PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Salzbourg – OM // Les Notes de FCM : Les fantômes étaient de sortie

Mis à jour le - Publié le
Munas Dabbur (RBS) and Florian Thauvin (Marseille) during the Uefa Europa League match between RB Salzbourg and Marseille on September 28, 2017 (Photo by Roittner / Gepa Pictures /Icon Sport)

Première défaite de la saison en Europe pour l’OM de Rudi Garcia, un but à zéro, sur le terrain du FC Salzbourg (Autriche).

 

S’il n’hypothèque encore rien, ce revers met tout de même fin à la bonne série des olympiens et inquiète sur les réelles possibilités de ce groupe.

Retour sur les prestations individuelles avec Les Notes de FCM.

 



 

 

 

LES JOUEURS

 

 

Y.Pelé : 4/10

 

Une MasterClass de cagade.

 

Le pouvoir du totem du clean sheet n’était pas assez fort pour contrebalancer sa nullité hier soir. Malgré plusieurs bonnes parades (21′, 48′), son match est entaché de bourdes assez ridicules. Il a tout d’abord fait des claquettes autour de la balle (peut-être une danse rituelle en hommage au totem du clean sheet ?) à la 28′ offrant ainsi à Dabbur, un but sur un plateau. Beau joueur, l’israélien refusa l’offrande. L’Albatros a ensuite apporter de la variété dans ses cagades avec un ballon qui lui passa entre les jambes (37′) puis une sortie kung-fu improvisée à la dernière seconde (52′). Finalement battu sur une action plus classique (73′) où il n’a pas grand chose à se reprocher. Comme quoi…

 

 

 

B.Sarr : 5/10

 

Alors d’accord, il lâche son marquage sur un coup franc adverse à la 21′ mais bon… À la limite, il y a aussi ce tacle à l’arrache en première période sur Dabbur (25′) mais autrement… Ok, n’oublions pas non plus qu’il se fait enrhumer comme un bleu par ce même Dabbur à la 48′ m’enfin… Devant, il a l’occasion de remettre les deux équipes à égalité à la 88′ mais préfère la jouer seul alors que Njie était complètement démarqué…

 

Bon toujours est-il que malgré ses errements (normal pour un attaquant en reconversion), il a été extrêmement combatif et appliqué. Suffisant pour être le meilleur élément de la ligne défensive hier soir, c’est dire…

 

 

A.Rami : 4,5/10

 

Énormément de friture dans sa communication avec l’Albatros et Sarr, ce qui a rendu l’arrière garde fébrile.

 

Quelques bonnes relances en prenant des risques mais un peu dépassé généralement dans les duels. Aussi fautif que Sarr sur le corner de la 21′ qui était tout proche de coûter un but à son équipe, il se rattrape quelques minutes plus tard en sauvant sur sa ligne la frappe de mouche de Dabbur (28′). Pas complètement mauvais mais pas serein non plus.

 

 

Rolando : 4,5/10

 

Jusqu’aux vingt dernières minutes, il faisait le taf dans son style caractéristique : parfois maladroit mais efficace.

 

Puis Tonton Pat’ a vu les vagues le submerger et la digue du colosse du Cabo Verde n’a pas tenu longtemps face à des flèches rapides qui se sont multipliés dans sa direction. Dépassé sur le but (73′) comme sur l’action copié/collé des autrichiens de la 84′. Il peut faire le taf mais faut pas non plus lui demander de compenser un handicap…

 

 

P.Évra: 3,5/10

 

En trois matches avec Jordan Amavi, l’OM n’avait encaissé aucun but. Tonton Pat’ fait son retour, l’arrière garde olympienne craque à nouveau. Et malheureusement l’ex joueur de MU est pleinement concerné par l’action…

 

Bon an mal an, il avait tenu jusque là en s’appliquant à faire des choses simples malgré une énorme faute sur Samassekou (20′). On l’a senti sur le fil lorsqu’il poussait ses actions offensives mais encore une fois, jusque là, ça tenait… Puis la 70′ est arrivée, les accélérations se sont faites plus difficiles à répéter pour lui, pas pour ses adversaires, et il a complètement coulé. Lorsque l’on vous dit que la vieillesse est un naufrage…

 

 

L.Gustavo : 5/10

 

Un match de sénateur qui sait ce qu’il fait mais ne peut pas non plus changer le cours de l’histoire. Une bonne entame durant laquelle il a ratissé, relancé tranquille et assuré une vraie sécurité à l’OM sur la première période. Puis en seconde période, les jeunes autrichiens ont haussé le ton et l’ont pressé avec plus d’allant, ça a été plus difficile.

 

Il a globalement bien résisté même s’il perdit quelques ballons dangereux comme celui de la 53′. Alors qu’il fallait revenir au score son coach l’a sorti pour le remplacer par André-Franck Zambo-Anguissa (77′) qui a fait une mauvaise rentrée provoquant beaucoup de fautes.

 

 

B.Kamara : 5/10

 

Aux côtés du sénateur brésilien, le jeune loup a livré une prestation du même acabit. Il a brillé par intermittence avec des récupérations toute en vivacité et en impact physique. Le minot ne s’en laisse pas compter mais a malheureusement tendance à perdre des ballons dangereux dans ses 30/40 mètres.

 

Devant, il a parfois surgi à bon escient et offert quelques bons ballons à Thauvin et Lopez. Pas le plus mauvais, loin de là…

 

 

M.Lopez : 4/10

 

Dans sa position préférentielle, le second minot du soir s’est mis au diapason de l’équipe, c’est à dire à un niveau quelconque. Il a bien fait techniquement ce qu’il devait faire lorsqu’il touchait des ballons mais le problème est qu’il n’en a pas touché suffisamment.

 

Il ne montre pas encore assez de caractère pour influer sur un résultat malgré son talent. Remplacé par Mitroglou (80′) qui est rentré pour pas grand chose…

 

 

F.Thauvin : 6/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

Lui, aurait pu influer sur le score malgré la léthargie de son équipe. Il est l’olympien qui a le plus tiré (3), le plus dribblé (7), le plus centré (7) mais aussi celui qui a perdu le plus de ballons en attaque (6). FloTov a toujours du déchet dans son jeu mais il a au moins le mérite de créer quelque chose.

 

Ses mouvements ont été le seul danger tangible pour la défense autrichienne. Il était bien trop seul, hier soir. Remplacé par Njie à la 75′ qui doit encore enrager de ne pas avoir reçu la passe de Bouna Sarr à la 88′.

 

 

M.Sanson : 4/10

 

Sacrifié sur l’autel de l’aile gauche. Un poste qui ne lui est pas naturel et qui est de surcroît maudit dans cette équipe. Depuis le retour de Payet, le jeu penche systématiquement à droite et personne ne cherche jamais à jouer à gauche. Sevré de ballons, il a été fantomatique pendant la majorité du match avant de sortir de sa cellule d’isolement en fin de match et de proposer du mouvement, des débordements, des centres… Bref, tout ce qu’il sait faire.

Mais il était trop tard. Peut-être aurait il été plus utile à la place de Maxime Lopez dans l’axe ?

 

 

V.Germain : 4/10

 

Nouvelle redite hier de la tragédie « Germain coupé du reste de l’équipe. » Ses coéquipiers ne semblent pas le voir malgré ses appels. Lui, touche moins de ballons qu’un aveugle touche d’oiseau à la chasse. Son désespoir commence à se faire sentir. Le gâchis continue, pour lui, comme pour l’équipe.

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 4/10

 

 

Faire tourner est une chose, envoyer onze ectoplasmes sur le terrain en est une autre.

 

Les joueurs alignés hier ne semblaient animés par aucune motivation, aucune cohérence. Morgan Sanson, à gauche, et Valère Germain, seul en pointe, sont deux énormes gâchis.

 

Son coaching en cours de match a été trop tardif, difficile à déchiffrer et sans impact.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0