PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Strasbourg-OM // Les Notes de FCM : Défense à la ramasse…

Publié le - Mis à jour le
Hiroki Sakai / Marseille vsStrasbourg

Match nul trois buts partout ce dimanche soir entre le RC Strasbourg et l’Olympique de Marseille.

 

Beaucoup de spectacle mais aucune satisfaction coté marseillais au coup de sifflet final. Retour sur les prestations individuelles avec les Notes de FCM.

 



 

 

LES JOUEURS

 

 

S.Mandanda : 5/10

 

Encore une fois canardé dans sa cage (9 tirs cadrés strasbourgeois), il réalise quelques jolis parades mais ne peut pas non plus ramener trois points toutes les semaines à lui tout seul ou presque..

 

Le premier but des alsaciens (31′) est une belle illustration de son match. Il repousse bien une frappe de Da Costa dans sa surface mais aucun de ses partenaires ne suit le ballon, ce qui laisse Aholou seul aux 18 mètres pour le fusiller. Et encore la frappe victorieuse est au passage détournée par Sakaï qui modifie la trajectoire du ballon pour prendre son gardien à contre-pied.

 

Il va avoir du boulot la semaine prochaine…

 

 

H.Sakaï : 4,5/10

sakai-fiche-joueur-2017

 

Lorsque Sakaï se met à rater des passes et des centres, c’est que plus rien ne va. Le japonais a réalisé une entame de match intéressante avant de s’éteindre progressivement et de se montrer en souffrance défensive. Malheureux en plus de ça sur l’égalisation strasbourgeoise où il détourne la trajectoire de la frappe d’Ahoulou pour tromper son propre gardien.

 

Match « sans » pour l’international nippon remplacé par Maxime Lopez (86′) pour les dernières minutes.

 

 

A.Rami : 3/10

 

Incriminé deux buts sur trois, notre patron de défense n’a pas été à la hauteur de son statut.

 

Plutôt dominateur en première période, il a vécu une seconde période cataclysmique lors de laquelle il a perdu sa sérénité dans les duels et la relance. Il est battu dans son duel avec B.Koné sur le but du 2-2 (60′) et détourne la frappe de Liénard malencontreusement dans son propre but (75′). Il s’est porté aux avant-postes pour les dernières minutes mais n’aura finalement pas eu grand impact. Prestation inquiétante.

 

 

Rolando : 2/10

 

La copie pleine de ratures du portugais n’est qu’une demi-surprise.

 

On sait qu’il coule dès que le niveau s’élève mais on le pensait tout de même capable de résister au terrible ogre strasbourgeois. Ce ne fut pas le cas. À la ramasse sur chaque accélération de Da Costa ou Terrier, il a fait peine à voir. Niveau relance, il devait avoir des ennemis en tribunes puisqu’il a passé 90 minutes à les viser. Même seul, pas attaqué et avec tout le temps nécessaire pour ajuster ses passes.

 

Dire que c’est lui qui va devoir défendre sur Neymar, Mbappé et Cavani la semaine prochaine…

 

 

J.Amavi: 6/10

 

La seule satisfaction de l’arrière garde olympienne hier.

 

Même avec un partenaire d’aile aussi nul que Clinton Njie hier, il parvient à créer de la vie sur son coté. Passeur décisif en toute simplicité sur le premier but (5′), il est à l’origine du troisième but des siens sur une belle frappe de 30 mètres que Kamara repousse dans les pieds de Mitroglou (88′).

 

Défensivement le moins en difficulté dans les duels.

 

 

M.Sanson : 5/10

 

Une demi-satisfaction ou une demi-déception ? Dur à dire.. D’un côté, l’ex-montpellierain a parfois montré du talent à récupérer des ballons et a su se montrer décisif. De l’autre, il a disparu des débats durant de longues ellipses.

 

Lorsque son équipe était en souffrance en seconde période, il n’a pas eu l’impact nécessaire pour tempérer les ardeurs alsaciennes. Il est aussi effacé comme un vulgaire plot au début de l’action qui amène l’égalisation du RCS (31′). Au niveau technique, il a par contre énormément apporté avec notamment un centre décisif qui s’est transformé en but au retour des vestiaires (48′). Ce ne fut pas son seul bon centre. Cela reste bien trop peu lorsque l’on endosse les habits de Luiz Gustavo…

 

 

 

 

AF Zambo Anguissa : 4/10

 

Orphelin de Luiz Gustavo, le camerounais n’a pas su prendre les clés du milieu. Brouillon dans ses choix et son placement, il a galéré pendant 90 minutes.

 

Incapable de dicter sa loi dans l’entrejeu, il a beaucoup couru après les strasbourgeois et s’est parfois fait effacer trop simplement. En outre, il se fait aspirer au premier poteau sur le premier but (31′), alors qu’il aurait dû être dans la zone d’Aholou pour l’empêcher de frapper, et regarde Liénard frapper sur le troisième but (75′).

 

Un agneau égaré sans son berger brésilien pour le guider.

 

 

D.Payet : 6/10

 

Le poste de numéro 10 est celui qui lui sied le mieux, il l’a encore prouvé hier.

 

Au départ et à la conclusion de l’action amenant l’ouverture du score (5′), il a plus généralement beaucoup bougé dans l’axe du terrain et a souvent fait les bons choix de passes dans le bon tempo. Il offre notamment deux caviars à Mitroglou (37′, 72′) que celui-ci ne convertit malheureusement pas. Il a fait respirer le jeu avec une grande facilité en dépit de CPA pas toujours très bien tirés.

 

Moins présent en seconde période.

 

 

 

 

F.Thauvin : 6/10

thauvin-fiche-joueur-2017

 

En mode distributeur de caviar pour des goinfres sans raffinement.

 

Il aurait pu être doublement décisif sur deux amours de passes mais malheureusement les destinataires s’appelaient Clinton Njie (35′) et Bouna Sarr (53′). Autrement, il a comme à son habitude beaucoup proposé, beaucoup percuté et a souvent été dans les actions dangereuses. Le tout avec un déchet très raisonnable.

 

Généreux dans l’effort, il est tout de même averti à la 67′ pour un tacle absolument pas maîtrisé. Remplacé à la 77′ par Valère Germain, qui n’aura pas vraiment eu le temps de se mettre en valeur.

 

 

C.Njie puis B.Sarr : 3/10 et 5/10

 

Njie : le maillon faible de l’attaque hier.

 

Un best-of de tout ce qu’il peut faire de pire. Des accélérations avec œillères, des situations de contres mal gérées et une grosse occasion vendangée (35′), le tout saupoudré de l’acharnement d’un escargot en plein cagnard. Mis à part son implication sur l’action du premier but, rien à retenir de cette piètre performance.

 

Remplacé à la mi-temps par Bouna Sarr (5/10) qui est d’abord rentré en tant qu’ailier gauche. Un poste où il n’a que très peu brillé malgré une abnégation salutaire en comparaison à son prédécesseur sur le terrain. Il a reculé au poste d’arrière droit après la sortie de Sakaï et a réussi quelques beaux débordements dont un avec grand pont inclus qui nous a fait douter de son identité l’ombre d’un instant.

 

 

K.Mitroglou : 5,5/10

 

Un but, de la présence mais au final des regrets.

 

Le métier de buteur est ingrat. Alors que l’international grec a ouvert son compteur but (88′) pour sa première titularisation, on retiendra surtout ses deux grosses occasions manquées. La première où il perd son face à face contre Kamara (37′), la seconde où il se fait contrer pratiquement sur la ligne par Lala (73′) après un contrôle qui semblait superflu.

 

Ce qu’il y a de nouveau avec lui c’est qu’il apporte de la présence dans la surface à l’image du second but de son équipe où son duel avec Koné aide le ballon à finir aux fonds des filets.

 

LE COACH

 

 

Rudi Garcia : 4,5/10

 

 

Son équipe n’a toujours aucune identité et continue de ne jouer que par à-coups.

 

Il a pesté en après-match contre un engagement pas forcément au rendez-vous chez ses hommes mais il oublie que la préparation mentale est également de son fait. De même que le piètre travail sur coup de pieds arrêtés, secteur dans lequel l’OM a de nouveau concédé un but.

 

Enfin son coaching en cours de match reste énigmatique et inoffensive.

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0