OM Info Publié le - Mis à jour le - Par

PSG – OM // Les Notes de FCM : Mandanda, Rongier, Sakai, tellement de satisfactions !

.
Info Chrono
Top articles de la semaine

L’Olympique de Marseille a mis fin à sa, trop longue, série sans victoire face au PSG en allant s’imposer un but à zéro au Parc des Princes.

 

Retour sur les prestations individuelles des Olympiens dans les Notes de FCM. 



LES JOUEURS

 

S. Mandanda: 8/10

Sans lui, pas de victoire ! Clair et net !

Le capitaine a plus que tenu son rôle, il a été décisif ! Indispensable ! Mettons en valeur ses trois parades importantissimes (1′, 57′, 59′) et notamment la première, d’entrée de jeu, qui aurait complètement changé le scénario et anéanti tous les espoirs de son équipe. Calme, décisif, rassurant, le Mandanda qu’on veut !

 

 

H. Sakai : 6,5/10

Le Sakai qu’on adore !

Qu’on admire par sa ténacité, son sérieux et son habilité à devenir un exemple en tirant le maximum de ses capacités limitées. Alors qu’il fut averti très tôt et de manière très sévère (6′), il a su faire face au meilleur joueur adverse (Neymar) de manière très satisfaisante. 5 duels remportés sur 9 disputés, des tacles salvateurs comme celui de la 46′ sur Bernat et des défenses « jedonnemoncorpsàlascience » comme à la 84′ face à Sarabia. Offensivement, il a été limité par la production de son équipe mais retrouve tout de même avec joie des automatismes avec Thauvin.

 

 

Alvaro : 6/10

Là pour la bagarre nécessaire en espérant qu’il n’ait pas été (beaucoup) trop loin…

Autrement, il a fait du Alvaro, du physique, des dégagements (8), 29 ballons joués et seulement 16 passes. Absolument pas son rôle hier soir. Il fallait des bagarreurs, il a bagarré. Averti à la 50′.

 

 

D. Caleta-Car : 6,5/10

Un peu moins bagarreur mais un peu plus rassurant que Alvaro…

Il forme indéniablement une charnière solide avec l’Espagnol. Lui aussi a touché très peu de ballons hier soir (28), bien moins qu’à l’accoutumée, mais il a fait du bien en contrant deux tirs et dégageant 6 ballons. La défense de sa surface, il commence à sérieusement maîtriser.

 

J.Amavi : 6,5/10

Un poumon dans cette équipe !

Une teigne défensivement et un tout petit d’oxygène dans le désert offensif grâce à quelques percées balle au pied pas toujours bien conclues. Disons qu’il a été énormément mis à contribution et qu’il a répondu présent. 4 duels aériens gagnés, 2 tacles réussis, 5 dégagements et 8 duels gagnés sur 12. Un match sur lequel on aurait du s’appuyer pour construire la suite mais il fut malheureusement expulsé en toute fin de match.

 

B. Kamara : 6,5/10

Le cœur de cet OM victorieux…

Dans l’axe là où il y avait le plus de monde, il a été au combat et fut relativement propre avec le ballon. 7 passes longues réussies sur 11 tentées, 3 tacles réussis et un coup franc qu’il va chercher seul à la lutte avec trois Parisiens qui débouchera sur le but marseillais (30′). Il a aussi prêté main forte à Sakai sur le côté droit lorsque le besoin se faisait ressentir.

 

P. Gueye : 5/10

Un baptême du feu un peu compliqué…

Pendant les 25 premières minutes, il a donné l’impression d’être un peu à côté du match. Presque timide puis il est entré dans la rencontre, mis un peu plus d’intensité et a commencé à exister. Un peu léger mais il a fait sa part. Averti de manière complètement injuste à la 38′ après un tacle réussi sur Neymar. Remplacé par Dario Benedetto qui aurait potentiellement pu marquer le second but (62′) et obtenir un penalty (67′) mais l’arbitre en a décidé autrement. Il finira même par l’exclure sans qu’on ne comprenne trop pourquoi au bout des arrêts de jeu.

 

V. Rongier : 7/10

Dans l’ombre mais ô combien important !

Il est le Marseillais qui a touché le plus de ballons (62), et logiquement réussi le plus de passes, mais aussi celui avec le plus de tacles réussis en fin de match (7). Partout mais un peu plus dans l’axe droit du terrain, il a travaillé inlassablement et a même pu combiner à l’occasion avec Payet et Thauvin. À son actif également, une bonne frappe cadrée (4′). Un match plein.

 

 

F. Thauvin : 6,5/10

Alors il est pas décisif dans les grands matches ?

Comme tous les éléments offensifs, il n’avait pas un rôle aisé, forcé d’attendre les rares ballons exploitables. Il en met un au fond suite à un coup-franc de Payet(31′) puis cadre bien et puissamment un second (62′) qui aurait dû entraîner le but du break. Il a aussi bossé au milieu de terrain et soutenu son compère Sakai. Mais a surtout su se montrer décisif sur les rares opportunités qu’il a eu. Remplacé à la 77′ par Valère Germain.

 

M. Lopez : 6/10

Là pour l’équipe et rien que pour l’équipe !

À droite quand il fallait aller à droite, dans l’axe par intermittence lorsqu’il fallait aller presser, il était tout simplement là pour apporter de la cohérence au système défensif (actif au pressing) et au système offensif (jeu de passes). Il n’a pas forcément brillé individuellement mais a été utile collectivement. Le plus important. Averti pour une « faute tactique » à la 61′ et remplacé à la 68′ par Kevin Strootman.

 

 

D. Payet : 6/10

A réussi à exister malgré le contrat évident sur sa tête…

Les Parisiens ont passé la rencontre à vouloir le découper. Il provoque d’ailleurs trois cartons jaunes après trois attentats ridicules (Neymar, Paredes, Di Maria). Mais il a su faire preuve de caractère et tout de même exister par intermittence. Sur sa passe décisive sur le but (31′) puis sur quelques phases de pressing comme à la 65′ où il n’est pas loin de pousser Kimpembe au penalty sur Benedetto. Rencontre difficile pour un esthète qui a passé plus de temps près de sa surface de réparation que de celle des Parisiens. Mais il y a survécu. Remplacé à la 77′ par Radonjic.

 

LE COACH

André Villas-Boas : 7/10

Son plan, son loto selon Tuchel, a fonctionné.

Rien de bien révolutionnaire (bloc bas, jouer les coups de pieds arrêtés) mais force est de constater qu’il a suffisamment d’emprise sur son groupe pour faire adhérer tous ses joueurs à ses demandes.
À un moment donné, comme pour Deschamps, ce n’est pas que de la chance, il y a autre chose. Forcément, Thomas.