Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Sauzée : « La pression du stade Vélodrome, je n’y crois pas »

Par Mis à jour le - Publié le

Isla et le vélodrome qui se vide par FootballClubdeMarseille

 

 

L’OM vit une saison cauchemardesque. L’ancien milieu de terrain de l’OM, aujourd’hui consultant, Franck Sauzée a confié son sentiment à la Provence. Il rejette l’excuse de la pression des supporters à domicile et évoque l’incapacité de cette équipe à jouer collectivement :

 

 

Sauzée : « Rien ne se met en place pour faire une série »

 

« La pression du stade Vélodrome, je n’y crois pas. Je l’ai vécue. Dans les années 90, la pression était tout autre. Cette saison, on ne peut pas parler de pression. Le public, et c’est tant mieux, est très sage. En novembre 1992, juste avant la Ligue des champions, on perd contre Nantes. On est parti du stade à 1 heure du mat’ ! Et pourtant, on venait d’être champions. J’ai assisté au nul contre Saint-Étienne (1-1), le public n’a pas arrêté. Il a sifflé à la fin, cela me paraît normal, mais je trouve qu’il est en or, il n’arrête pas d’encourager… Le niveau de concentration et de rigueur est complètement différent au Vélodrome. À l’extérieur, l’équipe est beaucoup plus regroupée, les attaquants sur les côtés comblent les couloirs pour ensuite se projeter. L’une des forces de l’OM, c’est que ça très vite. Au Vélodrome, il y a des oublis sur les côtés. Les joueurs doivent aussi faire preuve de plus de détermination. On va jouer la 30e journée et les maux sont les mêmes. Rien ne se met en place pour faire une série, il existe une forme de passivité. C’est dommage. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0