Info Chrono
  • Loading
Précédent Suivant

Le transfert de Payet à l’OM intrigue les services fiscaux anglais

Par Publié le - Mis à jour le


Suite à son transfert de West Ham à l’Olympique de Marseille cet hiver, le club londonien a versé à Dimitri Payet une prime de 1,2 millions d’euros. Le club anglais se défend face au fisc anglais.

 

La semaine dernière, des enquêteurs anglais et français ont commencé à inspecter les derniers mercatos pour trouver d’éventuelles fraudes. Parmi les affaires qui ont émergé : le transfert de Dimitri Payet à l’OM. Le club marseillais n’est toutefois pas incriminé dans l’histoire.

 

Une « prime annuelle de loyauté » qui dérange

 

Des perquisitions ont même été effectuées mercredi dernier dévoile le Daily Mail. Accusé de fraude fiscal, West Ham s’est défendu dans un communiqué :

 

« Comme détaillé dans son contrat validé par la Premier League et la Fédération Anglaise, Dimitri Payet devait toucher une prime annuelle de loyauté. Le paiement de cette prime de 1,2 millions d’euros a été effectué par le biais de sa rémunération mensuelle et a fait l’objet du paiement de l’impôt sur le revenu de 45 % et de l’assurance nationale, le paiement ayant été fait à la source. Cette somme a été versée sur son compte bancaire au Royaume-Uni en même temps que son salaire habituel. Il n’y a donc pas à enquêter sur ce paiement. »

 

L’affaire devrait donc se calmer petit à petit, mais les enquêteurs continuent de traquer les fraudeurs au sein du football anglais. West Ham dénonce d’ailleurs certains de ses concurrents. « Contrairement à de nombreux clubs en Premier League, aucun joueur de West Ham n’est payé en partie grâce à son droit à l’image. »

    • Facebook
    • Twitter
    • Whatsapp
    • Flipboard
    • Flipboard
    Afficher les commentaires
    0