Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM, la relégation te guette…

Par Mis à jour le - Publié le
Centre Robert Louis Dreyfus

OM: « Je ne démissionnerai pas » par FootballClubdeMarseille

 

 

L’Olympique de Marseille traverse sans doute une des crises majeures de son histoire. Sur le plan sportif, l’OM culmine à la 13e place du championnat avec une équipe dénuée de tout jeu collectif. Mais c’est dans les coulisses que la situation est la plus dramatique. Et celle-ci pourrait rejaillir sur l’équipe, qui n’est, mine de rien, qu’à 6 points de la relégation…

 

 

Un avenir incertain et inquiétant à tous les étages pour l’OM

 

 

Depuis le début de la saison, le serpent de mer de la vente de l’OM fait son retour sur la Canebière. De quoi redonner de l’espoir aux supporters marseillais, qui rêvent de concurrencer à nouveau le Paris Saint-Germain sur la scène française et européenne. Le dernier mercato estival allait visiblement dans ce sens, avec l’arrivée d’une multitude de joueurs prêtés et du départ de nombreux cadres de la saison dernière pour assainir les finances du club. Les rumeurs vont bon train, mais Margarita Louis-Dreyfus émet des signaux contraires. En effet, Me Thierry Granturco déclarait il y a quelques semaines dans les colonnes de La Provence  : « Nous représentons un investisseur nord-américain. Après avoir commencé à investir dans le soccer, il est désormais prêt à faire de même en Europe. On a commencé à se pencher sur l’OM depuis un mois et demi. Mais j’essaie désespérément d’entrer en contact avec le représentant russe de Margarita Louis-Dreyfus, Igor Levin. Je l’ai approché par téléphone, mail et fax. Mais il ne répond à rien » racontait Granturco. Une déclaration qui tranche avec les démarches entreprises lors du mercato…

 

Un peu plus bas dans la hiérarchie, le président de l’OM Vincent Labrune fait l’objet de nombreuses critiques. Depuis le début de la saison, mais surtout depuis 5 ans, date à laquelle il a pris la présidence du club. Pape Diouf, prédécesseur de Dassier puis Labrune à la tête de l’OM, est catégorique : « Il faut qu’il laisse la place, que d’autres amènent de nouvelles idées […] Ce stade a toujours été un sanctuaire. Aujourd’hui, c’est cela qu’on est en train de perdre. Il faut retrouver la passion ». Et il n’est pas le seul à le penser, il suffit de se référer à l’ambiance du dernier fiasco marseillais au Vélodrome face à Rennes (2-5) où les « Labrune démission » fulminaient à tout-va… Labrune a été convoqué à Zurich par MLD au même titre que Michel et son adjoint Franck Passi pour cette réunion qui a finalement débouché sur un statu quo. L’avenir de l’Orléanais est de plus en plus incertain malgré tout… Tout comme celui de l’entraîneur Michel. Un entraîneur décrié pour son absence de poigne et d’initiative depuis le début de saison mais qui tient manifestement à son poste.

 

Lors de la fameuse réunion à Zurich, Michel devait être débarqué et remplacé jusqu’en fin de saison par Passi. Mais à notre grande surprise, il a été maintenu provisoirement. L’Espagnol aurait manifesté à MLD son projet pour redresser l’OM en cette fin de saison puis la saison prochaine, pour laquelle il sera encore officiellement sous contrat. Mais là aussi se dégage un paradoxe avec un entraîneur démotivé qui organise des entraînements de 50 minutes au retour des internationaux. « Je ne pourrais pas partir dans ces conditions par rapport à mes joueurs, je leur demande beaucoup, je ne vais pas les abandonner« , a dit Michel en conférence de presse vendredi dernier avant le match à Bastia. Ce contexte plus que flou et incertain à tous les étages de la direction de l’OM laisse les joueurs perplexes, alors que les résultats sont de plus en plus inquiétants…

 

 

Des joueurs perdus, démoralisés… vraiment concernés ?

 

 

Des joueurs prêtés à l’OM cette saison et qui ne resteront pas la saison prochaine à Marseille comme Florian Thauvin ou Steven Fletcher y vont de leurs petites déclarations. Thauvin déclarait encore vendredi dernier que son avenir s’inscrivait à Newcastle. Quant à lui, Fletcher ne s’éternisera pas en Ligue 1. Il ne s’est pas empêché de noter un manque de solidarité et d’investissement de la part de ses coéquipiers : « Je me disais qu’on devrait peut-être s’entraîner un peu plus. Mais les autres avaient l’air tranquille avec ça. Je pense que les supporteurs aiment les joueurs britanniques. Dès qu’on perd la balle, on essaye de la récupérer. Je ne pense pas qu’ici on voit ça trop souvent […] » déclarait l’Ecossais dans une interview accordée au Herald Scotland. Avec tout cela, comment être sûr de l’implication de la plupart des joueurs dont l’avenir semble s’écrire ailleurs qu’à l’OM… Nous pouvons aussi relever les blessures récurrentes de Benjamin Mendy, dont l’hygiène de vie est loin de ce qu’on attend d’un joueur de football professionnel, et de Romain Alessandrini dont l’implication dans le vestiaire marseillais est contestable…

 

Se sentent-ils vraiment concernés par la situation dramatique que subit le club ? Elle lasse du moins certains joueurs, comme l’un déclarait anonymement dans L’Equipe ce matin : « La suite au prochain épisode ! De toute façon, on sera les derniers avertis ». Les joueurs estiment manquer de considération et cela pourrait avoir des conséquences sur la fin de saison… Même les tauliers du vestiaire comme Steve Mandanda, Lassana Diarra et Abou Diaby commencent à grimacer. Le capitaine marseillais ne cache pas « sa lassitude du contexte marseillais« , alors que Diaby joue carte sur table en zone mixte après la défaite en terre corse : « Au vu des classements et de nos résultats, on joue le maintien« .

 

Du point de vue des adversaires, le gardien de but du Sporting Club de Bastia Jean-Louis Leca souligne le manque de volonté des Marseillais à l’idée d’aller chercher un résultat : « Dans les vidéos qu’on avait visionnées, on voyait leurs latéraux monter très haut. Là, ils ne sont pas trop montés« . Son coéquipier Medhi Mostefa enfonce le clou : « Avant leur but, je les ai sentis dépités. Il y a un signe d’énervement quand Alessandrini fait un geste comme celui qu’il a fait. Ce sont des signes qui ne trompent pas. Il y a un manque de confiance » mais pense tout de même que les Marseillais « sauront faire la différence » dans la course au maintien. Ceci est de plus en plus difficile à certifier…

 

 

Une inexpérience décisive dans la course au maintien ?

 

 

L’OM est habitué à jouer les premiers rôles en Ligue 1. L’OM se doit de le faire. Mais cette saison est inhabituelle pour le club marseillais. Faut-il aussi rappeler que le club dispose du deuxième effectif le plus jeune du championnat de France (24,9 ans de moyenne d’âge) et on connaît la nécessité de joueurs d’expérience pour décrocher des points importants dans la course au maintien. La jeunesse et l’inexpérience de son effectif pourrait ainsi jouer des tours aux Olympiens.

 

De plus, un calendrier loin d’être facile attend les coéquipiers de Steve Mandanda : les réceptions de Bordeaux, Nantes et Reims et des déplacements à Monaco, Angers et Troyes. Malgré cela, l’OM totalise tout de même 39 points, et dans un championnat qui n’avance que très peu, des équipes comme Reims et le Gazélec Ajaccio (tous deux à 33 points), et Toulouse (29 points) semblent avoir un retard trop important dans cette course au maintien. Sans oublier que les Marseillais finiront leur saison face à Troyes, lanterne rouge du championnat et officiellement reléguée en Ligue 2 ce week-end. Sauf cataclysme, l’Olympique de Marseille devrait se maintenir au soir de la 38e journée. Mais le plus inquiétant reste à venir…

 

Les joueurs en fin de contrat (Mandanda, Nkoulou, Romao), les retours de prêt (De Ceglie, Manquillo, Isla, Lucas Silva, Thauvin, Fletcher) et les potentiels départs (Dja Djédjé, Mendy, Diarra, Nkoudou, Batshuayi) sont très nombreux. Des changements qui devraient une nouvelle fois bouleverser l’effectif marseillais. Un manque de stabilité qui se manifeste à tous les étages de l’édifice OM. Avec un effectif plus que limité, un entraîneur inconnu, un président pour qui son avenir ne tient qu’à un fil et une actionnaire majoritaire encore indécise, la saison prochaine ne s’annonce pas de tout repos : elle peut être même dramatique si des décisions fortes et profondes ne sont pas prises…

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    1