OM Mercato Publié le - Mis à jour le - Par

OM : Encore une fin de mercato à l’arrache ?

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Lassana Diarra - 21.02.2016 - Marseille / Saint Etienne - 27e journee de Ligue 1 Photo : Alexandre Dimou / Icon Sport

 

Cela devient une habitude à Marseille, on attend les derniers jours du mercato pour recruter et enfin concrétiser les quelques pistes encore sur le marché.

 

C’est ainsi que l’an dernier, Lemina, Aloé et Doria étaient partis en prêt respectivement à la Juventus, Grenade et Valenciennes alors que Mauricio Isla, Paolo De Ceglie et Rolando venaient renforcer l’escouade de Michel dans les derniers jours du mois d’Août.

 

Un beau bordel qui n’aide pas à la cohésion de l’équipe et qui risque de se reproduire.

 

 

Diarra, Nkoudou, Rolando, Rekik et Alessandrini sur le départ

 

 

Le début de saison 2016/17 est marqué par l’excuse « On a perdu 14 joueurs dont 9 parmi les plus utilisés la saison passée » que Franck Passi ressort régulièrement en l’assaisonnant selon les circonstances. Et pourtant selon L’Équipe, les dirigeants cherchent à achever la liquidation des 14 joueurs les plus utilisés puisque cinq d’entre eux sont encore possiblement sur le départ : Lassana Diarra, Georges-Kévin Nkoudou, Rolando, Karim Rekik et Romain Alessandrini.

 

Le cas Lassana Diarra est le plus problématique puisqu’il est désormais capitaine et indispensable à son poste depuis sa ré-intégration en force. « Il faut attendre des départs pour avoir des arrivées » avait confié El local à la presse la semaine dernière.

 

C’est ainsi que, toujours selon L’Équipe, l’arrivée de Youssouf Mulumbu potentiel remplaçant de Diarra ne se fera qu’en cas de départ officiel de l’ex-madrilène. Si le transfert de celui-ci ne devait avoir lieu que le 31 Août, l’OM devrait se retourner vers le milieu congolais très très vite.

 

Enfin si il est toujours disponible…

 

 

Quels joueurs pour venir dans les derniers jours du  mercato ?

 

Le risque d’attendre la dernière minute pour passer à l’action est forcément de voir ses cibles s’engager ailleurs.

 

Saivet et Veretout qui étaient dans le viseur marseillais sont par exemple désormais annoncés très proches de Saint-Étienne. Qu’en sera t-il de Fanni et Mulumbu en position d’attente pour venir à l’OM ?

 

Peuvent-ils, eux aussi, se permettre d’attendre ? Passi a répété aujourd’hui que la cellule recrutement du club possédait plusieurs alternatives pour compenser le départ de Lassana Diarra. Espérons que cela soit encore vrai le 30 ou le 31 Août…

 

 

Quelle cohésion pour l’équipe ?

 

Bedimo Gomis Alessandrini

 

La dernière partie du schmilblic qui pose problème est de savoir comment intégrer des recrues en express dans une équipe qui ne peut pas se permettre d’attendre ? 

 

Bafé Gomis, Abou Diaby et Lassana Diarra semblent déjà en ce moment courir après leur meilleure forme physique. Bédimo et Alessandrini, sujets à des blessures à répétitions. Alors si l’on ajoute encore à l’édifice deux, trois joueurs au physique douteux sans préparation estivale, il ne sera plus branlant mais complètement en cendres.

 

Dans cet optique, il est préférable de ne même pas envisager un retour de GK Nkoudou dont l’entretien physique cet été est plus incertain encore que l’existence du monstre du Loch Ness.

 

Bref, vivement que cet été 2016 se termine pour l’OM. Il est urgent de rapidement construire une équipe sur le terrain mais les errances de l’équipe dirigeante ainsi que son manque de fermeté (dû à sa détresse financière) rendent la tâche plus ardue qu’elle ne l’est déjà basiquement pour le newbie Passi.