OM Info Mis à jour le - Publié le - Par

On prend ! [Thierry B Audibert]

Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
Top articles de la semaine
Leonardo BALERDI
Leonardo BALERDI
Leonardo BALERDI et Thauvin lors du match OM Dijon

Voilà vé, nous sommes bien entendu loin d’avoir assisté à un grand match ce soir, mais au moins pouvons-nous créditer les olympiens d’une honnête prestation.
 
Ils ont travaillé pour obtenir cette victoire. Sans génie, certes, sans talent, nous serons d’accord, mais il y eut du boulot, de la volonté, de l’application. On pourrait dire qu’il n’y avait pas grand chose en face, nous nous y attendions, mais la situation est déjà bien assez pénible comme ça. Ne faisons pas la fine bouche devant cette victoire.
 

De la volonté

 
Un premier quart d’heure avec des marseillais très rigoureux dans le travail de récupération, qui essaient d’emballer le match, mais c’est brouillon dans les derniers gestes. Puis les dijonnais ont desserré l’étau pendant le quart d’heure suivant.
 
La possession se rééquilibrait un peu alors qu’elle avait atteint les 76% pour l’OM. Puis, les marseillais ont fait le forcing dans les minutes précédant la mi-temps et ont fini par trouver l’ouverture avant que Bucquet ne renvoie les joueurs au vestiaire.
 
8e Débordement et très bon centre en retrait de Lirola, Payet est magnifiquement placé pour reprendre mais Thauvin qui n’avait pas vu son coéquipier arriver lui enlève le ballon.
 
12ème Belle passe dans la largeur de Thauvin pour Payet qui contrôle et arme le pied gauche, le ballon au moment où il frappe est trop loin du pied d’appui, malheureusement.
 
16e Konate dans la surface tente d’enrouler, ça passe à côté de la cage de Mandanda mais c’était dangereux, c’était la 1re attaque dijonnaise.
 
34e Sakai est l’auteur d’un superbe retour dans les pieds de Balde qui partait au but. Propre, net.
 
36e Centre de Lirola en retrait mais à ras de terre, 5 dijonnais dans la surface qui font barrage, Payet était tout seul au second poteau en embuscade, il fallait lever la balle, et surtout la tête.
 
À quelques secondes de la mi-temps, corner de Payet et Balerdi surgit au premier poteau pour frapper de la tête et catapulter la balle au fond.
 

On double le score sur la fin

 
Vers la 54e on reste sans voix devant la foirade monumentale de Payet tout seul à la réception d’un nouveau centre de Lirola, il manque complètement le stade. Et quelques minutes plus tard, le réunionnais bien servi par Milik bute sur le gardien dijonnais.
 
Vers la 80e, Payet qui avait pris le meilleur en pleine course sur un défenseur se faisait faucher. Il se chargeait du coup-franc que déviait de la tête Alvaro, un dijonnais modifiait suffisamment  la trajectoire pour que la balle aille au fond, Balerdi de toute façon était juste derrière.
 
2-0, ça tenait jusqu’à la fin mais cela n’étonnera personne tant les dijonnais sont particulièrement faibles. On peut se demander pourquoi Canal a programmé ce match un dimanche soir. Ils voudraient dégoûter les téléspectateurs du football qu’ils ne s’y prendraient pas autrement. Une tactique pour payer moins cher les droits à la LFP la saison prochaine ?
 
Encore un bon match de Kamara, Lirola volontaire. Créditons Balerdi et Sakaï à un degré moindre. Milik a beaucoup travaillé sans être servi, Payet malgré ses deux échecs est loin d’avoir été mauvais, je l’ai vu travailler, il faut le reconnaître. Mandanda n’a rien eu à faire.
 
Vive le grand Roger Magnusson !
 
Thierry B Audibert
 
 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard