PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM : Di Meco trouve que l’on n’a pas fait de cadeau à ce flop du mercato !

Mis à jour le - Publié le
Eric Di Meco - Ancien défenseur de l'OM
Eric Di Meco - Ancien défenseur de l'OM
Eric Di Meco - Ancien défenseur de l'OM

Sur les ondes de RMC, Eric Di Meco a ciblé les erreurs d’Igor Tudor en terme de coaching. Il évoque également le dossier Eric Bailly à qui on n’a pas fait de cadeau. 

 

 

L’Olympique de Marseille n’a pris qu’un point de son match face à Strasbourg ce dimanche. Un match nul au goût de défaite puisqu’il est intervenu en toute fin de rencontre. Eric Di Meco était sur RMC pour évoquer cette rencontre et a ciblé les grosses erreurs d’Igor Tudor avant de parler du cas d’Eric Bailly.

 

A LIRE AUSSI : Mercato OM : « Balogun ? la priorité est de recruter un latéral et un central… »

 

On fait entrer Bailly, ce qui devait arriver est arrivé et on l’a payé cash — Di Meco

 

 

« Ce qui fait que Strasbourg n’allongeait pas le jeu avant les changements de Tudor, c’est que tu avais Sanchez et Malinovskyi qui pressaient et qui gênaient les premières relances et les longs ballons. Ce deuxième but, je l’ai vu arrivé, car on défendait uniquement dans notre défense avec un garçon comme Bailly qui manque de confiance. Lui, on ne lui a vraiment pas fait de cadeau, il n’était pas prêt (contre le PSG), on le fait jouer, derrière on le sort alors que certains restent titulaires toute l’année en faisant des boulettes. On fait entrer Bailly, ce qui devait arriver est arrivé et on l’a payé cash. Tudor n’est vraiment pas en forme en ce moment, on peut le dire d’autant plus que lorsqu’il était en forme, on l’a encensé et on l’a mis en avant » Eric Di Meco – Source : BFM Marseille (13/03/23)

 

C’est facile de tirer sur l’ambulance Tudor !

 

« Au moment où il fait son changement, je comprends parfaitement. A ce moment-là, il mène 2-0. Et il en parle en conférence de presse, c’est pour ça que je me fais l’avocat du diable. J’ai lu un peu partout qu’il était fautif mais il a expliqué, il a justifié son choix parce qu’il voyait que Strasbourg allongeait le jeu, mettait des ballons loin dans les airs et dans la surface. Il a dit qu’il voulait mettre Guendouzi, Bailly, Gigot pour aider à repousser ces ballons. Honnêtement, à 10 contre 11 et que l’on mène 2-0 et que ces changements sont faits à 81e minute, je ne me dis pas : mais qu’est-ce qu’il fait? Qu’est-ce qui lui passe par la tête? Je regarde la suite des évènements, je vois un but d’Aholou un peu bizarroïdes où c’est un peu plus la faute de Pau Lopez que de Tudor. Et le deuxième, ce n’est ni la faute de l’un ou de l’autre, c’est un but qui vient d’ailleurs ! C’est facile de tirer sur l’ambulance Tudor,  je trouve cela un peu facile de refaire le match et de dire qu’il a fait une bêtise. Là où il s’est trompé, c’est dans sa conférence de presse d’après-match quand il dit que son équipe est victime d’injustice sur le carton rouge. Quand on revoit les images, il y a bien anéantissement d’une occasion nette. » Eric Huet – Source : Europe 1 (13/03/23) 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0