OM Mercato Publié le - Mis à jour le - Par

OM Mercato : L’irrationnelle peur du vide

Info Chrono
.
Top articles de la semaine
Avec une nouvelle direction ultra-effective depuis son arrivée à l'OM, beaucoup de supporters s'imaginaient déjà le 10 Janvier fanfaronner devant ses nouvelles recrues. Personne n'a encore signé, suffisant pour tomber dans le pessimisme ?


 

On est pas capable de mettre 5M€ sur Ntep !” , “En vrai, personne ne veut venir !” , “Encore une cible qui s’envole” , etc.  Le marché hivernal n’a pas ouvert ses portes depuis deux semaines que certains supporters marseillais semblent déjà au bord du suicide à cause de l’absence de mouvements dans la colonne “Arrivées” du site officiel.

 

 

L’ultra peopolisation du foot a rendu chaque période de mercato propice à faire gonfler ou chuter l’égo des communautés d’amoureux de club sur la toile. Dans l’idée, certaines éventuelles signatures équivaudraient presque à d’importantes victoires sur le terrain à l’heure du foot 2.0. Avant de parfois méchamment déchanter, une fois la recrue sur le dit-terrain…

 

 

Si les réactions sont tant disproportionnées cet hiver, cela est également dû à  la dynamique dans laquelle se trouve le club. Racheté par un milliardaire américain en Aout, repris par l’un des tout meilleurs entraineurs français en Octobre avant d’être rejoint par l’ancien DS du Barça et de terminer l’année civile par une série de victoires sur le terrain. Le tout enrobé dans la comm’ ambitieuse et conquérante d’un président qui a charmé l’entièreté de la cité phocéenne.

 

 


Eyraud et le mercato d’hiver par FootballClubdeMarseille

 

Après tout, c’est Jacques Henri Eyraud, himself, qui a promis que la prochaine étape du déjà célébrissime “OM Champions Project” serait l’arrivée de grands joueurs même s’il n’a jamais oublié de rappeler que la priorité était d’abord le marché estival.

 

 

Alors faut-il s’inquiéter de cette apparente immobilité marseillaise sur ce mercato ?

NON, car il y a le reste qu’on ne voit pas !

 

 

 

Il y a deux facteurs clés qui expliquent que le club n’a pas encore “dollar-showerisé” le premier joueur venu :

 

  • Le marché hivernal lui même
  • La construction d’une nouvelle structure de recrutement

 

 

Ce n’est pas en Janvier que l’on construit une équipe compétitive. L’ensemble des effectifs est déjà construit et les écuries regardent plutôt vers l’apport de corrections mineures. Très peu sont en tout cas enclines à lâcher leurs meilleures éléments, exception faite des équipes déjà potentiellement reléguées ou conscientes de la côte anormalement élevée de ces joueurs. Pas vraiment des profils de futurs tauliers pour la conquête de la Champion’s League.

 

 

Reste les opportunités dont parlent JH Eyraud dans la vidéo plus haut. Comme Draxler à Paris. Encore faut-il que ces opportunités rentrent dans le cahier des charges du nouvel entraîneur et… qu’elles aient envie de venir !

 

Ne vous inquiétez pas, il bosse...

Ne vous inquiétez pas, il bosse…

 

Car une fois que l’on a bien répété qu’il vallait sans doute mieux ne recruter personne que n’importe qui, il faut ensuite se confronter au temps nécessaire à la construction d’un système de recrutement performant et durable. Des réseaux à lier à un club, une image à changer chez les joueurs, des habitudes de négociations à donner aux autres dirigeants… Bref, tout cela prend du temps et pourrait ne porter ses fruits qu’en été prochain.

 

 

Car Zubizarreta travaille d’arrache pied et de façon très professionnelle ne laissant quasiment rien fuiter dans la presse. Il est d’ailleurs réellement difficile d’affirmer avec certitude que la plupart des “cibles qui signent ailleurs” étaient… réellement des cibles de l’OM !

 

Le club continue d’avancer… Les meilleures recrues hivernales pourraient bien être les fondations de négociations posées avec les autres clubs pour les années à venir.