Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM – Nice // Les Notes de FCM : Petit Lopez est déjà un grand

Par Publié le - Mis à jour le
Maxime Lopez - Photo Footballclubdemarseille.fr

Était-ce le meilleur match de l’OM cette saison ? Toujours est-il que les hommes de Rudi Garcia ont en tout cas réussi à accrocher le scalp d’un OGC Nice extrêmement séduisant ces derniers mois. Victoire deux buts à un.

 

Presque tout le monde était au niveau du rendez-vous coté marseillais. Les Notes de FCM.

 



 

LES JOUEURS

 

 

Y.Pelé : 6,5/10

pele-fiche-joueur-2017

 

Rien à se reprocher. Bien aidé par ses poteaux en début de rencontre (3′,14′), il a ensuite fait le taf. Des parades assurées sur les tentatives de Perreira (32′) et Balotelli (83′), de bonnes prises de balles sur corner et une ou deux sorties bien senties.

On commence à s’habituer à sa réconfortante sobriété.

 

 

H.Sakaï : 6,5/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

Le Blue and White Samouraï a soigné sa côte de popularité ce soir. Moins dans la lumière médiatique que son alter-égo sur le terrain, il s’est attiré le respect du Vélodrome grâce à des prestations comme celles-ci. Consciencieux dans son placement, hargneux dans ses duels et jusqu’au boutiste sur ses montées. Il a également cessé d’être gentil face à ses adversaires et n’hésite plus à mettre le pied. Ou la semelle comme sur Belhanda à la 58′, ce qui lui valut un carton.

 

 

R.Fanni : 5/10

 

Alors certes il a perdu quelques ballons extrêmement dangereux comme celui qui envoie Belhanda en face à face avec Pelé à la 30′ mais lui, au moins, a le mérite d’assumer ses responsabilités. Il n’a pas hésité à tenter quelques remontées balle au pied pour fluidifier la relance ou encore à monter aux duels face aux attaquants niçois. Ça reste un peu à l’arrache malgré tout. S’il fallait résumer son match en images, il faudrait sélectionner l’action de la 24′ où il sauve son équipe sur un dégagement… mais est également à deux doigts de marquer contre son camp.

Sa spéciale en quelque sorte.

 

Rolando : 4/10

 

Ne sert pas à grand chose sur de trop nombreuses phases de jeu. Il n’apporte aucune solution à la relance et reste en couverture au duel. Une espèce d’alarme à Incendie dans une piscine, quoi…

En seconde période, il a tout de même haussé le ton et fait preuve d’autorité dans son duel avec Balotelli. Bien peu pour un cadre présumé de l’équipe.

 

 

P.Évra: 7/10

 

Haaa tonton Pat’ a enfin offert un écho sportif à ses déclarations fracassantes ! Son premier grand match avec l’OM. Attention tout ne fut pas parfait notamment en première période où sa défense sur le poteau de Perreira (3′) n’est pas vraiment tranchante. Il est monté en puissance au fil du match. Petit à petit les aiglons n’ont plus réussi à le transpercer. Mieux encore, il a apporté un vrai plus en attaque.

Avec beaucoup de réussite, il aurait ainsi pu bénéficier d’un penalty à la 36′ mais s’est vengé en marquant le but de la victoire (66′) en seconde période en se trouvant à la réception d’un centre de Maxime Lopez. Son second acte est d’ailleurs en tout point remarquable. Impeccable derrière et très utile devant.

 

 

W.Vainqueur : 7/10

 

Précieux. Seul vrai milieu de terrain défensif olympien, il a mis du muscle dans l’entrejeu. Une grosse activité pour gêner les multiples déplacements niçois au milieu mais également pour jaillir dans leurs pieds lors des séances collectives de pressing intense mises en place par Garcia.

Au duel, ça a été un véritable charognard ne s’avouant jamais vaincu. Il a toujours très vite chercher des solutions vers l’avant dès la récupération.

 

 

M.Lopez : 7,5/10

 

Il a définitivement digéré cette histoire de positionnement coordonné avec Sanson. Il est toujours bien situé face au jeu, n’a rien perdu de sa propreté technique et coulisse parfaitement avec l’ex-montpellierain. Ajouté à ça une activité de tous  les instants et vous obtenez le moteur de cette équipe.

On soulignera bien sûr qu’il a encore une fois été décisif en offrant une passe décisive à son aîné tonton Pat’ pour le but de la victoire. Une action représentative de son match sur laquelle il récupère, oriente, redemande avant de délivrer un caviar.

Remplacé par Zambo-Anguissa qui se sera montré très maladroit dans le dernier geste sur plusieurs situations de break.

 

 

M.Sanson : 6/10

 

Il a beaucoup travaillé au milieu, son endurance et sa qualité de passe auront été utile à l’ensemble de l’édifice. Alternant avec Lopez position haute, position basse, il se trouve à la conclusion de la première grosse occasion marseillaise à la 14′ mais la termine timidement.

La finition reste un domaine dans lequel il doit travailler. Dans la passe, il peut par contre toujours faire la différence à tout moment. À l’image de ce joli centre à destination de Gomis à la 51′. Utile également en fin de match lorsqu’il fallait poser le pied sur le ballon.

 

 

F.Thauvin puis R.Cabella : non noté et 5,5/10

thauvin-fiche-joueur-2017Cabella-fiche-joueur-2017

 

FloTov a malheureusement du quitter prématurément ses partenaires suite à un gros contact avec Balotelli. Il a essayé de tenir mais est finalement sorti à la 17′ pour Rémy Cabella. Le corse a fait un match mi-figue mi-raisin. De bonnes intentions, beaucoup de courses mais comme toujours également beaucoup de déchets. Il lâche en tout cas son ballon beaucoup plus facilement. Sorti à sa grande surprise avant la fin du match pour B.Sarr (87′), toujours capable sur 5 minutes de nous faire croire qu’il pourrait être un bon joueur.

 

 

D.Payet : 7/10

 

Le maestro, le meneur de jeu. C’est par ses pieds que tous les ballons d’attaque doivent passer à un moment ou un autre. Il comprend désormais très bien les mouvements de ses partenaires et notamment ceux des deux milieux relayeurs Sanson et Lopez. On ne sera pas surpris de le voir impliqué sur les deux buts (passe décisif sur le 1er, avant dernière passe  sur le 2nd) mais on le sera en revanche beaucoup plus en ce qui concerne son attitude défensive. Énormément d’efforts dans le pressing, dans le repli et même de l’impact dans les duels.

 

 

B.Gomis : 6/10

Gomis-fiche-joueur-2017

 

S’il a souvent eu la grâce d’une blague grivoise balle au pied, il marque encore et mérite donc les bravos. Après tout, il est avant tout là pour ça. Il joue sa première situation chaude n’importe comment (17′) mais se rattrape quatre minutes plus tard sur corner pour l’ouverture du score. Il reprend bien de volée un centre de Sanson (51′) en seconde période mais le gardien niçois repousse. Impliqué sur plusieurs situations en fin de match sur lesquelles il se marche un peu dessus avec Zambo-Anguissa.

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 7/10

 

rudy-garcia-conf-2

 

L’organisation tactique de son équipe l’a mise sur les rails du succès. L’intense pressing par séquence avait été bien travaillé et a porté ses fruits. Les olympiens étaient souvent deux ou trois autour d’un niçois en position haute. Comme il l’a souligné en conférence de presse, le second but en est l’illustration.

 

Les mouvements et déplacements de l’équipe étaient par moment extrêmement chatoyants. Aux alentours de la 40′, on a par exemple vu une longue séquence de possession marseillaise avec renversement de jeu, passes redoublées, centres et tirs.

 

Vu l’adversaire, le plan défensif a également plutôt bien fonctionné. Son meilleur match depuis son arrivée à l’OM.

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0