Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

OM vs Troyes : Adil Rami, maintien, niveau de jeu … L’avis d’un spécialiste !

Par Publié le - Mis à jour le
Adil Rami (Icon Sport)

Dans un entretien accordé à FCM, David Mutel, journaliste pour Canal 32, revient sur la saison de Troyes, sur le déplacement à Marseille ce dimanche et sur les enjeux de cette fin de championnat.

 

FCMarseille : Troyes est la plus mauvaise équipe de cette deuxième partie de saison avec seulement trois points pris sur 33 possibles. Comment expliquer cette mauvaise passe ? 

David Mutel : Le changement d’entraineur en première partie de saison est l’une des raisons de la mauvaise passe du club. Bruno Irles avait des résultats honnêtes. Il avait maintenu l’équipe dans le ventre mou du championnat. Le problème est qu’il n’avait pas le vestiaire avec lui. Il était en conflit avec certains joueurs qui n’appréciaient pas sa façon de manager l’équipe. Les joueurs trouvaient ses méthodes trop hautaines et trop centrés sur lui-même. Ils auraient demandé qu’il évolue dans son management. L’année dernière, il avait mis son égo de côté pour être davantage attentif aux demande des joueurs et ça avait abouti au maintien de l’équipe en ligue 1. Cette saison, les joueurs sont repartis sur de mauvaises bases, ce qui a entrainé le limogeage de Bruno Irles. 

 

FCMarseille : Que pensez-vous des déclarations de Rami à la fin du dernier match contre Clermont ? 

David Mutel :Rami a été courageux. Le traitement qu’il a eu dans la presse nationale a été un peu sévère. C’est l’un des seuls qui prend ses responsabilités et qui osent dire les choses. Il a parlé des joueurs qui ne prenaient pas leurs responsabilités mais il a aussi adressé une petite pique à son entraineur. Il a mis en cause la responsabilité de son coach qui n’est pas tout le temps à l’écoute des demandes des joueurs. C’est très culotté de sa part. Qui d’autres que lui ? C’est le plus légitime. Il est champion du Monde, c’est le taulier de l’équipe. Il n’y a que lui qui pouvait se permettre de die ça. Cela permet de mettre les problèmes au cœur du débat et de placer tout le monde face à ses responsabilités.  

 

 

FCMarseille : Troyes n’a pas un calendrier favorable par rapport à ses concurrents direct. Qu’est-ce que Patrick Kisnorbo doit changer pour que son équipe conserve sa place dans l’élite ? 

David Mutel : Il ne change jamais rien. Lorsqu’il a un schéma de jeu en tête, il ne change pas, quelle que soit les circonstances. Il conserve son système à trois défenseurs avec des pistons sur les côtés et trois milieux offensifs. Il fait toujours des changements poste pour poste. Je ne vois pas pourquoi il révolutionnerait toute sa façon de penser. Les propos de Rami vont peut-être le faire réfléchir. Le management n’est pas réussi. Il ne fait jamais de coaching gagnant. Il ne propose pas d’évolution tactiques au fil des rencontres. Il ne s’adapte jamais a à ses adversaires. Je doute que quelque chose change.  

 

 

FCMarseille : Troyes va affronter successivement Strasbourg et Angers lors de la 36ème et 37ème journée. Est-ce que ces deux matchs  sont les plus importants de la saison en vue du maintien ? 

David Mutel : Les matchs qu’il fallait gagner, le club les a perdus plus tôt dans la saison. Il y a eu deux rencontres décisives contre Auxerre et Brest. Ces deux matchs étaient largement à la portée du club. Ils les ont très mal négociés. Ils ont fait match nul contre Brest et ont perdu contre Auxerre. C’était des matchs charnières. Ils auraient permis au club de les rattraper et même de les dépasser au classement. On n’aura pas cette possibilité ni contre Strasbourg ni contre Angers. C’était probablement le tournant de la saison. Le maintien était encore possible. Aujourd’hui, le club est à sept points du premier non relégable. Avec le calendrier qui attend Troyes, les jeux pourraient être fait d’ici quelques semaines. C’est trop tard pour espérer quoi que ce soit. 

 

La blessure de Ripart est aussi un coup dur

 

FCMarseille : Malgré les récentes difficultés de l’OM à domicile, le match de dimanche s’annonce compliquer pour Troyes. Que peuvent-ils espérer du déplacement à Marseille ? Peuvent-ils créer l’exploit ? 

David Mutel : La première préoccupation que devrait avoir le club, c’est de ne pas prendre une valise. Le match a lieu un dimanche à 20h45. on sait l’impact que cela peut avoir sur les joueurs, sur le club, sur le business. L’ESTAC sait élever son niveau de jeu. Ils sont parvenus à faire bonne figure contre les grosses équipes du championnat. Ils étaient parvenus à rivaliser avec le Paris-saint-Germain, ils sont aussi aller gagner à Louis II contre Monaco. Ils savent se sublimer. L’absence de Tardieu est un vrai problème. C’est la pierre angulaire du système troyens. La blessure de Ripart est aussi un coup dur. C’est un fédérateur, c’est un exemple d’engagement sur le terrain. C’est difficile d’imaginer que l’on va ramener quelue chose du Stade Vélodrome surtout devant une équipe qui a besoin de points. L’OM a absolument besoin de gagner pour recoller au classement. Ils ont besoin de prouver qu’ils sont encore là.  

Valentin Rongier OM - Troyes 2021 es

 

FCMarseille : Comment est perçu le passage de Rami à Troyes ? Que retiendront les supporters de lui ?  

David Mutel : Il a souvent été blessé lors de ses deux saisons à Troyes. Cette saison aurait dû être la sienne. Il aurait pu confirmer mais il a rapidement été blessé. Il termine très rarement les matchs. Il n’a pas eu le rôle que les supporters espéraient. Il a été important en fin de saison dernière pour se maintenir. Lorsqu’il est arrivé à Troyes, on a dû attendre un long moment avant de le voir jouer en Ligue 1. Il a fallu qu’il se fasse accepter du groupe. La défense à trois a été maintenu pour lui. Il se sentait beaucoup plus à l’aise dans ce rôle de libero. Il ne représente pas grand-chose pour les supporters. Il apporte de la bonne humeur. Il n’a pas apporté ici ce qu’il a apporté à Marseille, à Milan ou à Lille avec qui il a été champion de France. Il est arrivé un peu tard dans sa carrière pour qu’il y est un véritable engouement autour de lui. 

 

FCMarseille : Comment est perçue la saison de l’OM et le travail de Tudor à Troyes ? 

David Mutel : Tudor n’est pas là pour rigoler. Il impose sa rigueur et son exigence à ses joueurs. La rigueur était déjà présente l’année dernière avec Sampaoli. Il a apporté quelque chose de différent. Il est issu du championnat italien où l’on sait qu’il y a une certaine rigueur défensive. Tactiquement, il propose quelque chose de très intéressant. Il demande à ses joueurs de multiplier les taches sur le terrain. Le système proposé par Tudor est intéressant mais très énergivore. Beaucoup de joueurs terminent les rencontres sur les rotules. Je trouve aussi dommage que certains joueurs soient laissés de côté de façon inexpliqué. Je pense à Payet et Guendouzi qui sont remplaçants depuis plusieurs semaines. Il y a eu des joueurs qui n’étaient même pas sur les feuilles de match pendant une longue période. Les résultats sont un peu décevants ces dernières semaines, mais il ne faut pas enlever à Tudor tout le travail accomplis depuis le début de la saison. 

 

Propos recueillis par Benoit Deidda

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    judi bola situs judi online terpercaya slot DominoQQ dominoqq pkv AgenCuan merupakan slot luar negeri yang sudah memiliki beberapa member aktif yang selalu bermain slot online 24 jam, hanya daftar slot gacor bisa dapatkan semua jenis taruhan online uang asli. bdslot slot thailand