Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

#OMLOSC – Les Notes de FCM : tellement de satisfactions…

Par Publié le - Mis à jour le
Bafetimbi Gomis - Marseille vs LOSC - OM - Olympique de Marseille

L’OM s’est imposé deux buts à zéro face au LOSC dimanche après-midi remontant ainsi à la sixième place du classement de Ligue 1. La prestation des hommes de Rudi Garcia aura été globalement maîtrisée malgré un début de match un peu poussif.

 

Retour en détail sur les copies individuelles olympiennes avec très très peu de déchet. Les Notes de FCM.

 

 



 

 

 

 

LES JOUEURS

 

 

Y.Pelé : 6/10

pele-fiche-joueur-2017

 

L’Albatros n’aura pas eu énormément de travail mais est à féliciter pour sa belle parade au quart d’heure de jeu sur la frappe de Rony Lopes. Autrement une sortie un peu bizarre dix minutes plus tard mais globalement rassurant sur les frappes de loin et les centres inoffensifs lillois. Et une clean sheet de plus, une !

 

 

H.Sakaï : 7/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

S’il parvient désormais à ajouter un peu de technique à sa légendaire abnégation, on va commencer à sérieusement le considérer comme une option viable pour l’année prochaine. Le japonais aura été irréprochable défensivement et très propre offensivement notamment sur une longue chandelle en première mi-temps qu’il contrôle de manière spectaculaire avant de servir Thauvin. De bons centres et une récupération haute qui précipite l’action qui amène le premier but. Indispensable.

 

 

R.Fanni et Rolando : 6/10

Fanni_fichecercle-rolando-sans-nom

 

Note groupée pour la charnière centrale car l’un est indissociable de l’autre. À défaut d’un talent hors-norme, c’est grâce à leur métier qu’ils font la différence. Rolando s’est concentré sur le marquage de son compatriote Éder pendant que le martégal tentait d’apporter un plus dans les jaillissements et la relance. Ça casse pas trois pattes à un canard mais ça s’en sort encore sans avoir encaisser de but ni même concéder beaucoup d’occasion. Pour la Ligue 1, ça suffit.

 

 

 

T.Hubocan : 6/10

hubocan-fiche-joueur-2017

 

Pas à la fête en première période, il s’est bien mieux comporté lors du second acte. Avec Lopes et Corchia sur son coté, il a eu du boulot défensivement et lorsque  toute l’équipe souffrait, il était souvent à l’arrache dans les duels et à la relance. Dès lors que Njie est redescendu lui prêter main forte, il a recommencé à gagner des duels et arrêté de balancer en touche. Un bon soldat qui se met au diapason de l’équipe.

 

 

W.Vainqueur : 7,5/10

Vainqueur-william-présentation

 

Le chef d’orchestre d’un milieu qui dicte sa loi en Ligue 1. Vingt minutes difficiles où il a fallu comprendre le positionnement des ailiers lillois , qui rentraient souvent dans le cœur  du jeu, puis un récital. Des ballons récupérés à la pelle, de l’impact notamment dans la protection de balle lorsque les joueurs de Collot ont tenté de le déstabiliser et de bonnes projections offensives. De par son positionnement et sa technique, il a complètement éclipsé Lassana Diarra du souvenir des supporters olympiens. Comme un symbole lorsque le mercenaire a fait son entrée en fin de match, il est parti se positionner un peu plus haut. On ne touche plus au taulier.

 

 

M.Lopez : 6,5/10

maxime-lopez

 

« Super Minot » est désormais connu de ses adversaires qui n’hésitent pas à aller le secouer physiquement. Mais le petit résiste et finit toujours pas s’en sortir. Hier soir, ce fut grâce à ses déplacements. Alors que ses partenaires n’arrivaient pas à le toucher en début de match, il est redescendu forçant le milieu lillois à se déconstruire pour le suivre. Au retour des vestiaires, il est remonté plus haut, partant souvent au pressing presque en tant que second attaquant. Il en a été récompensé à la 56ème minute lorsqu’au terme d’un pressing collectif, la balle lui est revenue. Ne lui restait plus qu’à faire étalage de sa classe technique pour servir Gomis pour l’ouverture du score.

 

 

AF. Zambo-Anguissa : 6,5/10

Anguissa-fiche-joueur-2017

 

Il a fallu hausser le ton physiquement en milieu de première période et il l’a fait sous l’impulsion de William Vainqueur. Les lillois n’ont alors plus vu le jour. Beaucoup de ballons interceptés et de duels gagnés pour le camerounais qui complète à merveille le trident du milieu. Il n’a pas raté grand chose techniquement et est visiblement à l’écoute tactiquement sur le terrain. Le genre de joueur qui avait besoin d’un vrai entraîneur pour progresser.

 

 

F.Thauvin : 8/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

Florian Thauvin n’est plus un espoir, il est devenu en l’espace de quatre mois, une valeur sure. Un joueur régulier sans baisse de régime dont les qualités sont désormais affirmées et indéniables. Après ses premiers bons mois cette saison la seule chose qu’il semblait encore lui manquer était le fait d’être décisif. Ce n’est plus le cas.

Sur les trois derniers matches de Ligue 1, il a marqué deux buts et délivré deux passes décisives. Ses deux pions étant splendidement similaires. Il régale le Vélodrome.

 

 

C.Njie : 5,5/10

 

Transparent en première période, bon en seconde. Est-ce dû à des atermoiements tactiques ou à un investissement pas toujours au rendez-vous ? Toujours est-il qu’il a touché très peu de ballons lors du premier acte tout en laissant le pauvre Hubocan livré à son sort sur les montées de Corchia. Il s’est ressaisi en seconde période et si ses débordements étaient un peu primitifs techniquement, il a tout de même poussé tous ses efforts jusqu’au bout. C’est ce qu’il se passe au tout départ de l’action du premier but. Il a glissé dans l’axe après la sortie de Gomis et aurait dû être crédité d’une passe décisive si Bouna Sarr avait mieux ajusté son plat du pied.

 

B.Gomis : 6/10

Gomis-fiche-joueur-2017

 

Inquiétant en première période par sa vitesse de caravane en panne et ses feintes plus grillées que les entourloupes des Balkany, il a complètement légitimé sa présence sur le pré par son but d’avant-centre à la 56ème minute qui débloque la situation. Tout juste remis de sa gène musculaire, il aura tout de même été utile par son intelligent jeu de remise et sa faculté à peser sur le défense le reste du temps.

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 7/10

 

rudy-garcia-conf-2

 

Cela faisait 19 mois que l’OM n’avait pas enchaîné trois victoires consécutives en championnat. La dernière fois que c’était arrivé coïncide avec la dernière vision d’un vrai coach sur le banc marseillais(Bielsa). Pas un hasard que cela se reproduise enfin avec Garcia à la tête de l’équipe.

 

Les points pris sur les derniers matches sont l’aboutissement du travail entrepris depuis son arrivée. Plus solide derrière, meilleur dans le contrôle du jeu et désormais plus flamboyant offensivement.

 

Tactiquement, son 4-3-3 donne énormément de motifs de satisfactions dans le jeu sans nous faire changer systématiquement de sous-vêtements dans le dernier quart d’heure de jeu comme cela été le cas avec son prédécesseur. Sa gestion d’un effectif pourtant bien brinqueballant est brillant. D’Hubocan à Zambo en passant par Thauvin, il exploite au maximum tous les potentiels. Voire les fait grandir.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0