Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

« L’OM ne comptait pas trop sur moi, il ne savait même pas que j’étais argentin »

Par Publié le - Mis à jour le
Renato Civelli - 29.06.2015 - Entrainement - Lille Photo : Andre Ferreira / Icon Sport

C’est un joueur attachant qui avait quitté l’OM en 2009. Après trois ans à Nice et un passage de deux ans à Bursaspor, Renato Civelli revient en L1. Le solide défenseur argentin s’est engagé avec le LOSC. Ce dernier a accordé une interview à France Football, il y évoque son passage à l’OM :

 

 

Civelli : « Je suis entré par une toute petite fenêtre à Marseille »

 

« J’ai débarqué à l’OM, prêté par Banfield. Je me suis dit très vite : « il faut que je reste ». Jouer à Marseille, ce n’était pas gagné mais je savais que je devais m’accrocher ! (…) J’ai réussi à jouer parce que je ne me posais pas trop de questions. J’étais conscient d’avoir des manques importants sur le plan technique. Parce qu’à Banfield on ne me demandait pas d’essayer de ressortir le ballon proprement ! Les six premiers mois à l’OM ont été difficiles, mais le mental a compensé. (…) Pour comprendre la langue, il m’a fallu six mois, notamment pour assimiler la voix du coach, Jean Fernandez, et celle du président Pape Diouf. Au bout de neuf ou dix mois, je conversais. J’avais d’ailleurs demandé au club une prof de français. Sauf que le club croyait que j’étais italien ! C’est dire si l’OM ne comptait pas trop sur moi pa    rce qu’il ne savait même pas que j’étais argentin ! En fait, je suis entré par une toute petite fenêtre à Marseille… »

 

Civelli évoque aussi son amour pour la culture française, ses carences techniques ou encore son bonheur de revenir payer des impôts en France. Un personnage intelligent et attachant qui n’a pas eu sa chance à l’OM alors qu’il aurait pu rendre des services.

 

 

« Made In Mars » prochainement sur Football Club de Marseille

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    1