Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM – Nîmes // Les Notes de FCM : le duo Payet/Benedetto vous souhaite un Joyeux Noël !

Par Publié le - Mis à jour le
Dimitri Payet of Marseille celebrates his second goal during the Ligue 1 match between Marseille and Nimes at Stade Velodrome on December 21, 2019 in Marseille, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Orange Vélodrome - Marseille (France)

L’Olympique de Marseille achève en beauté sa première partie de saison en s’imposant trois buts à un face à Nîmes.

 

 

Retour sur les prestations individuelles marseillaises avec Les Notes de FCM.

 



 

LES JOUEURS

 

 Y.Pelé : 6/10

Un Albatros serein mais sans clean sheet…

 

Si il avait, jusque là, repoussé avec autorité les timides tentatives adverses, il n’a rien pu faire dans les arrêts de jeu du match sur la frappe sans opposition de Briançon (90+2′). Pas grave, il a dans l’ensemble prouvé sur ces deux derniers matches qu’il était encore présent et rassurant sur la majorité de ses interventions. 

 

H. Sakai : 5,5/10

Match sobre et sérieux…

 

Le japonais s’est contenté du minimum syndical : verrouiller son couloir et transmettre proprement le ballon devant lui. Son impact offensif a été assez négligeable mais il s’est montré bien plus rassurant défensivement qu’il ne l’avait été à Metz. Deux tacles, trois dégagements, une seule faute, un petit match de fin d’année pour terminer sur une note propre à défaut d’être éblouissante.

 

D.Caleta-Car : 7/10

Grand match du Croate !

 

Le « Duje » s’est montré impérial sur la majorité de ses interventions défensives, se montrant fréquemment plus prompt que ses adversaires au moment de récupérer le ballon (3 interceptions). Toujours propre dans son placement, il a en outre gratifié le public du Vélodrome de deux, trois beaux gestes comme cette transversale splendide (30′) pour aller chercher à l’opposée Radonjic ou ce tacle salvateur parfaitement exécuté sur un contre adverse (73′). Il a également pris le risque de sortir de sa défense balle au pied à plusieurs reprises en première période pour aider ses partenaires alors que ceux-ci butaient sur le mur gardois. Serein et technique, le Caleta-Car qu’on aime !

 

Alvaro : 5,5/10

Peut-être pas du grand Alvaro mais avec lui, l’OM ne tremble pas…

 

On ne peut pas dire qu’il ait vraiment été mis en valeur dans ce match. L’Espagnol s’est contenté de replacer tout le monde, d’assurer des passes simples et d’aller au charbon une ou deux fois. Mais c’est peut-être pour ça que l’ensemble de l’édifice semble plus solide lorsqu’il est sur le terrain. Cette manière de faire le métier simplement rassure peut-être ses jeunes coéquipiers ? Attention tout de même au pétage de plomb lorsqu’il s’embrouille avec Briançon en fin de première mi-temps. Pas loin non plus de trouver la faille sur corner à la 12′.

 

J.Amavi : 4/10

En grande souffrance sur la seconde période…

 

Ferhat l’a fréquemment plié au supplice défensif en seconde période notamment sur les deux plus grosses situations nîmoises (à la 70′ et sur le but à la 90+2′). Moins tranchant défensivement que sur les derniers matches, le latéral gauche olympien a également progressivement baissé de pied offensivement au fur et à mesure du match. À la 14′, il aurait pu être buteur mais a trop tardé pour frapper et s’est vu contrer par Bernardoni. En espérant qu’il s’agisse juste d’une rechute temporaire…

 

B.Kamara : 6/10

Brillant jusqu’à la 91′ puis…

 

Dans les arrêts de jeu du match, il se fait bouger physiquement par Ferhat qui délivre un centre parfait à Briançon pour la réduction du score (90+2′). Dommage parce que jusque là, le minot avait été parfait tactiquement dans son placement, physiquement dans ses interventions et techniquement dans ses relances. À noter également 6 duels aériens gagnés, dont certains musclés avec Ripart, 1 passes clé et 3 fautes provoqués chez l’adversaire. Il est capable d’apporter un plus à ce poste alors que Strootman plafonne systématiquement au minimum syndical…

 

M.Sanson : 6/10

Encore un gros match physiquement, dans l’effort, pas dans la finition…

 

Morgie s’est encore beaucoup dépensé et a beaucoup apporté à l’animation offensive marseillaise avec ses appels incessants dans la profondeur. Comme face à Metz (et contrairement au match de Bordeaux), il lui a manqué un poil de précision sur ses deux grosses situations de buts. À la 43′ et à la 60′, il adresse deux frappes « trop gentilles » à Bernardoni. Heureusement sur la seconde situation, Benedetto suit bien et pousse la balle au fond des filets. Ce déchet dans le dernier geste est en tout cas désormais largement compensé par son abattage de malade sur le terrain. Sorti sur blessure en toute fin de match.

 

V.Rongier : 6/10

Un moteur un peu fatigué en seconde période…

 

Lors du premier acte, l’ex-Nantais était encore partout sur le terrain. Qu’il faille être à la récupération sur un contre nîmois après un corner marseillais ou à la réception d’une passe de Payet (37′), il faisait l’effort. On commence à s’y habituer. Sans que ce soit spectaculaire, il a un peu baissé de pied en seconde période et perdu quelques duels anodins. Dans l’ensemble, il rend encore une excellente copie (3 tirs, 2 passes clés, 3 tacles et 90% de passes réussies).

 

 

 N.Radonjic : 6/10

Beaucoup de déchets mais aussi beaucoup de danger !

 

Le Serbe a très bien débuté le match tout en dynamisme et en culot. Il n’a malgré tout pas éliminé tout le déchet de son jeu comme en atteste son occasion complètement vendangée à la 58′. Mais malgré tout, c’est lui qui déborde à la 43′ pour servir admirablement Sanson, lui qui est encore au départ de l’action du 1-0 et du 3-0. Coup sur coup, il a également envoyé Sanson et Payet au but sur deux superbes passes (74′ et 76′). Bref, il a fait un match d’ailier créateur prometteur auquel il manque toujours un petit quelque chose pour être un vrai bon joueur confirmé…

 

D.Payet : 7,5/10

D’humeur festive, il a régalé tout le monde : ses partenaires, le Vélodrome, les téléspectateurs…

 

7 passes clés à lui tout seul ! Auxquels viennent s’ajouter trois tirs dont un victorieux à la 82′ ! Le Réunionnais a encore été le phare créatif de cette équipe et l’homme décisif sur le premier (il gène Alakouch), le second (avant-dernière passe vers Sanson) et le troisième but (bon, cette fois-ci il le marque tout seul). Une performance qui légitime son statut de patron supposé de l’équipe. Sorti sous une ovation méritée et remplacé à la 83′ par le jeune Marley Aké.

 

D.Benedetto : 7/10

Mobile et décisif, du très bon Pipa !

 

On a retrouvé le Benedetto qui participe au jeu, redescend et est capable de servir avec pertinence ses partenaires (14′, 18′). En plus de ça, il a su se montrer décisif sur le premier but (il est l’auteur du centre qui force Alakouch à marquer dans ses propres cages) et sur le second où il jaillit bien après une frappe contrée de Sanson. Précis dans ses gestes (notamment de la tête), dynamique dans ses déplacements, l’argentin a rassuré les supporters. 

 

LE COACH

André Villas-Boas : 7/10

Le piège de ce match était le relâchement précoce. Il est rapidement devenu la perte de contrôle émotionnelle.

 

Ses hommes sont en effet rentrés dans la partie avec une farouche volonté de l’emporter mais étaient proches de perdre leurs nerfs en fin de première période après avoir buté plus de 40 minutes sur le mur gardois. 

 

Le portugais a alors remobilisé ses troupes à la mi-temps et les a remis sur le chemin du succès. Mission accomplie pour ce dernier match de l’année.

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0