Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM : L’opération bouc émissaire est lancée !

Par Mis à jour le - Publié le
MICHEL - 03.12.2015 - Rennes / Marseille - 16eme journee Ligue 1 Photo : Nolwenn Le Gouic / Icon Sport

 

 

 

L’OM vit une saison catastrophique. Entre le jeu navrant proposé, l’impossibilité de gagner à domicile, la communication de la direction, du coach et des joueurs, les supporters sont au bout du rouleau. Les responsables de ce fiasco sont connus, mais le fusible idéal est désigné: Michel.

 

 

Labrune : « Michel doit montrer à tout le monde qu’il est l’homme de la situation »

 

Vincent Labrune a clairement mis la pression sur son coach, ne remettant pas en cause sa politique de recrutement. Après plusieurs sorties médiatiques, il a enfoncé le clou dans un entretien accordé à La Provence : « Si vous me demandez si nous terminerons la saison avec lui, la réponse est oui.  (…)  je le sens frustré de ne pas faire mieux avec les joueurs dont il dispose. Il est responsable de notre projet de jeu et à ce titre, il doit faire face aux critiques. C’est la partie ingrate du métier d’un entraineur d’un club médiatisé́. (…)  C’est maintenant qu’il doit montrer à tout le monde qu’il est l’homme de la situation. Le bilan, nous le ferons ensemble à la fin de saison. » L’acte 2 ressemble aux déclarations anonymes de certains joueurs sur les méthodes de Marcelo Bielsa la saison dernière, cette fois Michel en fait les frais…

 

 

« Michel est fou. Il nous a tués »

 

Un cadre du vestiaire de l’OM a confié à RMC Sport : « Il n’y a pas de clash, pas d’affrontement, mais il y a un malaise latent, une perte de confiance mutuelle qui s’est installée entre les joueurs et Michel. En façade, il y a du respect, ils font mine de l’écouter, mais on a senti très tôt dans la saison que personne, dans ce vestiaire, n’était prêt à mourir pour le coach. Michel n’a pas su passionner ou accrocher le groupe. Sa méthode est un peu fade. » Un autre joueur du vestiaire marseillais lâche au même média : « Michel avait déjà l’image d’un entraîneur incapable de se remettre en cause, balance un joueur. Mais là, dire ça la veille de Lorient, c’est abusé. Il est fou. Il nous a tués. »

 

Le message est clair, Michel est l’unique responsable de cette saison catastrophique. Les ficelles sont grossières, mais ont de l’écho dans les médias. Le coach espagnol a évidemment une part de responsabilité dans cet échec, il n’a pas été capable de construire un collectif et à faire progresser son équipe, de plus sa communication de victime n’a pas arrangé son cas. Une fois que cela est dit, qui est sur le terrain ? Qui a recruté les joueurs et choisi Michel, qui décide du projet sportif ? Le coach ne peut pas endosser seul la responsabilité d’une politique sportive faite en dépit du bon sens.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0