PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

OM/Ostende (4-2) // Les Notes de FCM : Germain sur une autre planète !

Publié le - Mis à jour le

L’Olympique de Marseille s’est imposé hier soir face au KV Ostende quatre buts à deux au Vélodrome pour le compte du troisième tour préliminaire d’Europa League.

 

Une victoire convaincante en attaque mais qui laisse dubitatif sur les lignes arrières marseillaises. Le point sur les prestations individuelles avec les Notes de FCM.

 



 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 5/10

 

Pour son grand retour dans son stade, Il fenomeno a vite montré en quoi il était supérieur à son excellent intérimaire de la saison passée : le jeu au pied. Même s’il n’a pas tout réussi, il est capable d’allonger à mi distance sur les latéraux ce qui facilite grandement la relance. Il était en train de rendre une copie très intéressante, avec entre autres un bel arrêt sur Musona à la 54′, avant de tout saloper avec un placement aléatoire sur le but du 3-2. Landreau likes this, us no.

 

 

H.Sakaï : 5/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

Le moment clé de son match se situe à la 23ème minute. Alors qu’il était conquérant et très actif sur son coté jusque là, il commet une faute à 25/30 mètres sur Musona en tentant de rattraper une perte de balle de M.Lopez. Ce coup franc concédé entraînera le penalty remettant l’équipe belge dans le match. Il a ensuite paru beaucoup plus prudent et moins entreprenant. Match très moyen du japonnais, la mobylette n’est pas encore bien rodée.

 

 

 

A.Rami : 6/10

 

Le meilleur défenseur et de loin, hier soir. On a senti l’ex-lillois très impliqué et concentré dans toutes ses interventions. Il a remporté un nombre incalculable de duels et a même pris plusieurs ballons aériens dans la surface adverse sans toutefois réussir à trouver le chemin des filets (23′, 48′). Dommage qu’il se fasse manger sur le but de Musonda pour le 3-2, ça ternit un peu la belle première impression du soldat de Garcia.

 

 

Rolando : 5/10

 

L’autre soldat de Garcia. Un match assez anonyme du portugais alternant le bon et le moins bon. Il a bien géré Akpala mais se fait prendre comme toute la défense sur ce fameux but de Musonda qui assombri toute la feuille de match marseillaise et plus particulièrement celui de la défense.

 

 

P.Évra: 3/10

 

Il a fragilisé l’équipe par sa présence sur le terrain. Peut-être est-ce dû à sa légère blessure contractée contre les Rangers mais il aurait alors mieux valu qu’il cède sa place. Il passe à deux millimètres de l’expulsion sur une faute en position de dernier défenseur après que Rezaeian l’ait pris de vitesse. On ne jouait alors que la seizième minute et son équipe aurait pu avoir à gérer 75 minutes à dix contre onze, la catastrophe fut évitée de justesse.

 

La suite du match fut du même tonneau pour l’ancien capitaine de MU, inoffensif devant, précaire derrière.  Remplacé par Hubocan à la 75′ qui trembla moins.

 

 

L.Gustavo : 4,5/10

 

Première difficile pour le brésilien. Il a eu un mal fou à gérer le Nivet du pauvre, Franck Berrier, qui s’est amusé à distiller avec précision de bons ballons à ses attaquants durant tout le premier acte. Il a quelque fois bien colmaté certaines brèches notamment à gauche où Évra pensait plus à ses prochaines vidéos Instagram qu’à son placement.

 

Techniquement, il est quand même largement au dessus de Vainqueur et est capable de relances de choix. À l’image de la passe latérale qui décale Payet à la 31′. L’action qui suivra amènera le second but marseillais. Reste à s’ajuster par rapport à ses coéquipiers et notamment Maxime Lopez avec qui l’entente fut laborieuse.

 

 

M.Lopez : 5/10

 

Mauvais défensivement, intéressant offensivement. Rudi Garcia semblait lui avoir confié le rôle du milieu relayeur le plus bas dans son triangle à géométrie variable. Le minot a souvent abandonné son quota de corvées défensives à Luiz Gustavo. Pire encore il  perdit même plusieurs ballons dans des zones extrêmement dangereuses. Comme celui de la 22′ qui forcera ensuite Sakaï à la faute provoquant par ricochet le penalty du 1-1 ou celui de la 94′ qui offrira aux belges une toute dernière situation.

 

Dès lors qu’il parvenait à se libérer de ses tâches défensives, sa prestation prenait de l’épaisseur. Précis dans ses transmissions, il poussa le vice jusqu’à l’offrande pour Germain sur le but du 3-1 (57′). Il est beaucoup plus à l’aise pour combiner avec des éléments offensifs que pour se coordonner avec les bagarreurs de derrière.

 

M.Sanson : 7/10

 

Pas celui que l’on remarque le plus sur le terrain pourtant ses décisions sont les bonnes 90% du temps. Ses orientations de jeu courtes ou longues offrent du temps  à ses partenaires et ses premiers contrôles, des accélérations à toute l’équipe. Placé plus haut que Lopez, il a mis du liant dans l’animation offensive.

Une prestation discrète mais précieuse sortie de l’ombre à la 32′ pour ajuster Proto et redonner l’avantage à l’OM.

 

 

F.Thauvin : 5,5/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

 

Pas bon mais décisif. C’est lui qui offre son premier but à Valère Germain dès la 3ème minute de jeu sur un centre intelligent au premier poteau. Il aurait pu récidiver à deux reprises à la 44′ et 48 avec deux belles offrandes mais Germain et Rami ratèrent cette fois-ci la mise.

 

Il n’a semblé en mesure d’avoir de l’impact que par à-coups manquant cruellement de continuité sur les 90 minutes. Il est le premier à sortir (énervé) à la 58′. Remplacé par Ocampos, qui continue de donner l’impression de posséder un talent fou qu’il utilise n’importe comment.

 

D.Payet : 6,5/10

 

Pas loin d’être médiocre en première période ni d’être génial en seconde. Lors du premier acte de sa représentation personnelle de Dr Jekyll et Mr Hyde, le réunionnais a enchaîné mauvais choix offensifs et timidité générale. Après l’entracte, il a par contre retrouvé son rôle préféré celui du maestro qui donne le tempo et régale ses partenaires. Mobile, précis et altruiste, il ponctue sa prestation d’un amour de passe décisive pour Valère Germain à la 82′.

 

Son entente avec le nouvel attaquant marseillais avait d’ailleurs déjà débouché sur un missile sur la transversale dix minutes plus tôt. Il a même presque réussi à lancer au but Lucas Ocampos (66′), c’est dire ! Reste à savoir qui de Jekyll ou Hyde sera le plus présent cette saison.

 

 

V.Germain : 9/10

 

Étincelant ! S’il n’était qu’impliqué sur les quatre buts, on pourrait comparer sa copie à celle du dernier avant centre titulaire de l’OM qui lui aussi avait réussi un triplé (face à Montpellier) l’an dernier. Mais il faut en plus de ça ajouter sa participation constante au jeu, ses solutions intelligentes aux blocages offensives, ses mouvements à vous rendre fou un défenseur : bref, tout ce que Germain a de plus que Gomis !

 

Pour parachever sa démonstration il a ajouté de la variété à sa finition avec une déviation sur le premier but (3′), une reprise à ras de terre sur son second (57′) et une frappe croisée sur le petit dernier (82′). Il touche également la barre sur une frappe puissante (72′). On en vient à se demander s’il a raté quoi que ce soit… Une première de folie ! Le futur grand attaquant aura fort à faire pour le déloger. Remplacé sous une ovation par Sertic en toute fin de match (85′).

 

 

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 6/10

 

 

Devant, il a admirablement mis tout son talent en ordre de marche pour faire frisonner de plaisir le Vélodrome. Derrière, c’est une toute autre histoire.

 

Il doit régler le problème du No man’s land au milieu en phase défensive, soucis déjà présent l’an dernier dans son équipe. Il faut saluer sa volonté de mettre le plus de joueurs de ballons possible sur le terrain mais il s’expose trop. À moins qu’à l’avenir, ses défenseurs offrent d’autres garanties.

 

Laissons lui le temps d’ajuster le rôle de Luiz Gustavo dans cette équipe et espérons qu’une ou deux recrues viendront renforcer ses possibilités en défense…

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0
     
    yandex bola