Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

L’OM se replace

Par

 Alors que beaucoup d’observateurs voyaient l’OM s’effondrer après la défaite contre Lille, qui avait mis en lumière ses carences techniques et de son fond de jeu parfois indigeste, les hommes de Didier Deschamps ont signé leur retour aux affaires en allant s’imposer ( 2-0) chez le co-leader du championnat, en véritable patron.
Cette victoire capitale les replace donc à 1 point de leur adversaire du soir et met la pression sur Lyon et Lille qui joueront respectivement contre Sochaux et valencienne
ce week-end,. 

Titre-lacompo-OM-680

Rennes_om

Titre-match-OM-680

  Rennes-OM-Lucho
«Un beau visage, avec du caractère»
 J.anigo

Les Marseillais ont livré une grosse prestation ce soir face à Rennes, et c’est avec beaucoup de caractère et de détermination qu’ils ont réussi à faire plier la meilleure défense du championnat par deux fois. La facture aurait même pu être plus lourde, si les Olympiens s’étaient montrés plus efficace sur les multiples opportunités qu’ils se sont créés en seconde période.
Tout n’aura pas été simple pour autant, car les Rennais, comme on pouvait s’y attendre, ont débuté la rencontre en mettant beaucoup d’agressivité et d’engagement dans les duels, faisant un gros pressing au milieu de terrain. Mais l’OM a su tenir dans les temps faibles avec une solidité défensive retrouvée.  Puis, refaisant surface peu à peu, c’est Rémy qui frappa le premier (24e), d’une tête puissante sur un centre parfait d’André Ayew, encore une fois omniprésent ce soir.
A 0-1,  les Olympiens se sont alors regroupés pour attendre et mieux contrer les Rennais.
Et c’est avec beaucoup de maîtrise qu’ils regagnent les vestiaires en menant au score.

« On est toujours là. Dans la difficulté, j’ai des joueurs de caractère. »
               Didier Deschamps
En seconde période, la physionomie du jeu ne changea guère. Le rouleau compresseur Marseillais se remit en marche pour tout écraser sur son passage. Hormis une frappe de Yann Mvila à la 50e, Mandanda ne fut jamais inquiété.
l’OM, sans trembler défensivement et procédant en contre, se procura plusieurs occasions franches, notamment par un Rémy tranchant sur son côté et Jordan Ayew qui rata son face à face avec Douchez. « On a montré que l’on n’était pas mort »
                  Benoit Cheyrou.
Marseille du attendre la 80e minute pour tuer le match, grâce a un but plein de sang-froid de Lucho sur une superbe passe en retrait de Jordan Ayew, en larmes d’avoir gâché une balle de break quelques minutes plus tôt.

A 2-0 la messe était dite. L’OM, trop fort pour Rennes ce soir, se rassure et se relance dans la course au titre.


    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0