PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM : Anigo, cette très chère ex…

Publié le - Mis à jour le
José Anigo
José Anigo
José Anigo - Olympique de Marseille (OM 2013) - Icon Sport

José Anigo est revenu hier dans l’actualité à l’insu de son plein gré. L’AFP a en effet révélé qu’une procédure de licenciement à son encontre était enclenchée. 

 

Il va encore coûter des sous à l’OM….

 

 



 

 

 

 

Le registre du personnel de l’OM doit être une véritable mine d’or en matière d’informations ! On donnerait cher pour être délégué du personnel et y avoir accès. Retrouvez par paquet les mêmes patronymes listés, les dates d’entrées et de sorties des uns et des autres puis la dénomination du poste de José Anigo bien sûr !

 

L’emploi fictif le plus cher de tout le « football circus » pour reprendre le champ lexical d’une émission dans laquelle il a pigé.

 

 

Pas de requalification en CDD, juste un CDI déguisé

 

 

Le mot avait été passé aux journalistes par les petits oiseaux du Varys de la Commanderie que le CDI de José avait été requalifié en CDD courant jusque 2017 afin d’étaler ses indemnités de licenciement.

 

 

Une manière comme une autre de faire passer la pilule de son emploi fictif, à demi assumé, aux observateurs extérieurs. 60k mensuels à jouer au recruteur pour le continent africain dans un premier temps. Mouais, le réseau africain a depuis connu une croissance aussi élevée que celle économique de la France sur la même période.

 

 

Son réseau personnel s’est par contre bien étendu puisqu’il a postulé à pratiquement tous les postes de sélectionneurs qui se sont libérés sur le continent. Sans succès. Au niveau club, ce fut plus productif. Enfin, pour lui pas pour les clubs.

 

 

Parce que oui, José est un salarié choyé par sa direction payé à rien faire et même capable de prendre une pause pour aller voir ailleurs. Il est donc parti à l’Espérance de Tunis. Deux mois, cinq défaites en sept rencontres et il a récupéré son solde de tout compte en Tunisie.

 

 

Depuis il est revenu en France, ne prétend même plus jouer au recruteur et déverse sa bile sur Deschamps une fois par semaine sur France Football. La vie de rêve.

 

Le licencier avec… un petit chèque avec un gros montant dessus

 

 

 

Pour cesser de payer la pension alimentaire élevé de cet ex dispendieuse, l’OM va tenter aujourd’hui de le licencier avec, n’en doutons pas, à la clé un petit chèque avec un gros montant dessus. Le genre d’erreurs de recrutement dont le nouveau propriétaire doit absolument s’inspirer… pour ne pas les reproduire !

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0