Ligue 1 Publié le - Mis à jour le - Par

OM Reims (0-0) // Les Notes de FCM : Gustavo surnage, l’attaque et l’envie en berne…

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Florian Thauvin of Marseille during the French Ligue 1 football match between Olympique Marseille and Stade de Reims on December 2, 2018 in Marseille, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Les joueurs de l’Olympique de Marseille pouvaient rattraper Lyon mais se sont cassés les dents sur la défense de Reims. Le comportement en seconde période est critiquable. 

 

Retour sur les prestations individuelles des joueurs avec Les Notes de FCM. 

 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 5/10

Steve MANDANDA

 

Un match sans tâche.

Il n’a pas eu grand chose à faire vu le manque d’occasions laissées à Reims. Des frappes faciles à capter avant la fin du match. Il est décisif sur sa ligne un coup franc vicieux de Doumbia (83e). Il a du mal à mettre du rythme quand il doit relancer.

 

 

B.Sarr : 5/10

Disponible offensivement mais…

 

Il a énormément proposé en première mi-temps sur son côté droit. Plusieurs débordements bien sentis et des centres à la pelle. Auteur de 3 passes clés et de 6 dribbles réussis, il a été remuant pendant 45 minutes. Il manque encore de précision dans ses centres, la majorité ne trouve pas la bonne zone. Il a sombré en seconde période, tombant dans le jeu solo et faisant plusieurs tout droit sans intérêt.

 

 

A. Rami : 5/10

Adil Rami 

 

Solide dans les duels et dangereux sur les corners…

De mieux en mieux, Adil Rami retrouve le rythme. Auteur de plusieurs interventions solides, présent dans les duels, l’international français monte en régime. Il est mieux placé, lâche moins le marquage. Petit plus, il apporte sa taille sur les coups de pieds arrêtés. Proche de marquer de la tête au premier poteau sur corner (19′). Sur le bon chemin… On l’attend face à des équipes plus dangereuses.

 

 

Rolando : 5/10

Rolando

 

Il joue à l’expérience, c’est ce qu’aime Rudi Garcia…

Le coach de l’OM ne le cache pas il aime l’expérience. Il s’appuie sur Rami mais aussi Rolando en défense centrale. Le défenseur portugais est redevenu directement titulaire malgré  6 mois d’absence sur blessure (talon). Il est préféré au jeune Kamara pourtant auteur de bonnes prestations et doté d’une qualité technique largement supérieur. Idem pour la recrue estival Caleta Car, souvent lancé dans des matches compliqués et qui est souvent oublié. Il s’est appliqué dans ses passes (93% réussies), a gagné ses duels aériens (5). Rolando a clairement des qualités de leader, il ne triche pas mais il a aussi des limites. Il tente de compenser sa lenteur par son expérience. Face à Reims il est rassurant et ça passe, mais quand l’équipe adverse sera plus ambitieuse offensivement ?

 

 

 

H. Sakai : 6/10

Toujours solide et sérieux

Le premier nom à mettre dans le onze. Balloté à tous les postes en défense, Sakai est clairement la valeur sûre. Il est solide défensivement, attentif, concentré. L’international japonais fait des choses simples mais il le fait bien. Par exemple il s’applique sur chaque passe et rend une copie propre. Une base pas toujours respectée par tous. 88% de passes réussies, un jeu simple et efficace. Il s’est même offert une belle frappe sur une montée, qui ne passe pas loin. Ce n’est pas un latéral gauche, mais il reste bien au dessus du Jordan Amavi du moment…

 

 

 

L.Gustavo : 7/10

 

Le meilleur marseillais!

 

Luiz Gustavo aligné au milieu de terrain dans une équipe cohérente cela change tout. Le brésilien a récupéré énormément de ballons, coupé des contres mais aussi joué vers l’avant. Il a frappé deux fois au but, taclé à 4 reprises. Avec 99 passes il est le second marseillais dans ce domaine, avec en plus un pourcentage de passes réussies de 93%. Un des rares à ne rien lâcher jusqu’au bout. Le véritable capitaine dans l’état d’esprit.

 

 

M.Lopez : 5/10

 

Installé dans le onze ?

 

Il a gagné sa place depuis plusieurs rencontres. Le minot est très utile quand l’OM tente de jouer collectivement à l’image de la première mi-temps. Par contre, quand le jeu redevient un concours d’égoïsme, il est moins important d’où son remplacement par Sanson. C’est le joueur a avoir fait le plus de passes (123), avec un pourcentage de passes réussies à 93%. Deux passes clés, une frappe contrée et une grosse activité qui amène du liant aux côtés de Luiz Gustavo. 

 

F. Thauvin : 4/10

 

Pas le sauveur ce soir…

 

Il avait fait basculer le match face à Amiens à lui tout seul, cette fois l’ailier n’a pas été assez présent. Il a réussi trois de ses dribbles et distribué seulement 3 passes clés. Mais la statistique qui résume son match moyen est son zéro tir dans cette rencontre. Il a trop souvent cherché à obtenir un penalty, de façon assez grossière. Il a lui aussi abandonné le jeu collectif en seconde mi-temps. Si Thauvin n’est pas bien, les limites du jeu sont encore plus criantes…

 

Payet : 4/10

Dimitri Payet

 

Payet pas brillant dans le jeu, utile sur coup de pied arrêté.

 

Il a fait parler sa finesse technique sur plusieurs corners dont un déposé sur la tête de Rami (19′). Il a aussi fait briller Mendy sur un coup franc direct. Pour le reste, il n’a pas été assez rapide dans ses transmissions et n’a pas orienté le jeu comme espéré. Il a aussi disparu en seconde période, quand le jeu de passe est devenu moins performant et que chaque marseillais a joué sa carte personnelle. Il a réussi 88% de ses passes et comptabilise 6 passes clés.

 

 

V.Germain : 3,5/10

 

Le résumé du FC première mi-temps

 

Germain a été plutôt remuant en première mi-temps avant de totalement s’éteindre en seconde. L’attaquant a tiré 5 fois au but mais pour un seul cadré. Il a fait parler son timing dans le jeu aérien (5 ballons gagné de la tête) mais n’a pas réussi à faire le geste juste dans la zone de vérité. Pas assez précis dans ses frappes comme dans ses passes. L’ancien monégasque a totalement disparu des radars après la pause, comme le jeu collectif de l’OM.

 

 

L.Ocampos : 3,5/10

 

Motivé mais vite transparent…

 

Plutôt à l’aise dans ses dribbles en début de match (3 réussis), il devient un spécialiste du petit pont. Mais l’argentin a vite disparu, il est retombé dans son jeu brouillon. Il a fait peu de passes (27) mais s’est appliqué (100% réussies). Comme souvent il fait son travail défensif mais n’a pas été dangereux et n’a pas amené le plus offensif que l’on attend de lui. Remplacé par Strootman à la 88′ pour passer en 4-3-3 et conserver le 0-0 ? 

 

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 4/10

 

 

Un coaching difficile à comprendre…

Il avait aligné une équipe type avec ses titulaires laissés au repos en Ligue Europa. Son choix de jouer en 4-2-3-1 est intéressant, un système qui a fait ses preuves avec Payet en meneur de jeu et Gustavo au milieu. La première mi-temps lui a donné raison avec du mouvement et quelques occasions. Par contre, l’équipe a sombré en seconde période et le coach n’a pas réussi à inverser la tendance. 

Il a fait des changements poste pour poste Germain / Mitroglou et Lopez / Sanson sans effet. Reste à comprendre l’intérêt de faire sortir Ocampos pour le remplacer par Strootman à 2 minutes de la fin du temps réglementaire alors que l’OM doit remporter ce match… Cette fois pas d’excuses d’arbitrage, de jeunes ou remplaçants ou de niveau de l’adversaire…