Ligue 1 Mis à jour le - Publié le - Par

EAG – OM (1-3) // Les Notes de FCM : Gustavo, Ocampos les poumons indispensables !

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Luiz Gustavo - Marseille

L’Olympique de Marseille s’impose trois buts à un face à Guingamp.

 

 

Retour sur les prestations olympiennes avec les Notes de FCM. 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 4/10

 

Pas rassurant…

 

Il confirme son léger mieux entrevu depuis son retour de suspension mais n’est toujours pas un problème majeur pour l’adversaire. S’il réalise deux arrêts importants (38′, 47′), il se troue à moitié sur le but guingampais (56′) en sortant mollement et en ne bouchant aucun angle pour Ngbakoto. Sur plusieurs ballons aériens dans ses six mètres, il a également dégagé de manière un peu paniqué et il reste lent lorsqu’il faut se relever après être allé au sol une première fois. 

 

H.Sakai : 5,5/10

 

Un guerrier parfois en difficulté mais jamais battu…

 

Loin de réaliser son meilleur match sous le maillot olympien, Sakai a parfois été mis en difficulté par Thuram qui a réussi à passer quelque fois. Mais dans la majorité des cas, c’est le latéral marseillais qui a pris le dessus sur le très prometteur attaquant breton. Le japonais a beaucoup taclé (5) et dégagé (7) étant une valeur sure dans le gros moment difficile de l’OM au retour des vestiaires. Offensivement, il est monté au compte-goutte et s’est contenté d’être propre dans ses transmissions vers Thauvin la majorité du temps. 

 

B.Kamara : 6,5/10

 

Retour du meilleur Kamara…

 

Après une période un peu plus difficile s’étalant les deux matches précédents (Bordeaux et Nîmes), le grand espoir marseillais a remis de la propreté dans son jeu et donc dans celui de son équipe. Sa capacité à rester calme balle au pied et faire des choix pertinents faisant avancer le jeu olympien est par exemple visible sur l’action du premier but. C’est lui qui casse deux lignes en transmettant à Thauvin d’une passe horizontale simple et bien claquée. Il a eu le même sang froid dans ses interventions défensives à l’image de ce ballon dangereux qui traînait dans sa surface à la 22′ et qu’il a négocié d’un petit ballon piqué très sûr. Lorsque les centres se multipliaient, il a aussi prouvé qu’il pouvait gagner des duels aériens (4). 

 

Caleta-Car : 5/10

 

Un peu moins impérial…

 

Dans la bagarre défensive, il a été là et bien là. Meilleur marseillais dans les airs (5 duels aériens gagnés), il a également dégagé un nombre important de ballons (9) et a globalement été très propre dans son placement ou ses retours. Il est cependant surpris sur cette balle qui traîne dans sa zone dans la surface de réparation que Ngbakoto pousse au fond (56′). Bien aidé, il faut le dire, par la sortie très moyenne de Mandanda. Il ne se rattrape pas non plus sur son jeu long dans lequel il a eu plus de déchet qu’à l’accoutumée (seuls 4 passes longues sur 12 sont arrivées à destination). Rien d’alarmant mais moins impressionnant que sur sa dernière sortie. 

 

J.Amavi : 5/10

Presque bon mais…

 

Mais il y a ce duel à la 56′ qu’il perd face à Merghem qui finit par offrir une passe décisive à Ngbakoto. S’il a eu un certain déchet dans ses transmissions et son seul centre du match, il a tout de même réussi à être touché haut sur le terrain et à défaut de faire la différence, il a obtenu des coups-francs bien placés. À noter aussi qu’il termine le match avec 4 interceptions, ce qui en fait le meilleur marseillais dans ce domaine. Bref, une prestation pas infamante contrairement à ce à quoi il nous a habitué ces derniers mois…

 

L.Gustavo : 7/10

 

À lui seul, le facteur X qui fait basculer les deux derniers matches…

 

Exemplaire dans l’état d’esprit, il oriente bien le jeu et se projette aux avants-postes avec pertinence parvenant à nouveau à trouver le chemin des filets. Dès la 4′, il a lancé son match de la meilleure des manières avec ce but plein d’abnégation et a continué sur le même ton. Il frappe également un coup franc splendide (79′) que Caillard détourne de la lucarne. Avec lui au milieu, l’équipe est plus forte physiquement, techniquement mais aussi et surtout mentalement. La seule erreur à lui reprocher est un dégagement un peu raté dans la surface qui offre à Thuram une position de frappe idéale (63′). 

 

M.Sanson : 5,5/10

 

Match très honorable…

 

Si son utilité sur le terrain prête parfois à débat, hier son rôle était clair en tant que lien entre le milieu de l’attaque. Il a eu de bonnes inspirations dans ses orientations, un peu de déchet également mais compréhensible en raison des risques pris sur certaines passes. Un bémol sur ses choix face au but à l’image de cette frappe toute molle à la 11′ après une bonne percée dans l’axe et plusieurs solutions autour de lui. Avec 4 tacles et de grosses distances parcourues, il a fait sa part du travail défensif. Remplacé, perclus de cramps par Maxime Lopez (84′). 

 

L.Ocampos : 7,5/10

 

La locomotive de l’attaque…

 

Si certains de ses coéquipiers devant peuvent perdre leur sens du jeu collectif en raison de leur amour pour leur ligne de stats, Ocampos permet de rétablir l’équilibre dans la force. Il est là pour se sacrifier, pour multiplier les courses que d’autres ne feront pas forcément et pousser ces dits-coéquipiers à se mettre au diapason. Il l’a encore fait hier à Guingamp en multipliant les déboulés un peu bulldozers, les retours en s’arrachant (6 tacles, meilleur marseillais) et aussi en marquant ! À la 40′, il croise parfaitement sa tête pour le second but marseillais. Lorsqu’il couple un peu de technique à son abattage naturel, il devient un joueur redoutable. C’est ce qu’il a été hier à Guingamp.  

 

F.Thauvin : 5,5/10

 

Oui, il a beaucoup gâché mais…

 

Ne voir que son déchet technique ou ses excès d’individualisme n’est pas un résumé juste de sa performance. Oui cela est très agaçant de le voir systématiquement repiqué dans l’axe pour tenter sa « spéciale » qu’il ne réussit plus du tout ces derniers temps. Oui, il a peut-être dans un coin de la tête sa ligne de stats. Mais malgré tout, il a été actif et tranchant également dans son jeu de passes. À la 11′ par exemple, sur un contre, il dévie très habilement dans l’axe. Il offre une passe décisive très propre à Lucas Ocampos (40′) et n’est pas loin d’un second cadeau pour ce même Ocampos juste après le retour des vestiaires (46′). C’est la face lumineuse de ce match contrasté pour lui marqué par des excès d’individualisme face au but mais aussi plusieurs bonnes passes distribuées. Remplacé par Radonjic (66′) qui a fait du Radonjic avec des bons dribbles enchainés par des choix pratiquement tout le temps désastreux.  

 

D.Payet : 5/10

Une prestation en chute libre…

 

Après avoir bien commencé et notamment offert un beau centre sur le but de Luiz Gustavo (4′), Dimitri Payet a plongé après sa double énorme occasion à la 20′. Une passe clé, deux tirs (sur la même occaz’), c’est tout ce qu’il apportera de productif dans les trente derniers mètres. Il est petit à petit devenu moins précis dans ses transmissions et perdu de la clairvoyance dans ses choix de jeu. Ses coups de pieds arrêtés ont été également très moyennement tirés. Remplacé par Kevin Strootman (71′) auteur d’une passe décisive pour Germain en toute fin de match. 

 

V.Germain : 6/10

 

Un but splendide qui rehausse sa performance…

 

S’il a comme son habitude tenter de participer au jeu et n’a pas lésiné sur les efforts défensifs, son impact offensif était assez négligeable jusqu’aux arrêts de jeu de ce match. Puis il a sorti ce petit bijou de sa boîte qui offre de l’air et un petit plus esthétique à cette victoire marseillaise. Avant sa demi-volée splendide de la 91′, il avait vendangé une bonne situation à la 68′. 

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 4,5/10

 

Une première mi-temps satisfaisante et comme souvent avec son équipe dans pareil cas, une seconde passée à trembler…

 

Le retour de son homme fort Lucas Ocampos a permis de redonner un boost énergétique à son XI tout comme la seconde titularisation d’affilée de Luiz Gustavo au milieu de terrain. On peut saluer ces bons choix mais aussi se demander pourquoi a t-il fallu attendre si longtemps pour revoir le brésilien à son poste de prédilection ?  

 

Victoire olympienne mais en ne parvenant pas une fois encore à maîtriser un match de bout en bout.