Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Matthieu Franceschi : La « Vente OM » pour masquer la misère

Par Mis à jour le - Publié le

Labrune et l'arrivée d'investisseur à l'OM par FootballClubdeMarseille Matthieu Franceschi : La « Vente OM » pour masquer la misère
Footballclubdemarseille TV

CHRONIQUE – CARTE BLANCHE POUR MATT

 

Chaque mardi, Matthieu Franceschi, l’un des supporters olympiens les plus influents de ces dernières saisons, a carte blanche. Cette semaine, l’ex porte-parole des South Winners donne son point de vue sur le dossier de la « Vente OM »…

 

Depuis des années, les supporters de l’OM vivent avec cette fameuse question : « Quand l’OM sera-t-il vendu ? ». Depuis le rocambolesque épisode Kachkar en 2007, jamais la question n’était autant revenue sur le devant de la scène. Une question qui germe, en général, les années au sportif difficile et au contexte pesant. Ça tombe bien, nous sommes en plein dedans. L’OM traverse une forte zone de turbulences cette saison, avec une actionnaire qui ne veut plus mettre un euro, une gestion pitoyable des dirigeants olympiens et des affaires judiciaires qui continuent de polluer l’image du club. Tout ce cinéma autour d’une possible vente n’est vraiment pas reluisant pour le club et usant pour tous les supporters de l’Olympique de Marseille. Est-ce enfin la fin de l’ère Louis-Dreyfus, une vente est-elle possible avant cet été ? Ou est-ce un énième coup de communication du « board » olympien pour faire oublier la misère actuelle du club ? Histoire de faire redescendre les supporters sur terre qui risquent de subir une nouvelle déception en cas de non-vente, voici pourquoi je ne crois pas, dans l’immédiat, à cette « Vente OM »…

 

 

 

1. Les hypothèses entendues sur la « Vente OM »

 

 

 

L’hypothèse du milliardaire chinois, américain, italien, saoudien…

 

Toutes les nationalités y passent. Tous les prix de vente aussi. Chaque jour sa rumeur. Beaucoup oublient certains détails : la France et sa fiscalité, la Ligue 1 et sa médiocrité.

 

Ces dernières années, seuls deux reprises crédibles sont à noter, Monaco et le PSG. L’AS Monaco bénéficie d’avantages fiscaux propres à la principauté. Le cas du PSG est une exception car les Qataris ont acheté la ville de Paris et la France en général, grâce à leur amitié avec le Président de la République de l’époque, Nicolas Sarkozy. Il faut savoir qu’en France, les Qataris bénéficient d’importants avantages fiscaux notamment sur l’immobilier. Ajoutez à cela une Coupe du Monde 2022 obtenue de façon obscure, les Qataris ont logiquement investi, en contrepartie, quelques « miettes » sur le PSG, club de cœur de Sarkozy. Pour eux, le sport est un simple objet de communication pour faire exister leur pays, uniquement connu auparavant pour sa production de pétrole et, selon certains spécialistes, pour avoir des liens pas très clairs avec certains extrémismes.

 

Hormis ces deux clubs, les projets ne tiennent pas la route, nous avons pu le voir avec le RC Lens et tout récemment l’OGC Nice. Par les temps qui courent, les chances de voir un repreneur crédible débarquer à l’OM, avec les finances solides pour racheter le club puis investir sur la durée dans un capital joueurs tout en assumant une fiscalité pesante, sont très minces. Pour moi, le problème est là.

 

 

 

L’hypothèse de rachat de Labrune avec un fonds d’investissement

 

La dernière hypothèse en date, le rachat du club par Labrune avec un fonds d’investissement, comme Doyen Sports par exemple. Un cauchemar pour certains amoureux de l’OM qui ne veulent plus subir l’incompétence de Vincent Labrune aux commandes du club et qui sont réticents à l’arrivée d’un obscur fonds d’investissement. Peut-être l’hypothèse, si je devais choisir, la plus plausible à mes yeux. Car afin d’obtenir l’OM a un prix « discount », comme le laissent sous entendre les médias qui ont dévoilé cette possibilité, rien de mieux que de couler le club en un temps record. Et dans ce domaine, Vincent Labrune excelle. Ceci pourrait expliquer la volonté du Président olympien à mettre des bâtons dans les roues de Marcelo Bielsa pendant des mois pour provoquer son départ. Labrune n’avait pas intérêt à voir le club se qualifier en Ligue des Champions pour mettre la vente du club au goût du jour et pour ne pas voir son prix flamber. Ceci pourrait expliquer les nombreuses ventes de joueur pour que MLD s’y retrouve financièrement et les innombrables prêts cette saison, prêts qui n’ont aucune logique sportive. Ceci pourrait expliquer ses sorties médiatiques souvent déplacées qui entretiennent un climat délétère autour du club afin de faire fuir d’éventuels repreneurs.

 

D’autres raisons peuvent justifier les points que je viens d’énumérer, c’est pour cela que je ne veux pas croire en cette hypothèse qui serait dramatique, sur la durée, pour le club, car l’objectif principal ne serait pas le sportif…

 

 

 

2. La « Vente OM » comme écran de fumée

 

 

L’étrange coïncidence avec l’affaire Kachkar

Petit rappel pour les plus jeunes. L’homme d’affaires canadien Jack Kachkar devait racheter l’OM début 2007. Il avait présenté des garanties bancaires en janvier 2007 puis avait demandé à Robert Louis-Dreyfus un délai supplémentaire de paiement. Finalement, fin mars 2007, le Président de l’OM avait rompu les négociations. Dans cette histoire, Kachkar a été condamné pour escroquerie dans l’offre de reprise de l’OM.
Quelques années plus tard, Kachkar laissait sous-entendre, dans le magazine So Foot, que la stratégie de Robert-Louis Dreyfus était vicieuse dans cette vente. Selon l’homme d’affaires canadien, RLD se serait servi de lui pour faire diversion au moment où il était empêtré dans le procès des comptes de l’OM. Et devinez qui gérait la communication de RLD lors de son procès sur les comptes de l’OM ? Vincent Labrune.

 

Neuf ans plus tard, la vente du club est remise au premier plan alors qu’en parallèle le club est de nouveau sali par une procédure judiciaire où le directeur général de l’Olympique de Marseille, Philippe Perez, bras droit de Vincent Labrune qui depuis a quitté son poste, a été mis en examen dans l’affaire des transferts douteux du club. Certainement une simple coïncidence.

 

 

Le bluff de la vente pour les abonnements

En décembre 2015, la tension est palpable entre l’OM et les groupes de supporters au sujet de la reprise des abonnements. Ces derniers ont quitté une réunion au sommet où Vincent Labrune n’était pas présent. Voyant la situation lui échapper, quoi de mieux pour le « board » que de faire croire à une éventuelle vente pour dissuader les responsables de groupe à signer une convention historique ? Étrangement, un dossier sur la vente sort dans France Football en janvier, le premier qui en appellera d’autres dans les semaines suivantes. La convention sera signée début février. Un responsable de groupe dira dans la presse que c’est avant tout pour la vente du club qu’ils ont fait cela.

 

Ce qui m’interpelle, c’est que la volonté de récupérer les abonnements découle, au départ, des incidents d’OM/Lyon et non d’une éventuelle vente. D’ailleurs, avant OM/Lyon, je n’ai jamais entendu dire lors de réunions OM/supporters que l’OM voulait récupérer les abonnements, ni que le club était en vente, bien au contraire. A l’été 2013, j’ai même vu Philippe Perez défendre la gestion des abonnements par les groupes devant le Préfet de Police lors d’une rencontre au local des South Winners. En fin de saison 2013/2014, las d’entendre tout et n’importe quoi à ce sujet, le Président des South Winners avait même proposé à Labrune de rendre les abonnements. Le président de l’OM avait refusé. Donc, quand j’entends que Labrune se bat depuis longtemps pour récupérer les abonnements ou pour mettre en place la vente du club, ça me fait bien rire.

 

 

La complicité avec certains médias

 

Je ne vous apprends rien, Vincent Labrune tisse des liens très étroits avec des nombreux journalistes dans certains médias, et pour l’éthique du métier, on repassera. C’est sa principale force, son parcours professionnel en témoigne et les exemples ne manquent pas. Ces jours-ci, la cadence des articles sur la « Vente OM » s’est multipliée. La Palme d’or à RMC, la veille d’OM/PSG. Mais qui a réellement rédigé cet étrange article ? Luc Laboz, le responsable de la communication olympienne et ancien journaliste de RMC ? Ou le journaliste qui a signé l’article ? Extrait : « La perspective d’une vente de l’OM n’est plus, aujourd’hui, un fantasme, ou un argument prétexte pour calmer les supporters, comme se plaisent à le distiller ci et là les adeptes de la théorie du complot ». Il ne manquait plus que le terme « abrutis » pour avoir la phrase parfaite.

 

Et puis, quoi de mieux pour banaliser une défaite face au PSG que de suggérer, 48 heures plus tard, au quotidien L’Equipe, un beau dossier sur la « Vente OM » ? Mais bien évidemment, tout ceci n’est que fantasme, il n’y a aucun lien entre les rédactions citées et le « board » olympien. Comme le jour où le patron actuel de l’OM s’était offert un « publi-communiqué » dans L’Equipe pour descendre Pape Diouf. Évidemment, aucun lien avec ces rédactions. Comme les articles hebdomadaires anti-Bielsa qui pleuvaient, la saison dernière, alors que l’OM jouait encore le titre. Évidemment, aucun lien avec ces rédactions…

 

Dans le fond, cela ne me gène pas de savoir que le « board » a des affinités avec certains journalistes. C’est même utile pour défendre l’image du club. Mais 90% du temps, ces affinités servent à défendre l’image d’un homme et non celle de l’institution OM. Pourquoi ne pas se servir de ces relations à des fins plus utiles pour le club ? Sur les erreurs d’arbitrages, par exemple, quand elles étaient en notre défaveur. Il suffirait de créer un dossier tout prêt et de le donner à une rédaction qui le publierait dès le lendemain…

 

 

Le communiqué de Margarita Louis-Dreyfus

 

Pour terminer, cerise sur le gâteau, le communiqué de la patronne de l’OM qui sort, bien évidemment, le jour où Louis Acariès critique violemment Vincent Labrune et ses pratiques dans La Provence. Mais là encore, n’allait pas croire à un complot. MLD se devait de faire taire toutes ces rumeurs lancées dans la presse par on ne sait qui. Un communiqué dont le titre est « Je ne suis pas à la recherche d‘un acheteur pour le club » mais dont le contenu précise : « Je serai attentive à toute initiative qui permettra d’assurer une stabilité pour le club et pourra ainsi améliorer ses performances sportives et financières ». Un communiqué à l’image de cette ultra-médiatisation rocambolesque de la « Vente OM ». Ça veut éteindre le feu médiatique puis ça rallume une petite mèche au cas où…

 

 

 

 

Pendant ce temps, la réalité sportive…

 

A ce jour, je vois toujours ces rumeurs de vente comme un coup de communication organisé par le « board » pour distraire le supporter face à la triste situation du club. Aujourd’hui, nous sommes bien loin d’un certain soir d’août où Vincent Labrune, sûr de lui et de ses compétences, promettait, après le départ de Bielsa et une large victoire face à la lanterne rouge, que l’OM allait avoir une équipe « très très compétitive ». Six mois plus tard, on retient surtout le record historique, toujours en cours, de 10 matches sans victoire au Vélodrome en Ligue 1, les humiliants 35 points de retard sur le PSG, le Vélodrome qui se vide de sa ferveur et les critiques envers la direction de plus en plus nombreuses et justifiées. Le feuilleton de la « Vente OM » monopolise toutes les attentions. Mais la réalité sportive ne pourra se masquer éternellement, même avec l’indulgence de certains médias complices.

 

L’OM est un club à la passion démesurée. La moindre rumeur sur une « Vente OM » ne peut qu’être médiatisée. J’en suis conscient. Mais, je pense que si une « Vente OM » était réellement en cours de réalisation, les acteurs feraient en sorte de garder tout cela sous silence pour ne pas risquer de mettre en péril les négociations. C’est aussi pour cela que je ne crois pas à une vente imminente. J’espère me tromper car une vente, avant la nouvelle saison, devient vitale compte tenu de la situation actuelle du club. Entre les prêts, les nouvelles fins de contrat, les offres qui devraient arriver pour certains joueurs, la situation sportive va être dramatique. Il n’y a plus aucun projet. Le fruit d’une gestion catastrophique. Qu’on me fasse mentir ! Je préfèrerai me tromper et voir un OM au futur ambitieux que de voir la fameuse théorie du complot se confirmer…

 

Matthieu Franceschi
@FranceschiMatt

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

    Liga228 Situs web judi bola terpercaya terbesar dan terpercaya di Indonesia.

    Winning228 sebagai Agen Bola Terbaik terpercaya dan terbaik se-asia.

    situs idn poker terbesar di Indonesia.

    List website idn poker terbaik. QQCuan Situs Judi Bola Resmi Terlengkap Tahun Ini

    Situs agen slot terpercaya dan resmi

    slot hoki gacor

    game slot online