Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Incidents Lyon – OM : Payet a trouvé son meilleur avocat à… Nantes !

Par Mis à jour le - Publié le
Dimitri PAYET of Marseille during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Marseille at Groupama Stadium on November 21, 2021 in Lyon, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Groupama Stadium - Lyon (France)

Si il y a bien quelqu’un qui défend Dimitri Payet depuis qu’il reçoit des bouteilles (face à Nice et Lyon) c’est bien Antoine Kombouaré. Le coach du FC Nantes l’a encore fait en conférence de presse suite aux première décisions annoncées par la LFP et les pouvoirs publics.

Les premières mesures pour tenter d’endiguer la violence dans les stades sont tombées hier. Les bouteilles en plastique seront interdites dans les stades à partir du 1er juillet 2022, en cas d’incident, un délai maximum de 30 minutes sera déclenché pour décider du sort du match et le match sera définitivement interrompu en cas d’arbitre ou de joueur blessé par un projectile. Antoine Kombouaré a réagi à ses premières décisions.

A lire : Ligue 1 : « Les matchs ne seront pas systématiquement rejoués », dixit Labrune

Il n’y a que ceux qui n’ont pas joué au foot qui ne peuvent pas comprendre — Kombouaré

 

« Enfin! Ça fait un moment que je préconise ça. Si l’un des joueurs, en l’occurrence Dimitri Payet, reçoit un projectile, le match doit être arrêté. Je n’attends pas la décision des représentants, des officiels, de l’arbitre. Tu ne peux pas jouer, ce n’est pas possible. Il n’y a que ceux qui n’ont pas joué au foot qui ne peuvent pas comprendre. Non seulement Dimitri Payet est en situation difficile, mais ses partenaires aussi, donc le match n’est plus le même. C’est une mesure qu’on attend depuis très longtemps et c’est enfin arrivé. Mentalement, ce n’est plus le même joueur après ça et ses partenaires sont soit choqués, soit énervés. Ils n’ont plus envie de jouer au foot. » Antoine Kombouaré – source : Conférence de presse / RMC (16/12/2021)

 

Des malades qui n’ont rien à faire dans un stade et qu’il faut suspendre à vie

 

« Il faut éduquer les gens, faire de la prévention et sanctionner les fous furieux qui n’ont rien à faire dans un stade. Oui j’appelle ça comme ça, des malades qui n’ont rien à faire dans un stade et qu’il faut suspendre à vie. Ça m’énerve parce que l’UNFP doit être là pour défendre les joueurs! Si vous n’êtes pas sévère, les gens font la même chose. » Antoine Kombouaré – source : Conférence de presse / RMC (16/12/2021)

Payet a dû faire des cauchemars

 

« Comment tu peux jouer au foot? Quand tu vas frapper un corner, tu n’es plus serein. Tu vas là-bas et tu te dis ‘il faut que je fasse attention car il peut y avoir une bouteille. Ce qu’il a subi est très grave et il aurait pu se dire: ‘j’arrête de jouer au foot.’ Moi, j’aurais compris sa décision car il était devenu la cible et cela devenait dangereux pour lui. Il a dû faire des cauchemars. Ça démarre par des petits projectiles, des bouteilles d’eau et cela va être quoi demain? Ce n’est pas encore allé assez loin. Il faut prendre des mesures plus sévères contre ces voyous » Antoine Kombouaré – source : Conférence de presse / RMC (16/12/2021)

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0