Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Le « Bielsa bashing » n’attend qu’une défaite à Rennes

Par Publié le - Mis à jour le
Marcelo BIELSA - 29.10.2014 - Rennes / Marseille

Au moment de l’arrivée de Marcelo Bielsa à l’OM, plusieurs consultants et acteurs du football français n’avaient pas caché leur scepticisme. Le nul à Bastia et la défaite face à Montpellier lors des deux premières journées avaient ouvert la porte à des attaques sur sa défense à trois, son système de jeu… Un coach étranger n’a pas de traitement de faveur. Mais la tendance s’est inversée avec les bons résultats et le jeu offensif proposé par l’équipe d’El Loco. Les médias ont même basculé dans la « Bielsa mania ». Il a suffi d’un début d’année poussif de l’OM pour que certains remettent de nouveau en cause le travail du technicien de Rosario.

 

Courbis : « C’est contre l’intérêt de l’OM ce qui se passe »

 

Bon nombre de journalistes et de consultants attendaient cette baisse de régime pour tailler Bielsa. Le ton professoral de l’ancien sélectionneur du Chili agace… Rolland Courbis souvent auteur de petites phrases assassines sur Bielsa en a remis une couche la semaine dernière concernant la relation de Bielsa avec la presse : « C’est contre l’intérêt de l’OM ce qui se passe. Je ne suis pas en train de parler de l’esprit de quelqu’un qu’on surnomme ‘El loco’. Je le trouve sympathique, je l’adore, il est différent, il n’arrête pas de me faire rire. Maintenant, on parle football. Aujourd’hui, il y a ce bras de fer avec les médias, avec les passionnés de foot qui venaient à la Commanderie. Six défaites à 16 journées de la fin du championnat, on peut se faire critiquer pour moins que ça. Je sais de quoi je parle. Il diminue ses chances de réussite en laissant la Commanderie fermée depuis trois mois. Tu ne peux pas être champion de France avec une atmosphère de merde… » Bielsa n’est pas totalement fermé puisqu’il a ouvert le centre RLD aux médias lundi (même si l’entrainement était plus un décrassage).

 

Ménès : « Bielsa s’entête, ça en devient ridicule ! »

 

Mais le coach du MHSC n’est pas le seul, Pierre Ménès a lui aussi taclé El Loco : « Doria, sur le banc, Bielsa s’entête avec lui et ne le fait pas jouer. Ça en devient ridicule ! ». Bielsa est critiquable dans sa gestion du cas Doria, même si l’on peut lui laisser le bénéfice du doute sur le réel niveau du brésilien. Mais la liberté d’agir et d’expression du coach est mal vue. Sur les plateaux télé, son pouvoir à l’OM est souvent critiqué, Marc Libbra estime qu’il devrait faire plus attention au contexte marseillais. Mais la majorité des supporters de l’OM restent derrière lui malgré une incompréhension pour Doria. Marcelo Bielsa propose un jeu ambitieux et exigent, il ne rentre pas dans les codes habituels, il parle de football, ne donne aucune interview en dehors des conférences de presse, ne parlent pas avec les agents. Une liberté qui pourrait être sanctionné d’un « Bielsa bashing » de la part des médias, si l’OM ne retrouve pas rapidement un meilleur rendement en L1, surtout à l’extérieur…

 

 

Bielsa et l’amour des supporters Marseillais

 

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    2