Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Gourvennec : « J’étais persona non grata à l’OM »

Par Publié le - Mis à jour le
Jocelyn GOURVENNEC - Entraineur de Bordeaux

Si l’OM a misé sur un entraîneur étranger pour tenter de relancer le club, pur l’instant avec réussite, de jeunes entraîneurs français pointent le bout de leur nez. Willy Sagnol à Bordeaux ou encore Jocelyn Gourvennec montrent de belles choses. Le coach de l’EAG sera à Marseille ce dimanche pour confirmer la bonne passe de son équipe.

 

Gourvennec : « Marseille n’a pas été fondateur »

 

Interrogé par le journal l’Equipe, le technicien breton évoque l’influence de l’OM dans son choix de devenir coach : « Jouer dans un grand club, c’est un plus quand on devient entraîneur. Mais Marseille n’a pas été fondateur comme a pu l’être Lorient sous Gourcuff ou Nantes sous Suaudeau et Denoueix. Marseille a été un vécu supplémentaire au plus haut niveau après avoir atteint les demi-finales de la Ligue des champions avec Nantes (en 1996). Cela fait partie de mon bagage, mais ce passage n’a pas été un déclencheur. Après, jouer le titre et une finale de Coupe d’Europe, cela te fait progresser. Rolland Courbis est un compétiteur, qui appréhende bien les matches et qui avait la gagne en lui. Cela m’a aussi influencé. »

 

Gourvennec : « Je ne pouvais pas rester à Marseille »

 

L’ancien milieu de terrain n’avait pas forcement de bons rapports avec l’actuel coach du MHSC, il raconte la fin de son aventure marseillaise au bout d’une seule saison : « J’avais été en contact avec le Celta Vigo et avec Parme et cela ne s’était pas fait. Mais je ne pouvais pas rester à Marseille car j’étais persona non grata. Pourquoi ? Je me le demande encore. Il fallait donc que je parte pour jouer au foot. »

 

A voir: Le JT de la Commanderie avant cet #OMEAG

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0