Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Matthieu Franceschi : Le contexte n’est pas favorable pour une révolte face au PSG

Par Mis à jour le - Publié le

Made In Mars - MATTHIEU FRANCESCHI - Tifos... par FootballClubdeMarseille Matthieu Franceschi : Le contexte n’est pas favorable pour une révolte face au PSG
Footballclubdemarseille TV

Replay de la CHRONIQUE – CARTE BLANCHE POUR MATT

 

Chaque mardi, Matthieu Franceschi, l’un des supporters olympiens les plus influents de ces dernières saisons, a carte blanche. Cette semaine, l’ex porte-parole des South Winners revient de nouveau sur la répression qui touche les supporters et plus particulièrement sur les incidents d’OM/Lyon…

 

 

« Cet OM/Lyon est arrivé à point pour les pouvoirs publics »

 

Mardi dernier, je consacrais ma première chronique à la répression qui touche le monde ultra en France depuis quelques années. Cette semaine, j ‘ai décidé de rester dans le même thème et de revenir sur les incidents d’OM/Lyon du 20 septembre 2015 qui sont à l’origine d’un projet de loi renforçant la lutte contre le hooliganisme mais aussi de la fin de la spécificité marseillaise sur la gestion des abonnements en virage par les groupes de supporters. Cet OM/Lyon est arrivé à point pour les pouvoirs publics qui rêvent de voir disparaitre les ultras des stades en France avant l’Euro 2016.

 

 

« Beaucoup oublient volontairement de remettre le match dans son contexte »

 

OM/Lyon, le dernier tifo dont j’ai fait les plans en collaboration avec les Ultras Marseille, l’un de mes derniers matchs au Vélodrome. Je l’ai vécu de l’intérieur et je tenais absolument à faire part de mon témoignage en soulignant certains faits étranges. De ces faits découleront des questions que beaucoup se posent en silence. Beaucoup oublient volontairement de remettre le match dans son contexte.
Tout d’abord, Valbuena.
Depuis sa signature en août à Lyon, tous les supporters de l’OM avaient coché cette date. L’attente était plus forte qu’un OM/PSG. Tout le monde voulait être là pour le retour du « traître ». J’ai toujours défendu Valbuena, j’ai toujours été admiratif de sa force de caractère et de son parcours glorieux à l’OM. Tout l’été, je disais à ceux qui me posaient la question que c’était impossible qu’il signe chez « Aulas ». Tu ne peux pas jouer huit ans à l’OM, faire une mise en scène grotesque lors de ton départ en conférence de presse et signer à Lyon tout juste un an après. Le mec a gâché son histoire olympienne. Ceux qui pensent le contraire ne vivent pas l’OM 24h/24h ou alors ils ont une dent contre les supporters marseillais.

 

 

« Tout a été fait pour que les supporters arrivent au Vélodrome la bave aux lèvres »

 

Mais ce qui m’a dérangé le plus, c’est la mise en scène, plusieurs jours auparavant, des dirigeants de chaque club qui ont joué avec le feu.
D’un côté, histoire de faire bien monter la température, Lyon choisit de mettre Valbuena en conférence de presse d’avant-match, il ne va pas hésiter à dire : « Les vrais marseillais ne me siffleront pas ».
De l’autre, des comptes influents autour de l’OM sur les réseaux sociaux, dont un avec le mot « officiel » que j’ai toujours soupçonné d’être proche du service communication de l’OM, ont fait monter la sauce contre Valbuena en utilisant régulièrement des mots durs, histoire de bien entretenir ce sentiment de rancune.
A ma connaissance, les associations officielles sont restées, elles, discrètes sur le sujet médiatiquement parlant. De plus, nous apprenons quatre jours avant le match dans la presse que Valbuena réclamait 568 000€ à l’OM pour un litige. Mais qui a glissé cela dans la presse ? Et dans quel but, si ce n’est celui de mettre le feu aux poudres ? Même s’il a oublié de s’inclure dans ses propos, je suis, pour une fois, d’accord avec Jean-Michel Aulas : « Les dirigeants de l’OM n’ont pas été responsables, ils ont propagé voire organisé une vendetta à l’égard de Mathieu Valbuena ».
Tout a été fait pour que les supporters arrivent au Vélodrome la bave aux lèvres. Un contexte idéal pour espérer des débordements ?

 

 

« Tout le monde était outré par la potence après le match, par contre pendant et avant… cela ne dérangeait personne »

 

Je vais maintenant parler des deux principaux faits qui seront essentiellement reprochés aux groupes de supporters.
Tout d’abord la potence de Valbuena en bas du Virage Sud, juste derrière le but. Un emplacement immanquable pour tous les observateurs. Après le match, tout le monde était outré, par contre pendant et avant… cela ne dérangeait personne.
En premier lieu le Préfet de Police, Laurent Nunez, qui, pour se défendre, dira que le PC Police n’a pas vu la marionnette de Valbuena malgré un nombre incalculable de caméras dans le nouveau Vélodrome. Le contribuable marseillais est heureux d’apprendre que l’argent jeté dans les caméras de sécurité ne sert pas à grand chose.
Du côté du board olympien, bien évidemment, personne n’a vu la potence.
Du côté du délégué de la LFP, non plus.
Bref, elle était invisible, sauf pour les 60 000 spectateurs présents au stade et les millions de téléspectateurs devant Canal Plus. Vraiment pas de chance!
Ou alors, tout ce beau monde ne trouvait peut-être pas cette marionnette si scandaleuse que çà au départ.
Ou alors on l’a volontairement laissée pour prendre des sanctions radicales derrière.
Excusez-moi de me poser ces questions, j’essaie juste de comprendre… J’ai même vu le lendemain en « replay « sur Canal Plus, le Canal Football Club se taper des barres de rire à la vue de la terrible potence lors de l’avant-match…

 

 

« Le pseudo-supporter en question ne peut pas être issu d’un noyau d’un groupe de supporters »

 

Je reviens maintenant au fait le plus grave, les jets de bouteille en verre, jets qui ont mis en danger l’intégrité des joueurs, ce qui est, nous sommes cette fois-ci d’accord, scandaleux.
Mais là encore, je me pose quelques questions. De mémoire, je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà vu, ces dernières saisons, des jets de bouteille en verre sur la pelouse par des supporters marseillais. Le (ou les) pseudo-supporter(s) en question ne peut (peuvent) pas être issu(s) d’un noyau d’un groupe de supporters. C’était, à coup sûr, mettre en danger toutes les associations officielles du virage sud. Ca ne peut pas, non plus, être un supporter lambda qui n’aurait pas pris le risque de subir les représailles d’un groupe qui l’aurait vu faire cela.

Mais alors qui a fait cela ?
Un individu ayant acheté l’une des 1000 places en vente à chaque match côté virage sud, qui n’est donc pas abonné et qui se fout complètement des conséquences d’un tel acte ?
Une personne infiltrée et téléguidée ?
Une personne qui veut du mal aux associations de supporters ? Mais qui voudrait du mal aux associations ? Les pouvoirs publics dans leur lutte contre les ultras ? Le club dans l’espoir de récupérer les abonnements ? Un ancien groupe exclu du stade qui voudrait se venger des groupes officiels encore en place ?
Je me pose cette dernière question car j’étais positionné au bord de la pelouse, en tribune Ganay, à quelques mètres de la surface de réparation où les projectiles sont tombés et j’ai très bien vu, comme beaucoup, la zone d’où partait les projectiles…

 

 

« C’est quand même pas de chance : le même soir les caméras n’ont servi ni à voir une potence, ni à voir qui lançait une bouteille de bière ! »

 

Et ce lanceur de bouteilles en verre ? On l’a trouvé ? L’enquête avance depuis cinq mois ?
C’est quand même pas de chance : le même soir les caméras n’ont servi ni à voir une potence, ni à voir qui lançait une bouteille de bière ? Quelle coïncidence !
D’habitude pour un pétard, un fumigène, la SIR prend place sous le Virage Sud à la fin du match. Et ce soir-là… personne !.
Je n’affirme rien, je constate, je soulève des faits que tout le monde peut vérifier et je me pose des questions. Les pouvoirs publics ont-il vraiment envie de savoir qui se cache derrière ce fouteur de troubles ? Car quand on ne sait rien, on peut plus facilement faire avaler des couleuvres à l’opinion publique pour forcer des lois répressives injustifiées…

 

 

« Comment peut-on faire un raccourci ridicule entre un incident isolé et la gestion des abonnements ? »

 

Puis il y a eu les raccourcis faciles et étranges qui ont suivi ces incidents. Comment peut-on sanctionner 14 000 personnes dans un virage pour quelques (ou un) individus dont on ne sait même pas qui ils sont, d’où ils viennent ? Du Préfet de Police au Président de la Ligue, comment peut-on, aussi rapidement, faire un raccourci ridicule entre un incident isolé et la gestion des abonnements ? Mais quel est le rapport ? Le plan était établi à l’avance ? Pour l »identification des supporters ? Et vous faites-quoi du millier de places vendues au match qui n’ont rien à voir avec les abonnements ? Et vous faites quoi du placement aléatoire des supporters dans le virage ? Car rassurez-moi, vous êtes quand même au courant que sur les 14 000 supporters aucun ne se positionne à la place inscrite sur sa carte ou son billet ? Donc, même avec des supporters fichés, le problème aurait été le même… Excusez-moi si je fais partie de ceux qui pensent que tout ceci est peut-être prémédité, rien n’est logique dans toutes ces analyses.

 

 

« Un fichage arbitraire et légal des supporters par les clubs. Les incidents d’OM/Lyon ont bon dos ! »

 

Puis il y a ce fameux projet de loi, renforçant la lutte contre le soi-disant hooliganisme, adopté à l’unanimité mercredi dernier, qui avait été proposé après les incidents d’OM/Lyon par Guillaume Larrivé, député Républicain. Il a pour objet de permettre aux clubs de refuser l’accès au stade à des supporters ne faisant pas l’objet d’une interdiction de stade… mais ayant porté atteinte « aux dispositions prises par les organisateurs pour assurer le bon déroulement ou la sécurité de ces manifestations ». En résumé, c’est un fichage arbitraire et légal des supporters par les clubs.
Les incidents d’OM/Lyon ont bon dos. Une avancée de plus de la répression dans les stades…

 

 

« Les présidents de clubs sont, pour la plupart, complices des pouvoirs publics, non pas pour la sécurité, mais avant tout pour ne plus avoir de forme de contre-pouvoir dans leur stade »

 

 

Coïncidence ou pas de ce projet de loi et de la future politique qui se met en place, des incidents ont éclaté lors du match Le Havre / Lens en Ligue 2 ce samedi. Beaucoup de témoignages parlent de provocation des forces de l’ordre, avec usage de gaz lacrymogènes et de flashball. Dans la foulée, Gervais Martel, président du RC Lens, a décidé de fermer, lors du prochain match à domicile, la tribune des Red Tigers, son principal groupe ultra. Un comportement qui va tendre à se généraliser car les présidents de clubs sont, pour la plupart, complices des pouvoirs publics, non pas pour la sécurité, mais avant tout pour ne plus avoir de forme de contre-pouvoir dans leur stade et appliquer la censure. Ce mardi, nous avons aussi appris que la LFP allait ouvrir une instruction contre les groupes de supporters stéphanois suite aux banderoles déployées lors de St Etienne/PSG. Des banderoles qui critiquaient la politique des Qataris au Parc des Princes, terre de répression et modèle pour les pouvoirs publics.
La France est-elle toujours un pays de liberté d’expression ?

 

 

« La rencontre OM/PSG arrive dans un contexte bouillant pour les ultras en France »

 

La rencontre OM/PSG arrive dans un contexte bouillant pour les ultras en France. De plus, la situation de l’OM va très mal et certains espèrent une révolte pour ce match. Moi même, je critique la passivité des groupes depuis plusieurs semaines face à la piteuse direction olympienne. Avec du recul, le contexte n’est vraiment pas favorable pour une révolte face au PSG. Le moindre incident, même minime, serait une excuse pour tous ceux qui veulent la mort des groupes de supporters. Les nombreux mensonges et les nombreuses zones d’ombre autour des incidents face à Lyon doivent faire prendre conscience à chacun du danger pour dimanche prochain.
Ils n’attendent que ça pour justifier leur politique.
On me critiquera pour ma théorie du complot, mais j’ai envie de finir en disant qu’ils seraient même capables de provoquer les incidents eux-mêmes…

 

Matthieu Franceschi
@FranceschiMatt

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    Situs sbobet resmi terpercaya. Daftar situs slot online gacor resmi terbaik. Agen situs judi bola resmi terpercaya. Situs idn poker online resmi. Agen situs idn poker online resmi terpercaya. Situs idn poker terpercaya.

    Liga228 Situs web judi bola terpercaya terbesar dan terpercaya di Indonesia.

    Winning228 sebagai Agen Bola Terbaik terpercaya dan terbaik se-asia.

    situs idn poker terbesar di Indonesia.

    List website idn poker terbaik. QQCuan Situs Judi Bola Resmi Terlengkap Tahun Ini

    Situs agen slot terpercaya dan resmi

    slot hoki gacor

    game slot online