Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Mercato : « L’OM devrait investir ici, il y a de belles pépites à ramener en L1 »

Par Publié le - Mis à jour le
Frank McCourt, Monica McCourt
Frank McCourt, Monica McCourt
Marseille owner Frank McCourt, Monica McCourt,


 

 

 

Les joueurs sud-américains font souvent rêver les supporters marseillais. Si l’on parle souvent des brésiliens ou argentins, les joueurs colombiens affichent un bon niveau depuis quelques années. Falcao et James l’ont montré avec Monaco.

 

La femme du boss de l’OM, Monica McCourt est d’origine colombienne par sa mère. Cette dernière aimerait donc voir débarquer de jeunes joueurs de ce pays à Marseille. La rédaction de FootballClubdeMarseille a donc contacté un spécialiste en la matière. Olivier Gotteland, agent français AFA basé à Buenos Aires qui connait très bien le marché sud-américain, il nous a accordé une longue interview pour nous parler du championnat colombien et de ses pépites…

 

 

FCM – Quand on parle Amérique du Sud en football on pense Argentine ou Brésil. C’est une erreur? Quel est le niveau du championnat de Colombie?

 

Olivier Gotteland : « On va dire que maintenant c’est une erreur. Cela fait deux ou trois saisons, le football colombien a pris une belle envergure. C’est lié à la formation des jeunes joueurs. Ils arrivent avec un excellent niveau en équipe première.

Les grosses équipes du championnat colombien n’ont rien à envier aux grosses équipes argentines ou brésiliennes. Le club colombien de Santa Fe a gagné l’Edition 20125 de la Sud Americana, c’est l’équivalent de l’Europa League. La dernière édition de la Copa Libertadores, c’est l’Atlético Medellin qui a gagné le trophée. Cela prouve la valeur de ces clubs colombiens. »

 

 

 » Une question de crainte par rapport à l’adaptation au football français »

 

 

FCM – Pourquoi les directeurs sportifs français sont-ils aussi frileux avec ce championnat?

 

Olivier Gotteland : « Je ne connais pas tous les directeurs sportifs des clubs français mais si je me base sur le nombre de transferts de jeunes joueurs colombiens en L1 cela reste en deçà de l’Italie ou de l’Espagne. C’est surtout une question de crainte par rapport à l’adaptation au football français. Dès qu’il y a un bon jeune, les enchères montent vite, cela peu freiner les ardeurs des clubs français. C’était la crise et les clubs font attention. Si un bon jeune de Colombie coûte 5/6 M€ et que l’on doit attendre plusieurs mois pour qu’il s’adapte et qu’il soit titulaire… »

 

 

 

FCM – On dit souvent que le danger avec un joueur Sud-Américain est le temps d’adaptation à l’Europe. Est-ce une réalité ?

 

Olivier Gotteland : « Ce n’est pas une réalité pour tous les joueurs. Par exemple, le fils de Simeone, qui appartenait à River, est arrivé en Italie au Genoa avec Ocampos. Il a planté deux buts ce weekend. Il s’est très bien adapté. Ce n’est pas toujours le cas, par exemple, l’attaquant Andrada a signé à Metz il y a deux saisons, il a peu joué. Cela dépend du joueur et du club… »

 

 

berrio_colombie

 

 

 

FCM – Peut-on faire de bonnes affaires en Colombie ?

 

Olivier Gotteland : « Avec certitude, la Colombie est l’endroit en rapport qualité/prix ou l’on peut faire de bonnes affaires. Les bons joueurs coûtent relativement cher, mais il coutera toujours moins cher qu’un bon jeune brésilien ou argentin. Il suffit de regarder les transferts ces dernières saisons. La balance va s’équilibrer dans les deux à trois saisons à venir. Les clubs européens comme l’Atlético ou City viennent piocher directement en Colombie, du coup les présidents vont s’adapter et faire monter les prix. A l’heure actuelle on peut encore faire de bonnes affaires… »

 

 

« L’OM devrait investir, il y a de belles pépites à ramener en L1 »

 

 

FCM – Pourquoi l’OM devrait s’y intéresser ?

 

Olivier Gotteland : « Pour la qualité des joueurs, le prix des transferts, c’est le présent du football sud-américain. Même si la sélection fait des éliminatoires avec des résultats en dent de scie, la relève de Falcao est assurée, ça pousse derrière. Il y a de bons jeunes. L’OM devrait investir, il y a de belles pépites à ramener en L1… »

 

 

Marseille owner Frank McCourt, Monica McCourt, wife of Marseille owner Frank McCourt, Marseille president Jacques Henri Eyraud during the Ligue 1 match between Paris Saint Germain and Marseille at Parc des Princes on October 23, 2016 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Frank McCourt, Monica McCourt

 

 

FCM – La femme de Frank McCourt a avoué à l’Equipe Mag qu’elle aimerait bien voir débarquer le futur talent colombien. Des idées ?

 

Olivier Gotteland : « Il y a des perles dans le championnat colombien, je me garde quand même un droit de réserve car je travaille actuellement avec des clubs portugais dont le Sporting qui me consulte souvent sur ce marché colombien. Je me dois donc d’être discret sur certains dossiers. J’ai quand même quelques noms à vous donner…

Il y a un attaquant qui s’appelle Miguel Borja, il a 23 ans il joue à l’Atlético National. Il y a des clubs européens sur lui, des clubs russes notamment. Il a pour moi le niveau européen, il a été appelé en sélection. C’est un joueur à suivre…

Un autre attaquant qui appartient à l’Atlético Nationcal, c’est pour dire le niveau de cette équipe. Il s’appelle Orlando Berrio. Il vient d’être appelé en sélection. Il a de belles qualités techniques. Il a 25 ans, c’est le bon âge pour venir en Europe.

Je peux aussi vous parler d’un jeune de 17 ans. Juan Camilo Hernandez, Il évolue en Primera B, c’est la seconde division de Colombie. Il a mis 20 buts, ce qui est beaucoup pour son jeune âge même si c’est en seconde division. Il va vite rejoindre un gros club de première division, voir faire le grand saut en Europe. C’est un milieu de terrain offensif qui fait partie de la sélection U20 colombienne. C’est un joueur déjà surveillé…

Enfin pour finir. Je peux vous reparler d’Harold Preciado. C’est un attaquant du Deportivo Cali, qui est aussi une belle équipe. Un club qui a formé de bons attaquants ces dernières années, il fait partie de ceux-là. Preciado a mis 25 buts en 2015, en 2016 il en est à 13 ou 14 buts, il a aussi été appelé en sélection. C’est un bon attaquant. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0