OM Mercato - Par

Une baisse de salaire d’environ 50% pour (la grande majorité) des joueurs de l’OM ?

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
Dimitri PAYET of Marseille celebrates his scoring with team-mates during the Ligue 1 match between Marseille and Amiens at Stade Velodrome on March 6, 2020 in Marseille, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Orange Vélodrome - Marseille (France)

Comme indiqué hier des négociations son en cours entre l’UNFP (le syndicat des footballeurs professionnels français) et les clubs de ligue 1 et de Ligue 2 en vue d’un gèle temporaire des salaires pendant la crise du CoronaVirus. Le détail des tractations a été dévoilé par le journal L’Equipe ce jeudi.

 

 

Selon le quotidien sportif, le syndicat des joueurs français et ceux des clubs sont proches d’un accord sur une baisse momentanée des rémunérations pour faire face à la crise liée à la pandémie du coronavirus.

 

Quelques détails des discussions ont ainsi été révélés. Il s’agirait donc d’un paiement différé sur un pourcentage du salaire ou sur le chômage partiel (70 % du brut).

Il y aurait ainsi quatre tranches : En dessous de 10 000 euros de salaire mensuel, les joueurs conserveraient la totalité de leur émoluments. Entre 10 000 et 20 000 €, la baisse serait de 20 %, entre 20 000 et 50 000 €, de 30 %, entre 50 000 et 100 000 €, de 40 %, et au-delà de 100 000 €, de 50 %.

 

Pour la grande majorité des joueurs de l’Olympique de Marseille c’est donc la dernière tranche (50%) qui serait appliqué.

 

Ces sommes seraient déduites immédiatement et seraient ensuite reversées progressivement une fois que la situation s’améliorera.

 

Récemment Valentin Rongier avait justement confié qu’il était prêt à renoncer à son salaire pour aider l’Olympique de Marseille à ne pas sombrer financièrement durant cette crise sanitaire du coronavirus :

 

A lire aussi : Mercato OM : Une offre de 8M€ pour Lopez ?

Cela monterait aussi aux gens que l’on ne pense pas qu’à l’agent — RONGIER

« Renoncer à notre salaire ? Sincèrement on en n’a pas parlé encore entre nous. Il y a des discussions entre l’UNFP et les clubs pour trouver une solution. A titre personnel, je serai capable de le faire si cela peut permettre au club de sauver de grosses sommes d’argent, et de rééquilibrer la balance. Ce serait un geste fort, on ne vit pas à flux tendu, et  faire cela monterait aussi aux gens que l’on ne pense pas qu’à l’agent et que l’on est autre chose que ça… » Valentin Rongier – France TV