Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

#OMPSG (2-3): Toujours la même histoire face aux gros

Par Mis à jour le - Publié le
Joie Zlatan IBRAHIMOVIC / Marco VERRATTI - 05.04.2015 - Marseille / Paris Saint Germain

L’Olympique de Marseille perd le Classico après avoir mené 2-1 à la mi-temps. Mais les marseillais ont été trop fébriles en début de seconde période, ils ont encaissés deux buts évitables. La frustration prédomine, car les hommes de Marcelo Bielsa ont beaucoup donné.

Le match:

 

Le match est équilibré, l’OM presse, Paris fait parler sa technique. Mais c’est bien Gignac qui ouvre le score sur un incroyable une-deux avec Payet, il s’impose physiquement et reprend de la tête. 1-0, mais le PSG va égaliser très vite, Matuidi profite de la naïveté de Dja Djédjé pour enroulé une très belle frappe du droit. L’on pense que l’OM va accuser le coup, mais le pressing marseillais va se remettre en place, Romao va récupérer un ballon et offrir une belle occasion que Gignac ne manque pas. 2-1 à la mi-temps, l’OM est dans son match.

 

Dés la reprise Paris joue plus haut et avec plus d’ambition. L’OM craque très vite sur un coup franc raté de Zlatan, le ballon et détourné et tombe dans les pieds de Marquinhos, seul, il égalise. L’OM est assommé et prend un second but en contre, le centre de Pastore est contré, Morel à la lutte avec Zlatan marque contre son camp. 3-2, c’est vraiment dur. L’OM ne lâche pas pour autant et essaye de se relancer, une frappe de Gignac est contrée de la main dans la surface, l’arbitre ne bronche pas. Bielsa fait entrer Batshuayi et Alessandrini d’un coup. Mais les remplaçants y compris Ocampos ne vont pas faire basculer le match. Paris a géré, l’OM a pourtant beaucoup donné et aurait mérité mieux, comme souvent face aux gros. Au final, l’OM perd un match décisif.

 

 

 

 

Le Joueur

 

André-Pierre Gignac a montré qu’il pouvait être tueur, deux buts, une tête détournée par Sirigu et une frappe déviée de la main par Marquinhos, il aurait pu être le héros du match. Bien servi par Payet le plus souvent. Malheureusement le trou d’air en début de seconde période a été fatal.

 

 

logo-om 2-3
PSG
30′ Gignac
43′ Gignac
35′ Matuidi
49′ Marquinhos
51′ Morel (csc)

 

Et pourtant les supporters étaient chauds

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0