Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Matthieu Franceschi : Il s’appelait Vincent Diarra…

Par Mis à jour le - Publié le
Matthieu Franceschi

 

CHRONIQUE – CARTE BLANCHE POUR MATT

 

Chaque mardi, Matthieu Franceschi, l’un des supporters olympiens les plus influents de ces dernières saisons, a carte blanche. Cette semaine, l’ex porte-parole des South Winners évoque le cas Lassana Diarra, le coût de sa venue, sa seconde moitié de saison transparente et son éventuel départ au PSG…

 

Depuis plusieurs semaines, entre révélations, déclarations et rumeurs, Lassana Diarra est très présent sur la scène médiatique, beaucoup moins sur la scène sportive où le milieu international français traverse une seconde moitié de saison olympienne de façon fantomatique. Dans une saison où « Y’a pas d’argent », comme s’est défendu le président olympien après la débâcle sportive face à Rennes au Vélodrome en mars dernier, l’OM a pris un gros risque financier pour le faire venir. Un énième coup de poker de Vincent Labrune alors que de son côté le joueur, quelles que soient ses performances, ne pouvait que sortir gagnant de son aventure dans la cité phocéenne…

 

« Lass », 6 M€ sur la saison !

 

Lassana Diarra est un choix de Vincent Labrune, très proche de son agent. « Lass » n’était pas dans la liste désirée par Marcelo Bielsa. Ce dernier a quand même validé son arrivée, certainement loin de savoir le réel coût financier de sa venue.

 

Vincent Labrune en juillet 2015 (L’Equipe) : « Réussir à faire venir Diarra à Marseille, c’est un coup énorme (…) Ça fait plusieurs mois qu’on travaille sur ce dossier et on est très heureux qu’il aboutisse (…) C’est un grand joueur qui rejoint l’OM. »

 

Aucun doute, Diarra est un grand joueur mais à quel prix pour un OM où l’heure est soi-disant aux économies ?  Un coup énorme ? C’est surtout le coût financier qui est énorme ! Selon France Football, Lassana Diarra aurait touché 6 M€ sur la saison ! Une grosse prime à la signature (4,1 M€) et un salaire brut mensuel de 160 000 € (1,9 M€ par an).

 

6 M€ pour une demi-saison car « Lass », quoi qu’on en dise, entre les blessures, le manque de motivation et sa quasi-certitude de se retrouver à l’Euro, s’est arrêté de jouer en janvier.  Absent des débats au gros de la crise sportive, « Lass » n’aura rien apporté à l’OM quand le club avait besoin de leaders pour sortir la tête de l’eau à l’image d’un Mandanda qui a tenu l’équipe à lui tout seul du bout de ses gants.

 

Bielsa voulait Kanté

 

Labrune s’est donc offert une fleur à 6 M€ pour une seule saison alors qu’il a refusé de faire un effort financier pour l’une des priorités de Bielsa, N’Golo Kanté, aujourd’hui l’un des meilleurs joueurs de Premier League. Kanté préférait à l’époque l’OM à Leicester. Si « Lass » était un coup de poker après plus d’une année sans jouer, Kanté était de son côté la certitude pour le club de s’y retrouver sportivement mais surtout financièrement avec une grosse plus-value sur une future vente, ce qui ne sera (apparemment) pas le cas avec « Lass ». Étrange choix stratégique.

 

« Lass », un transfert gratuit… vers le PSG ?

 

En mars 2016 sur RMC, Vincent Labrune révélait lui-même qu’un départ de Diarra ne ramènerait pas grand chose au club : « C’est déjà une chance énorme de l’avoir à l’OM, on ne va pas en plus me reprocher de ne pas faire de l’argent avec. C’est un challenge sportif et humain, pas une affaire financière. (…) J’ai toujours été transparent à ce niveau-là, les trois valeurs marchandes de l’OM sont Batshuayi, Mendy, et Nkoudou. Pas Diarra. »

 

Pas une « affaire financière » ? 6M d’euros ! A l’époque de cette déclaration, la révélation sur sa prime à la signature n’était pas encore connue tout comme son éventuelle destination. Habile le Vincent. Mais depuis, la donne a changé… Le magnifique « challenge humain » aurait donc couté 6 M€ et le fameux transfert où le président ne veut « pas faire de l’argent » devrait être, selon plusieurs médias, au PSG !

 

Les révélations vont faire l’effet d’une bombe d’autant plus que l’implication sportive de « Lass » laisse à désirer ces dernières semaines et que Vincent Labrune est déjà au centre de toutes les critiques. La polémique va enfler. Un nouvel épisode qui va encore un peu plus ridiculiser l’OM et accentuer les logiques reproches envers le président olympien.

 

Mais, comme par hasard, la version mars 2016 du club va subitement changer. Pour cela, rien de mieux que d’utiliser le JDD où un journaliste proche du « board » olympien vient souvent à la rescousse de Vincent Labrune sur des sujets sensibles : Bielsa, convention gestion des abonnements, Levin… Le 30 avril dernier, ce journaliste va débuter son article par l’opposé de la déclaration initiale de Labrune en expliquant que l’OM espérait « toucher une somme substantielle sur le futur transfert de Lassana Diarra, l’une de ses rares valeurs marchandes ».

 

Dans ce même article, nous apprenons donc que la clause libératoire, que Labrune avait apparemment oublié en mars 2016, ne s’applique pas en France. En cas de départ au PSG, le club espère un transfert entre 15 et 20 M€. Étrange changement de version… Un mensonge de plus à l’actif du président ?

 

« Lass » réfute ses contacts avec le PSG puis efface ses Tweets

 

Dans son émission du 1er mai, le Canal Football Club indiquait une éventuelle rencontre entre Diarra et le président du PSG. Face à de nombreuses insultes de supporters marseillais sur Twitter, le joueur a réagi ironiquement sur le réseau social le soir même : « La désinformation continue… Rdv demain à la commanderie pour mon entraînement », « Scoop exclusif: rencontre avec Barack Obama demain ».

 

Depuis, « Lass » a effacé ses Tweets, de quoi alimenter un peu plus la rumeur de son départ vers le PSG, qui ressemble de moins en moins à une rumeur…

 

Un contrat où le grand gagnant c’est « Lass » !

 

« Lass » a peut-être fait des efforts pour venir à l’OM, ou peut-être pas… Quel que soit le niveau de ses performances, « Lass » y aurait trouvé son compte. Pour commencer, la prime à la signature de 4,1 M€ est déjà très élevée pour un club en « difficulté financière » parait-il.

 

La première hypothèse était que « Lass » ne revienne jamais à son niveau ou qu’il se blesse suite à sa longue inactivité. Dans ce cas de figure, le joueur aurait été assuré d’obtenir, en plus de sa prime à la signature, 1,9 M€ brut par an, soit 7,6 M€ sur la durée de son contrat qui est de 4 ans.

 

La seconde hypothèse, celle qui s’est finalement passée, « Lass » flambe assez pour retrouver l’Équipe de France en vue de l’Euro 2016 et pour voir d’importantes offres arriver en fin de saison, comme celle du club de son « cœur », le PSG…

 

Que l’on ne se trompe pas, Lassana Diarra n’a pris aucun risque en venant à l’OM, il n’a fait aucun sacrifice, il avait tout à y gagner. C’est le club qui a pris d’énormes risques !

 

« Lass » et la finale OM vs PSG

 

Le PSG veut Diarra. Diarra veut le PSG. Ce n’est plus un secret pour personne. Que les discussions ou les envies des uns des autres soient médiatisées avant la finale fait malheureusement partie du jeu. Cela déstabilise surtout l’OM et irrite tous les supporters marseillais qui n’avaient pas besoin de cette énième histoire pour finir cette saison catastrophique.

 

Pour que l’OM caresse le très mince espoir de soulever la Coupe de France, il va falloir des joueurs en pleine possession de leurs moyens et surtout des joueurs qui ont envie de se surpasser, d’aller au combat.

 

Vu le niveau de l’OM, Lassana Diarra n’a pas forcément besoin de forcer pour être l’un des meilleurs joueurs olympiens cette saison. Mais pour espérer gagner le 21 mai, il devra lui aussi être à 200% et tirer l’équipe vers le haut.

 

Mais sera-t-il à 200 % ?
Risquera-t-il une blessure à quelques jours de l’Euro 2016 ?
Sera-t-il impliqué alors qu’il semble avoir lâché depuis de longues semaines ?
Ira-t-il au contact et rentrera-t-il dans ses adversaires qui seront certainement ses futurs coéquipiers dans quelques semaines ?
Osera-t-il se surpasser pour son actuel écusson au risque d’irriter, en cas de victoire, ses futurs dirigeants et futurs supporters ?
Lassana Diarra sera-t-il dans la peau d’un vrai marseillais partant à la guerre ?

 

La situation est ambiguë, « Lass » pourra répéter que c’est un grand professionnel et que seule la victoire olympienne compte. Mais les points que je viens de soulever ne peuvent que lui traverser l’esprit.

 

Meilleur joueur olympien ou pas, « Lass » doit-il jouer cette finale dans ce contexte ?
Pour une finale OM vs PSG, ne vaut-il pas mieux avoir un guerrier prêt à laisser ses tripes sur le terrain pour vaincre ?

 

Après la victoire face à Reims samedi dernier, le milieu de terrain international disait devant les caméras : «Il y a de grandes chances que je quitte l’Olympique de Marseille».

 

Il y a de grandes chances que ça soit une bonne nouvelle pour l’Olympique de Marseille.
« Lass » n’est qu’un mercenaire qui a profité de notre club pour relancer sa carrière.

 

6 M€ la demi-saison pour jouer le maintien et se casser.

 

Merci Vincent.
Merci Diarra.
Merci Vincent Diarra.

 

Matthieu Franceschi

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0