OM Mercato Mis à jour le - Publié le - Par

OM Mercato : « Roncaglia est autant latéral droit que Lucas Mendes était latéral gauche »

.
Info Chrono
Top articles de la semaine
OM Mercato : « Roncaglia est autant latéral droit que Lucas Mendes était latéral gauche »
Footballclubdemarseille TV

Malgré un contretemps, Facundo Roncaglia devrait bien s’engager avec l’OM dès que la Fiorentina lui aura trouvé un successeur. Jonatan MacHardy Masia, consultant pour l’Amérique du sud sur RMC, nous avait donné son avis sur le profil du joueur.

 

 

 

« Ça peut être intéressant dans une défense à trois avec N’Koulou en libéro »

 

 

 

« Roncaglia à la base c’est un défenseur central. Il a débarqué dans l’équipe première de Boca en arrivant du centre de formation. Un joueur d’un niveau correct même s’il est un peu lent. Dans le style de jeu sud-américain ça correspond. Il n’est pas très grand (1m79), il est plutôt moyen de la tête mais il compense en étant très agressif. Il est vraiment dur sur l’homme, notamment dans les duels. La vraie grinta sud-américaine. Mais cela reste un joueur qui manque de vitesse, il est tactiquement moyen, il évoluait dans une équipe qui jouait très bas, ça aide. Il était plutôt bon au poste de défenseur central avec Boca mais ça a été plus compliqué en Europe (Espagnol Barcelone), il est donc revenu en Primera à l’Estudiantes puis de nouveau à Boca. Il a été repositionné en latéral droit dans un système sud-américain. C’est-à-dire que qu’il était surtout défensif, alors que le latéral gauche plus rapide monté plus souvent. Il était très apprécié par les supporters par son jeu de combattant avec beaucoup d’envie. Ensuite il a débarqué en Italie, il est obligé de faire beaucoup de faute pour compenser sa lenteur.

Pour moi c’est un joueur qui est moyen mais qui compense par un gros caractère. C’est un joueur de groupe, c’est pour ça que Martino l’a pris avec l’Argentine lors de la dernière Copa America. Roncaglia est très apprécié, il a une bonne volonté communicative. Footballistiquement cela reste moyen. Il fait trop de fautes, il n’est pas forcement au point tactiquement, mais en revanche c’est vraiment un joueur qui peut bonifier les jeunes, apporter ce supplément d’âme, de caractère qu’il a manqué dans les moments compliqués. Il a un beau palmarès, il se sublime dans les gros matchs. Il met le but décisif en 2012 en finale Libertadores. Il a une bonne frappe, il sait être là dans les grands moment, il a de l’expérience. Il est autant latéral droit que Lucas Mendes était latéral gauche. C’est donc plus un défenseur central, c’est Lucas Mendes en plus agressif mais sans jeu de tête. Ça peut être intéressant dans une défense à trois avec N’Koulou en libéro. Ça va être un soldat pour Bielsa, un peu comme Beausejour avec le Chili. »