PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM – Eric Roy: « Je serais très déçu si Bielsa claquait la porte »

Mis à jour le - Publié le
Journaliste professionnel spécialiste de l'OM (olympique de Marseille), couvre l'actualité de l'OM et du mercato OM depuis plus de 12 ans. Présentateur de l'émission Débat Foot Marseille et réalisateur de films documentaires sur l'histoire de l'OM.
OM – Eric Roy: « Je serais très déçu si Bielsa claquait la porte »
Footballclubdemarseille TV

L’OM jouera ce soir face à Bastia (en direct et en intégralité sur BeIN Sport 3) son dernier match de la saison en espérant décrocher la troisième place. Pour Football Club de Marseille, l’ancien milieu de terrain de l’OM, Eric Roy, aujourd’hui consultant sur BeIN SPORTS, évoque cette dernière journée de championnat et dresse le bilan de la saison olympienne sans oublier d’évoquer l’avenir incertain de Bielsa. Interview

 

 

Monaco peut-il craquer sur le fil à Lorient selon-vous?

 

Eric Roy: « Je ne voyais pas Monaco perdre à Marseille et ils ont perdu… Alors, c’est vrai que c’était presque une défaite contre le cours du jeu, ou en tout cas quand on ne s’y attendait plus. C’est d’ailleurs la preuve qu’en football il faut toujours y croire, et que les marseillais se doivent d’y croire. Il faut qu’ils gagnent et je pense que ce ne sera pas si évident que ça pour Monaco d’aller gagner à Lorient. Les Lorientais sont maintenant débarrassés de cet objectif maintien. Il sont capables et ont les qualités pour réaliser un barouf d’honneur sur le dernier match. Alors oui, Marseille a de bonnes chance d’aller piquer cette troisième place aux monégasques, même si on pourrait considérer qu’elle serait presque inespérée à l’arrivée. »

 

 

Comment jugez vous la saison de l’OM?

 

Eric Roy: « Une première partie de championnat assez incroyable et une seconde partie décevante. On pouvait se dire que sans coupe d’Europe, et en étant éliminé des deux coupes nationales au premier tour, donc en jouant très peu de matchs par rapport à leurs adversaires, Marseille allait tenir le rythme et rester sur cette dynamique.  Et puis, ils se sont écroulés.  Tous les voyants étaient au vert et l’équipe s’est délitée en enchainant les mauvais résultats. C’est très difficile d’avoir un regard clair sur cette saison de l’OM. Il y a eu des fulgurances, avec une équipe agressive qui réalisait un gros pressing et mettait sous pression ses adversaires, les étouffant en marquant beaucoup de buts, puis, une équipe poussive en grande difficulté défensivement. En deuxième partie de saison, on a parfois vu des joueurs perdus tactiquement, notamment dans les phases défensives. C’est ce contraste là qui est difficile à analyser, et puis en même intéressant car Marseille n’a jamais laissé indifférent cette saison par rapport à leurs matchs. Alors ce sera un échec s’ils finissent quatrième et un moindre mal s’ils terminent troisième. « 

 

Comment expliquer une telle cassure durant la trêve hivernale?

 

Eric Roy « C’est assez inexplicable. J’ai entendu que certains disaient que les joueurs avaient lâché, mais quand ils jouent le titre, les joueurs ne lâchent pas. L’entraineur a une certaine part de responsabilité, les joueurs également, c’est un collectif qui, a un moment donné a moins bien fonctionné. Pourquoi? C’est compliqué à expliquer, car en plus, l’OM n’a joué que 40 matchs, c’est impossible d’en jouer moins que ça…On me parlait d’usure physique et mentale, mais avec 40 match il faut être un peu sérieux, ce n’est pas une excuse que l’on peut avancer, même si Bielsa en demande beaucoup à ses joueurs, cela me parait léger comme explication.  On peut faire le parallèle avec l’ASM qui un effectif comparable, une équipe jeune encadrée de quelques joueurs expérimentés. Et si on compare les saisons de ces deux clubs elles sont diamétralement opposées alors que Monaco a joué beaucoup plus de matchs. C’est donc difficile à expliquer. Certainement qu’il y a eu un manque d’expérience dans certains matchs, quand par exemple l’OM menait au vélodrome 2-0 contre Reims et perd finalement 2-3, tu ne peux pas laisser filer ces trois points. »

 

 

Certains joueurs se sont quand même plaints des méthodes et de l’intensité des entrainements de Bielsa… Les joueurs français ont cette réputation de ne pas accepter ce qu’ils acceptent à l’étranger, c’est aussi quelques chose que vous avez constatez?

 

Eric Roy: « Déjà, personne n’entraine comme Bielsa. Je suis allé voir beaucoup de clubs à l’étranger et la méthode Bielsa, c’est vraiment sa méthode à lui. Le joueur français est aussi le prototype du joueur qui n’est jamais satisfait, ce n’est jamais assez bien.Par exemple quand tu te retrouves dans un club Italien, le rapport au métier est complètement différent. En Espagne ou en Angleterre c’est également autre chose. C’est culturelle, c’est comme ça, mais c’est vrai qu’en France on observe quelques fois ce manque d’investissement et de professionnalisme des joueurs. Mais je ne penses pas que ce soit le fond du problème. Peut être qu’il y a aussi des choses qu’ils n’ont pas compris, notamment dans les animations de jeu. D’ailleurs lors du dernier match à l’extérieur Bielsa a fait évoluer son système. »

 

 

Cette équipe de l’OM a-t-elle les moyens de passer les barrages de la ligue des champion si elle finit troisième?

 

Eric Roy: « Telle qu’elle est aujourd’hui, difficilement. Le fait est que tu ne peux pas te permettre de recruter des joueurs en te disant que tu vas passer les barrages, car si tu ne les passes pas c’est quasiment une catastrophe industrielle. Les clubs sont obligés de se battre pour passer les barrages, et s’il y parviennent, ils font ensuite un effort sur le marché des transferts en ayant une garantie sur les rentrées d’argent. Cette troisième place c’est presque un cadeau empoisonnée quelques part. Sans Gignac et sans Ayew, on annonce aussi des joueurs vendus pour équilibrer les comptes,  ça parait un peu léger, même si cela dépendra aussi fortement du tirage »

 

 

L’avenir de Bielsa va se jouer dans les prochains jours, vous le voyez rester à Marseille ?

 

Eric Roy: « Quand on est allé voir Bielsa, (Ndlr, lors d un stage à l’Olympique de Marseille dans le cadre de sa formation d’entraîneur) on a senti un entraineur passionné, un peu jusqu’au-boutiste dans sa vision du football, c’est quelqu’un qui ne laisse pas indifférent, et c’est déjà quelque chose d’extraordinaire.  Tu as envie de regarder, d’apprendre, de comprendre. Il a vraiment amené quelque chose au football français avec une vision différente du football.  Il y a aussi sa personnalité, et les messages qu’il fait passer, l’image qu’il veut donner. Dans les contenus de ses conférence de presse, il a toujours été ouvert au dialogue, avec des réflexions sur le jeu, sans s’éparpiller sur les arbitres ou d’autres faux débats. Il a une espèce d’idéalisation du jeu et ça c’est génial, car tout cela a amené une vrai fraicheur dans notre championnat. Maintenant, je serai vraiment déçu si après tout ça il claquait la porte. Car cela voudrait dire que tout ce qu’il nous a dit avant c’était du flanc. Il est venu mettre en place quelque chose, il a failli réussir, cela a très bien marché au départ, et à la fin c’est un peu moins bien. Moi, si j’étais lui je montrerai que ma méthode ça marche, en travaillant encore, en choisissant quelques joueurs puisque certains vont partir, et je continuerai à faire progresser cette équipe là ou cela n’a pas fonctionné cette année. Il prouverai également qu’il peut s’inscrire dans la durée, car il a été pas stigmatisé là dessus. Tout ça j’ai envie de le voir. Si c’est une météorite qui ne reste qu’une saison et qui repart sans que l’on ne sache jamais pourquoi ce serait décevant. »

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola