PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant
PUBLICITÉ

Kita, Rybolovlev et RLD cités dans le scandale des « Panama Papers »

Publié le - Mis à jour le
Journaliste professionnel suiveur de l'OM (olympique de Marseille) depuis plus de 10 ans. Couvre l'actualité de l'OM et du mercato OM pour le média marseillais Football Club de Marseille.

Le grand déballage continue, l’affaire des « Panama Papers » n’en fini pas, après Platini, Messi ou encore Heinze, c’est le nom de Robert Louis-Dreyfus qui est cité dans un des articles du journal le monde.

 

 

Le journal explique que « l’ancien patron de l’Olympique de Marseille, Robert Louis-Dreyfus, ne s’est pas privé de créer une société offshore. L’homme d’affaires français naturalisé suisse, mort le 4 juillet 2009, apparaît ainsi avec des proches comme coactionnaire d’United in Sports Parallel I GP Limited, créée le 6 novembre 2007, ainsi que de UIS RLD 2 Limited. La date de naissance de cette seconde entité, domiciliée aux îles Vierges britanniques, est intéressante. Elle a été créée le 12 juin 2009, soit moins d’un mois avant le décès de l’ancien patron d’Adidas.

S’agissait-il de soustraire une partie de l’héritage familial au fisc ? Impossible de l’affirmer. Mais c’est un certain Martin Foster, exécuteur testamentaire de « RLD » qui en est devenu l’actionnaire, tandis qu’Ivo Hungerbühler, l’avocat de Margarita Louis-Dreyfus – veuve de RLD et désormais propriétaire de l’OM –, chargé de gérer la question de l’héritage familial, a été désigné directeur de cette société en septembre 2009. Elle a finalement été dissoute en 2013, comme United in Sports Parallel I »

 

Les noms des président du FC Nantes et de l’AS Monaco sont aussi cités dans cet article (Lire ici…)

 

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0