PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Les 5 enseignements du match ASSE – OM (0-2)

Publié le - Mis à jour le
La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.

#ASSEOM: Les notes des marseillais par FootballClubdeMarseille Les 5 enseignements du match ASSE – OM (0-2)
Footballclubdemarseille TV

Quels enseignements peut-on tirer de la victoire de l’OM face à l’ASSE  (0-2), la troisième lors des quatre derniers matchs de championnats ?

 

>1 La charnière centrale Nkoudou – Rekik s’installe au fil des matchs comme la plus sure.
Après de nombreux tests Michel semble avoir enfin trouvé son meilleur duo. L’entraineur espagnol avait étonnamment écarté Rekik pendant plusieurs rencontres alors que le jeune espoir hollandais avait besoin d’enchainer les matchs pour trouver ses marques et progresser.

 

>2 Cabella confirme sa montée en puissance.
L’ancien Montpellierain a retrouvé de la vitesse dans ses enchainements, et toute son aisance technique dans ses remontées de balles. Si  Michy et Ocampos s’étaient montrés plus efficaces, on aurait même pu lui créditer deux passes décisives, mais les deux attaquants ont vendanger ses deux caviars.

 

>3 L’animation offensive toujours inexistante.
Offensivement, on peine toujours autant à voir un semblant de jeu collectif côté marseillais.  Nkoudou, Ocampos et Michy tentent systématiquement l’exploit individuel avec beaucoup trop de déchet technique gâchant ainsi de nombreuses opportunités.

 

>4  L’OM réussit mieux à l’extérieur.
Lors des 7 derniers matchs l’OM s’est imposé à Nantes, Lille et Saint-Étienne. L’équipe de Michel est clairement plus à l’aise lorsqu’elle n’a pas à faire le jeu et et l’adversaire lui offre des espaces. Face à des équipes plus regroupées en défense, les olympiens ont nettement plus de mal à trouver des solutions par manque de collectif et de liant.

 

>5 La Diarra dépendance :
Lassana Diarra a encore été énorme contre l’ASSE. Lass est le seul véritable joueur de classe mondiale de l’effectif olympien. Tout ce qu’il réalise est simple, efficace et propre technique. Ce n’est pas un hasard si l’OM a autant souffert dans l’entre-jeu face à Nice au vélodrome alors que l’international français était suspendu. Reste maintenant à lui trouver un binôme complémentaire.

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola