PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Mercato OM : « À Marseille, ils n’attendent que ça », le message est envoyé à Longoria !

Publié le - Mis à jour le
Journaliste professionnel suiveur de l'OM (olympique de Marseille). Couvre l'actualité de l'OM et du mercato OM pour le média marseillais Football Club de Marseille. Réalisateur de l'émission Débat Foot Marseille ("la Voix"). Formé à l'école de journalisme de Marseille.
Pablo LONGORIA (president Marseille OM) during the Ligue 1 Uber Eats match between Lille and Marseille at Stade Pierre Mauroy on May 20, 2023 in Lille, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)

Ce dimanche sur le plateau du Canal Football Club avant la rencontre entre l’OM et Rennes, Laurent Paganelli a évoqué un retour de Florian Thauvin !

 

Dans un entretien accordé à Canal + diffusé ce dimanche, Florian Thauvin évoque son passage à l’OM avec émotion et un brin de nostalgie. « Ça me manque, oui », a glissé l’ailier français dans cet interview où il parle notamment de son passage dépressif avant de quitter le club.

 

Sur le plateau du Canal Football Club, Laurent Paganelli a affirmé que les supporters attendaient son retour avec impatience ! « Je le connais Flo, je sais comment il est, je sais ce qu’il a vécu là bas au Mexique. A Marseille, ils l’attendent ! Ils n’attendent que ça. Moi je te le dis, il peut signer à Marseille demain. En plus, dans l’état où il est, avec sa sensibilité… Il n’y a que là à mon avis, il faut qu’il revienne maintenant ! »

 

 

A LIRE AUSSI : Mercato OM: De Bono milite pour le retour de Thauvin !

Les émouvantes confessions d’un Thauvin nostalgique de Marseille

 

 » J’étais très bien(sportivement) à ce moment-là mais j’avoue que mentalement, je ne l’étais pas. L’OM est un club vraiment exceptionnel, c’est une vraie chance d’y jouer, c’est plus difficile mentalement, on en ressort lessivé. Avec tous les clubs que j’ai fait, peut-être que l’OM était le club parfait pour moi. Oui ça me manque. Quand j’ai fait le choix de partir au Mexique, je voulais retrouver un peu plus de tranquillité, moins de pression, que ce soit des supporters ou même des médias. En fait, je ne m’en suis pas rendu compte moi-même, décrit-il. Ce sont des personnes autour de moi qui m’ont dit d’aller voir quelqu’un. Et puis en allant voir cette personne, trois mois avant que je parte de l’OM, au fil de la conversation, j’ai éclaté en sanglots. Ça m’a fait du bien et on a repris la conversation et cette dame m’a dit à un moment donné :  »c’est un stade bas mais vous êtes déjà au stade de la dépression ». J’étais choqué mais je me suis dit qu’à un moment donné, il fallait peut-être prendre un peu de recul pour mieux revenir. »

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola