la part de l’OM. C’est difficile d’espérer la victoire avec les 90 minutes que l’on a produit. Pourtant, j’ai l’impression que les joueurs donnent le maximum. Cette équipe est bancale comme le club est bancal.

 

 

 

Comment expliquez-vous les difficultés que rencontre l’équipe cette saison ?

M.D: « Il y a de bons joueurs dans l’effectif, mais pas suffisamment pour prétendre jouer les premiers rôles. Globalement, c’est clair que le groupe est très moyen. Aujourd’hui, il n’y a que trois ou quatre joueurs qui peuvent élever le niveau et faire progresser les autres. »

 

 

Dib: « On ne peut pas jouer devant 30 000 supporters »

 

 

Pour vous, le départ de Michel était-il ineluctable après la défaite face à Bastia ?
M.D: « Il reste six matchs, le maintien est quasiment acquis, il faut juste gagner un match vu que les équipes de derrière ne gagnent pas. Le problème n’est pas de savoir s’il faut changer d’entraîneur ou pas. Le gros soucis à l’OM, c’est de savoir où va le club, quel est le projet pour l’avenir. Aujourd’hui, on attend de savoir de quoi seront fait les prochains mois à l’OM. Tout le monde se pose des questions à Marseille. Qu’est-ce que l’on fait ? Est-ce que l’on vend ? Le problème est là, on ne sait rien, il n’y a pas de projet. L’Olympique de Marseille ne peut pas rester à ce niveau, on ne peut pas jouer devant 30 000 supporters alors que le Vélodrome compte deux fois plus de places. Il faut faire une équipe à la hauteur de cette ville et de ce club. »

 

 

Il y a quelques jours, Bernard Casoni regrettait le manque de vision dans le projet marseillais. Vous le rejoignez?


M.D: « 
Évidemment. C’est exactement ça. A un moment donné, il faut annoncer la couleur. Les Marseillais, ils ne veulent pas se faire prendre pour des cons (sic). Maintenant, si on n’a pas la capacité financière de faire une grande équipe comme peut avoir le PSG, il faut faire avec les moyens que l’on a, et qui sont quand même importants. On peut faire autre chose, avoir un autre projet. Des garçons comme Batshuayi, N’Koudou ou Cabella, ce sont des bons joueurs, mais ils ont besoin d’avoir des gars qui les entourent. Il faut prendre des leaders comme peut l’être un Diarra. On peut aller chercher des joueurs confirmés en Angleterre, en Espagne, en Italie. Avec les bons jeunes qui sont à l’OM, il pourrait y avoir une belle équipe. Ou alors on vend le club s’il y a un acheteur. »

 

Dib: « L’OM est très malade et doit se soigner »

 

 

Beaucoup de supporters et d’observateurs critiquent la gestion de Vincent Labrune depuis quelques semaines. C’est également votre cas ?
M.D: « Franchement, non. Il a évidemment une part de responsabilité, comme les joueurs, le coach, l’actionnaire. Mais il n’est pas tout seul. Tout le monde doit assumer ses responsabilités. Au dessus de Labrune, il faut savoir où l’on va. Aujourd’hui, on est perdu. L’OM est très malade et doit se soigner. »

 

Dib: « Il faut miser sur le centre de formation »

Le football provençal sort régulièrement de nombreux jeunes. Selon vous, l’OM s’appuie-t-il suffisamment sur ce vivier ?
M.D:  » C’est ça justement qu’il faut savoir, quel est le projet ? Si on a de l’argent, on peut faire une très belle équipe avec de grands joueurs. On peut également faire un mélange avec quelques jeunes. Mais si on est en difficulté, il faut miser sur le centre de formation. De bons jeunes, il y en a. Il faut les faire rentrer doucement. Si vous mettez un jeune à côté d’un Diarra ou d’un N’Koulou et qu’il est motivé, il va progresser. Dans cette optique, il faut travailler avec les clubs amateurs de la région. Encore une fois, à Air Bel, au Burel, à Michelis, à Aubagne ou dans d’autres clubs, il y en a de bons jeunes. Évidemment qu’il faut investir dans la formation, il faut aider les clubs amateurs qui te donnent de bons jeunes en fournissant du matériel par exemple. Aujourd’hui, il y a des espoirs de PACA qui partent ailleurs qu’à l’OM, c’est dommage. »

 

 

Comment voyez-vous la suite des événements ?

M.D: « On arrive à la fin de saison. C’est maintenant que l’on doit annoncer la couleur, que l’on doit dire les choses. Les supporters veulent savoir, c’est logique. »

 

 

Avec les probables départs de cadres comme Diarra, N’Koulou ou encore Mandanda, êtes-vous inquiet quant à la saison prochaine ?
M.D: « Non, pas vraiment. Vu la saison que l’on fait, on ne pourra faire que mieux l’année prochaine. Par contre, il faudra recruter intelligemment, prendre les bons joueurs. Même si Margarita Louis-Dreyfus ne veut plus mettre d’argent, et on peut la comprendre, il y a quand même une enveloppe. Par contre, il faut arrêter de prendre des joueurs qui ne jouaient pas dans leur club. Au lieu d’en prendre quatre, il vaut mieux en prendre un seul qui va apporter à l’équipe et qui va prendre un rôle de leader. Jouer à l’Olympique de Marseille, ce n’est pas rien. Ça va trop vite ici, il n’y a pas le temps. Jeune ou pas jeune, il faut jouer et bien jouer. »
Ce week-end, l’ambiance risque d’être bouillante pour la réception des Girondins de Bordeaux. Un boycott est même à l’ordre du jour…
M.D: « Ce sera très difficile. On ne gagne pas un match de toute façon, donc ce sera forcément compliqué. Pourquoi les supporters veulent boycotter ? C’est à cause de la situation du club qui n’est pas claire, les Marseillais veulent savoir. »
Propos recueillis par Bérenger Tournier

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0