OM Fil Info - Par

OM-Fener (1-0) // Sarr, Cabella, Sertic capitaine : qu’en retenir ?

Info Chrono
.
Top articles de la semaine
Dimitri Payet of Marseille during the French Ligue 1 match between Marseille and Guingamp at Stade Velodrome on February 8, 2017 in Marseille, France. (Photo by Mathieu Valro/Icon Sport)


 

On ne va pas se mentir : les matches amicaux d’avant-saison sont souvent des purges sans rythme ni saveur. Pire encore, une fois que l’on a constaté le niveau physique des uns et des autres, il est difficile de tirer le moindre enseignement complémentaire.

 

Cependant FCM s’est tout de même essayé à l’exercice sur les 90 minutes d’hier soir face à Fenerbahçe, à deux semaines du premier match officiel de la saison face à Ostende (27/07).

 

 

Le gagnant de la soirée : Bouna SarrièreDroit

 

 

Photo : Gaston Petrelli / Icon Sport

 

 

La grosse curiosité de cette préparation est le repositionnement en défense à droite de Bouna Sarr. Le guinéen s’est fait une spécialité des intérims bizarres pendant les préparations puisqu’il avait déjà brillé en Juin-Juillet 2015… au poste de milieu relayeur ! Va donc pour arrière droit, cette fois-ci.

 

 

Quid de sa prestation face au Fener ? On a tellement peu souvent l’occasion de l’écrire qu’on va l’écrire en majuscules : BOUNA SARR A ÉTÉ BON !

 

 

Malgré un ou deux tacles de cochon (dont un à la demi-heure de jeu aux abords de sa surface), l’arrière droit de fortune a constamment proposé des solutions sur son couloir. L’une des particularités de son jeu à ce poste semble être sa propension à vite centrer sans déborder. Résultat, il a été l’un des principaux pourvoyeurs de ballons pour ses attaquants avec quelques belles transmissions.

 

Autre point positif, il est endurant et est donc capable d’enchaîner les allers retours sur son coté. Reste l’aspect défensif où il est en difficulté mais vu que l’on a entièrement dominé la seconde période, ça ne s’est pas trop vu hier.

 

 

 

Les perdants de la soirée : Cabella/Ocampos : les ailes de l’enfer !

 

 (Photo by Mathieu Valro/Icon Sport)

 

 

Hier soir, c’était atelier R2 + carré (ou L2 + carré selon votre obédience vidéoludique) pour les deux ailiers. Autant Rémy Cabella que Lucas Ocampos ont passé leur soirée à tenter des frappes enroulées inoffensives à l’angle de la surface. Il contrôle encore assez mal la jauge apparemment…

 

Surtout le français d’ailleurs qui était hier sur le mauvais mode. Celui où il graille la balle, fait systématiquement deux touches de balle de trop et ponctue le tout par un placement aléatoire.

 

Pour l’argentin, impossible de passer sous silence sa bonne volonté et ses deux, trois débordements réussis. Cependant ses centres à hauteur d’appareil génital auront fait hurler tous les spectateurs marseillais durant l’intégralité du match.

 

Vivement que les titulaires (Payet et Thauvin) reviennent.

 

 

 

Le truc bizarre du soir : Sertic, capitaine

 

 

(Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport)

 

 

Grégory Sertic, le recrutement le plus contesté de l’ère Mc Court, était hier soir honoré par le brassard de capitaine pour ce match de pré-saison. Un détail qui a irrité beaucoup de supporters sur les réseaux sociaux notamment en raison du faible impact du joueur sur le groupe depuis son arrivée.

 

 

Il faut pourtant lui reconnaître, encore une fois, une copie sobre et propre à son poste. Pas dingue mais solide.

 

 

Ne lui reste plus qu’à enchaîner les matches avec plus de régularité pour faire taire les derniers sceptiques. Pour rappel, le défenseur/milieu n’a pris part qu’à 9 rencontres officielles depuis son arrivée fin Janvier, constamment gêné par de petites blessures.