PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM: L’avenir du club pourrait être très sombre

Publié le - Mis à jour le
La rédaction de Football Club de Marseille est composé de journalistes suiveurs de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Nos journalistes couvrent l'actualité de l'OM et du mercato OM quotidiennement.
OM: L’avenir du club pourrait être très sombre
Footballclubdemarseille TV

Éliminé de la Ligue Europa et de la Coupe de la Ligue, englué en deuxième partie de tableau en championnat, l’OM rêve toujours d’une remontée au classement pour décrocher une place européenne en fin de saison. Le club phocéen n’est finalement qu’à 6 points du podium et une série de victoires permettrait aux hommes de Michel de la décrocher. La coupe de France pourrait également être le chemin le plus cours vers l’Europe.

 

Par « Europe », on parle bien évidemment d’Europa League, car la seconde place qualificative pour la Ligue des championnat est depuis longtemps inaccessible. Monaco a en effet creusé un écart que Marseille ne pourra rattraper. Quand à la troisième place, celle-ci est synonyme de deux tours préliminaires et les dirigeants phocéens ne prendront jamais le risque de réaliser un recrutement en fonction d’une très hypothétique qualification. Et quand on observe le niveau de Marseille en C3, il faudrait un petit miracle pour que cet OM passe ces deux matchs de barrages. Et pourtant, une troisième saison sans ligue des champions pourrait rendre l’avenir de l’Olympique très sombre.

 

 

Encore un déficit à combler en fin de saison

 

Comme expliqué récemment par le journal L’Équipe, l’OM devrait  de nouveau être dans le rouge financièrement en fin de saison. Et cela, en dépit de la cure d’austérité menée par Vincent Labrune ces dernières années.  L’été dernier le président de l’OM avait laissé filer plusieurs gros salaires (Gignac, Ayew, Fanni, Payet) et a ainsi fait l’économie de plus de 16 millions d’euros sur la masse salariale. L’OM a également vendu Imbula, Payet et Thauvin récupérant ainsi au passage plus de 40 millions d’euros sur ces trois transferts.

 

Et pourtant les comptes ne seront une nouvelle fois pas à l’équilibre en juin prochain. Équilibrer les comptes, c’est justement la mission première de Vincent Labrune depuis son arrivée à à la tête de l’OM. On apprend alors que l’OM payerait cette fois la non-qualification en Ligue des champions, qui avait été budgétisée la saison dernière sous Marcelo Bielsa, ainsi que la baisse des revenus de billetterie.  Bielsa, le coupable idéal, donc… L’entraineur argentin est ainsi  responsable de tous les maux de actuels de l’OM, qu’ils soient sportifs ou financiers. Facile et mesquin.

 

 

Labrune lâché par MLD ?

 

Comme révélé par Football Club de Marseille, l’OM a donc récemment fait appel  Dominique Bernard, ancien directeur général du Groupe Hersant Médias, pour qu’il se plonge à son tour dans les comptes du club. Mais il ne devrait pas s’agir pas d’un simple audit financier. Ce dernier devrait en effet prendre dans les prochaines semaines le poste de Directeur général, laissé vacant par Philippe Perez, démissionnaire suite à sa mise en examen dans l’affaire des transferts de l’OM.

 

Parallèlement, MLD a opéré des changements à la tête d’Eric Soccer, holding familiale qui détient majoritairement le club phocéen. Les deux administrateurs sont désormais deux fidèles parmi les fidèles, Mehdi El Glaoui (depuis octobre dernier selon La Provence) et Igor Levin (depuis 2004). Ce dernier est devenu célèbre cette été en faisant fuir Marcelo Bielsa en modifiant certains détails de son contrat. Faut-il y voir une mise sous tutelle de Vincent Labrune, dans sa mission première, à savoir assainir le club financièrement ? Les prochaines semaines le diront.

 

 

Quel avenir à court terme  pour l’OM ?

 

Aujourd’hui, les supporters sont clairement désabusés et n’attendent plus qu’une seule chose: Que le club soit vendu à un investisseur ambitieux qui refasse de l’OM une grande équipe. Il parait toutefois plus que peu probable qu’un repreneur du type Qatari débarque à Marseille avec un budget illimité. La rumeur d’une vente ne cesse de grandir depuis plusieurs semaines, à telle point que MLD s’est fendu d’un communiqué sur le site officiel  pour une mise aux points des plus alambiquées :

 » Je ne suis pas à la recherche d’un acheteur pour l’OM. En revanche, je serai attentive à toute initiative qui permettrait d’assurer une stabilité pour le club et pourrait ainsi améliorer ses performances sportives et financières. C’est dans cette optique que je travaille avec la direction de l’OM et ses conseils. Je tiens à faire savoir que personne n’est habilité à parler en mon nom et que les propos que l’on peut lire dans la presse à ce sujet n’engagent pas non plus la Direction. »

 

L’OM chercherait donc, non pas un repreneur, mais plutôt, un ou plusieurs investisseurs. Il va cependant falloir faire vite, car la fin de saison et la préparation de la suivante arrivent à grand pas. Ce scénario privilégié par Labrune permettrait de faire entrer dans les caisses de l’argent frais pour conserver ses meilleurs joueurs, et éventuellement se renforcer de quelques « VRAIS » bons éléments.

 

 

 

Quel effectif sans investisseur ?

 

Mais que se passera-il la saison prochaine si ce scénario échoue? Après « Dortmund » et « Porto », l’expert en communication de crise, Vincent Labrune, a-t-il un autre plan à vendre aux supporters ? Sans investisseur, la saison prochaine risque d’être extrêmement difficile à négocier. Sans Ligue des Champions l’OM, n’aura en effet aucun moyen financier pour recruter. Comme l’an passé, Marseille sera dans l’obligation de vendre plusieurs joueurs pour combler son déficit chronique. il faudra donc exfiltrer les joueurs les plus « bankable » : Michy Batshuayi, Benjamin Mendy, Lassana Diarra, et George Kevin Nkoudou. En fin de contrat en juin prochain, Steve Mandanda (une option jusqu’en 2017 est évoqué, mais non confirmée par l’intéressé), Nicolas Nkoulou, et Alaixys Romao partiront à leur tour gratuitement.

 

Les nombreux joueurs prêtés cette saison (Manquillo, Silva, Isla, De Ceglie, Fletcher, Thauvin ) devraient également tous plier bagage. Sans moyens, comment remplacer autant de joueurs ? Réaliser de nouveaux prêts et recruter les nouveaux Nkoudou et Bouna Sarr ? Si l’OM vit une saison aussi difficile, c’est justement à cause d’un chamboulement extrême de son effectif l’été dernier. Avec une telle politique de recrutement l’OM va droit dans le mur.

Si le club a récemment récupéré la gestion des abonnements en virage, la prochaine campagnes s’annonce dans ce contexte extrêmement difficile à gérer. Quant à l’avenir proche de l’Olympique de Marseille, il n’a jamais paru aussi flou et sombre.

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola