Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Baup : « Il faut être prêt à en prendre plein la gueule »

Par Publié le - Mis à jour le
Elie Baup -José Anigo - Olympique de Marseille (OM) 2014 - Icon Sport

Le journal l’Equipe consacre un dossier sur le métier d’entraîneur. Un rôle de plus en plus complexe avec une énorme pression à supporter. Dans l’épisode 2 de « l’enfer du banc », Elie Baup revient sur ses dernières expériences et en particulier son passage à l’OM. Un moment difficile :

 

 

Baup : « Il faut savoir mettre parfois de côté son amour propre »

 

 

« En termes médiatiques, ça s’est accéléré à vitesse grand V depuis le début de ma carrière. Il faut savoir communiquer, faire face à des imprévus. La moindre erreur peut être reprise. Un mauvais verbe, un mauvais adjectif et ça part dans tous les sens. Il faut être dans le contrôle, tout le temps… On a une communication assez fermée, on est là pour prendre les coups, c’est notre rôle. Il vaut mieux protéger les joueurs, l’équipe. Même si en interne il faut avoir des échanges vrais… On est entre le marteau et l’enclume. Il faut être prêt à en prendre plein la gueule. Il faut savoir mettre parfois de côté son amour propre… » Entre les supporters, les médias, les joueurs et la direction, le coach moderne doit savoir jongler. Mais Marcelo Bielsa prouve que le plus important est de garder sa ligne de conduite, de ne jamais se laisser influencer. Cela permet de garder son amour propre…

 

 

Quand Gignac se moque de Baup en direct

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0